SOCIéTé  |    

Un groupe d’Antibalaka investit 9 villages et fait plus de 12.000 déplacés

Par Source: RNL - 08/07/2014

Brice Emotion Namsio, porte-parole national des Antibalaka, rejette en bloc l’accusation portée contre les miliciens. Pour lui, c’est une orchestration de toutes pièces

 

Un groupe de miliciens Antibalaka, parti de Mala dans la Kémo (centre-sud) en passant par Bakala dans la Ouaka (centre), est arrivé dans la sous-préfecture des Mbrés dans la Nana-Gribizi (nord-centre). Ces miliciens ont investi 9 villages contraignant plus de 12.000 habitants à fuir leurs maisons pour trouver refuge aux Mbrés, ville située à 91 kms de Kaga Bandoro, chef-lieu de la Nana-Gribizi. «A leur arrivée dans ces villages, ils exigent à tout le monde de rentrer en brousse. Ils disent qu’ils sont là pour combattre les Séléka. Tous ceux qu’ils vont croiser en ville seront considérés comme des complices des Séléka et seront traités comme tels», rapporte une autorité municipale des Mbrés qui accueille ces déplacés.

 


© afroconceptnews.com
Brice Emotion Namsio, porte-parole national des Antibalaka
Le maire poursuit que «C’est depuis deux semaines que ces assaillants sont en progression. Ils parcourent même des villages reculés pour, disent-ils, traquer les ex-rebelles Séléka», ajoute cette source. Il ajoute que «Tous ceux qui sont suspectés d’intelligence avec les Séléka sont systématiquement maltraités, se voient une de leurs oreilles coupée, ou sont passés à tabacs».

Les villages se trouvant dans ces localités continuent de se vider de leurs habitants. «Samedi, ces assaillants ont fait prisonniers 2 chefs de villages sur l’axe Kaga-Bandoro, exigeant d’eux une rançon de 100.000 francs CFA (152,449 Euro) chacun avant d’être libéré», s’est-il plaint, ajoutant que leur commune est en train de s’organiser pour mettre en place un comité de crise pouvant porter assistance aux déplacés qui continuent d’affluer. Pour l’instant, ils sont sans assistance, à la merci des intempéries et des maladies.

Non loin de là, à Dékoa localité située à 70 kms de Kaga-Bandoro toujours dans le centre-nord, un affrontement a opposé toute la journée du dimanche 7 juillet, les miliciens Antibalaka aux ex-rebelles Séléka basés dans la ville. «Dès que les ex-Séléka ont intercepté un jeune Antibalaka de passage non loin de leur camp, ils ont lancé une forte offensive contre les Antibalaka dans la ville. Ils ont poussé les violences jusqu’en plein marché faisant de nombreux blessés», a expliqué une source proche de l’église catholique Sainte Anne de Dékoa. «Ils ont beaucoup tiré si bien que toute la ville est prise de panique. Ces ex-Séléka qui, jusque-là, sont cantonnés, en ont profité pour sortir et se lancer dans des pillages des biens des habitants de ces villages. Les forces internationales de la Misca et la Sangaris sont aussi sorties pour essayer de calmer la tension», ajoute le prêtre, tout en précisant que la tension était encore très tendue jusqu’en milieu d’après-midi.

Brice Emotion Namsio, porte-parole national des Antibalaka, rejette en bloc l’accusation portée contre les miliciens. Pour lui, c’est une orchestration de toutes pièces tendant à incriminer les Antibalaka. Ces nouvelles violences interviennent au moment où l’ONU recommande à l’Etat centrafricain plus de fermeté envers les groupes armés dans le pays. C’est dans un rapport d'étape sur la situation en République Centrafricaine publié vendredi à New-York par le groupe d'experts des Nations-unies. L’ONU demande également aux autorités centrafricaines de veiller à ce que les membres de ces groupes qui continuent d’exercer des fonctions au sein des forces de défense et de sécurité soient relevés de leurs fonctions.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués