SOCIéTé  |    

Congo: des étudiants de l’université de Bangui soutiennent leur thèse de doctorat

Par Parfait Wilfried Douniama-adiac-congo.com - 16/07/2014

Les quatre étudiants congolais ont soutenu leurs thèses de doctorat en philosophie-droit les 14 et 15 juillet, dans la salle de la Grande Bibliothèque universitaire de Brazzaville

 


© adiac-congo.com
Étudiants à l’université de la capitale centrafricaine, quatre Congolais de la République démocratique du Congo (RDC), dont Hilaire Kabuya Kabeya Tshilobo et John Ekina Bongongo, ont du faire le déplacement de la capitale congolaise. En effet, en raison du conflit armé qui déchire la République centrafricaine depuis plus d’une année, le recteur de l’université de Bangui avait écrit à son homologue de l’université Marien-Ngouabi de Brazzaville pour solliciter la délocalisation de soutenance. C’est ainsi que les professeurs Lambert Mossoa, président du jury, Danielle Darlan de Mafouth et le docteur Augustin Kongatoua, rapporteur pour le compte de la thèse de doctorat d’Hilaire Kabuya Kabeya Tshilobo, ont fait le déplacement dans la capitale congolaise. Ils étaient assistés des professeurs Honoré Tshitabwé Kazadi, de l’université de Lubumbashi, et de François Kabuya Kalala, de l’université de Kinshasa, co-directeur et deuxième examinateur.

 


© adiac-congo.com
L'un des nouveaux Dr. de l'université de Bangui
Inscrits à l’université de Bangui, section Chaire Unesco des droits de l’homme, option Droit de l’homme et gestion de l’environnement, Hilaire Kabuya Kabeya Tshilobo a soutenu sa thèse sur le thème : « De la gestion des forêts de la RDC : contribution à l’étude des problèmes d’ordre écologique, économique et juridique ». Dans ce document de cinq cents pages, ce juriste de formation et de profession revient, entre autres, sur l’exploitation forestière de son pays qui serait faite de manière non conforme. Il a en quelque sorte dressé l’état des lieux des ressources naturelles de la RDC. John Ekina Bongongo a, de son côté, soutenu sa thèse sur le thème : « Relance des industries congolaises à vocation industrialisante par la formule de joint-venture : un appât pour un partenariat gagnant-gagnant », option : management économique et droit de l’homme. L’économiste a élaboré un document de 372 pages. Ce travail, qui a valu aux deux impétrants les éloges des membres du jury déplacé, a reçu la mention très honorable avec la note de 18,50/20 pour chacun d’eux.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués