NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

CEEAC: feu vert pour un nouveau gouvernement de transition en Centrafrique

Par avec Xinhua - 01/07/2014

Lors de leur rencontre en marge du 23e sommet de l’Union africaine (UA), les dirigeants de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale se sont inquiétés de la poursuite des exactions

 

Annoncé depuis plus d’un mois par les rumeurs, un nouveau gouvernement est en voie d’être formé en République centrafricaine (RCA) à l’initiative de la présidente de transition Catherine Samba-Panza, à en croire un communiqué de presse publié à l’issue d’un sommet de la CEEAC à Malabo. Pour la première fois depuis son élection par le Conseil nationale de transition (CNT, Parlement provisoire en plus depuis un an) suite à la démission forcée sous la pression de ceux-ci et de la France le 10 janvier de Michel Djotodia porté au pouvoir par son ex-coalition rebelle de la Séléka en mars 2013, Mme Samba-Panza a pris part à un sommet réunissant la quasi-totalité des dirigeants de cette région. Après un exposé “sur la situation politique, sécuritaire et humanitaire” dans son pays, ces leaders sous l’instigation du Tchadien Idriss Deby Itno, président en exercice de la CEEAC, ont annoncé lui avoir “réitéré leur soutien dans l’accomplissement de sa mission pour la reconstruction de son pays. Ils ont par ailleurs pris acte de sa volonté de remanier son gouvernement”, souligne le communiqué de presse.

 


© autres médias
L'arrivée de la présidente de Centrafrique à Malabo fin juin 2014
Ancienne maire nommée de Bangui, Catherine Samba-Panza forme en ce moment la tête de l’exécutif intérimaire centrafricain avec le Premier ministre du gouvernement d’union nationale André Nzapayéké, précédemment vice-président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) à Brazzaville, élu comme elle par le CNT, sur la base de l’accord de Libreville du 11 janvier 2013. C’est le remplaçant de Nicolas Tiangaye, également débarqué au même titre que Michel Djotodia à cause de son incapacité à faire baisser les tensions interreligeuses et intercommunautaires en RCA entre les ex-rebelles de la Séléka à dominante musulmane et les milices d’autodéfense chrétiennes anti-Balakas (anti-machettes) fidèles au président déchu François Bozizé. Irritée par les blocages dans la mise en œuvre du processus censé aboutir à la tenue d’élections démocratiques pour la désignation d’un nouveau chef de l’Etat en février 2015, la présidente de transition s’est montrée impatiente à former un nouveau gouvernement. Le communiqué de presse n’indique cependant pas si un nouveau Premier ministre sera nommé en remplacement de Nzapayéké.

Au cours de leur rencontre tenue en marge du 23e sommet de l’Union africaine (UA), les dirigeants de la CEEAC se sont aussi inquiétés de la poursuite des exactions et ont recommandé à “l’ensemble des groupes armés, les forces politico-militaires et la classe politique centrafricaine à cesser toute forme de violence” et “à s’engager dans une recherche de solution pacifique et politique pour sortir leur pays de la crise”, indique le communiqué de presse. Prenaient part à ce sommet, outre le président tchadien, ses homologues équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, camerounais Paul Biya, congolais Denis Sassou Nguesso, médiateur de cette crise, gabonais Ali Bongo Ondimba, sao-toméen Manuel Pinto da Costa et le vice-président angolais Manuel Domingos Vicente. Le secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-Mi, était aussi présent, avec les représentants spéciaux du secrétaire général de l’ONU et de la présidente de la Commission de l’UA en RCA, le général Babacar Guèye, et son collègue le général Jean-Marie Michel Moukoko.

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Un peu de respect pour vos fonctions Madame

Par NADE Berty

01/07/2014 16:21

Regardez l'image.On a l'impression que Samba Panza n'est pas du tout préoccupée par sa mission de Présidente de transition .Elle semble avoir d'autres centres d'intérêt... Toute guillerette, elle a délibérément pris quelques pas d'avance sur le chef d'état du pays hôte foulant ainsi au pied l'attitude usuelle qu'impose le service du protocole comme pour montrer quelque chose que je n'ose pas indiquer ici par pudeur( avec les deux mains sur les cuisses et tout sourire).
C'est la confirmation du côté BLING- BLING de cette dame toujours égale à elle même et qui semble confondre ses nobles fonctions de chef d'Etat avec un défilé dans un contexte de concours de beauté.

Madame Mballa est toute souriante... la présidente élue par le peuple centrafricain.

Par sorokaté

01/07/2014 18:34

Je suis certains que monsieur Sassou Ngenssou promoteur de la FranceAfrique dictera les conduites à tenir à cette marionnette mballa concernant le future gouvernement de Technocrates pardon des médiocrates.

Certains parlent déjà d'un PM issu de la seleka musulman, mais pour ma part il nous faudra au moins plus de 16 PM issus de toutes les préfectures de la RCA car gouverner de nos jours en RCA suffirait de prendre les armes et revendiquer son appartenance ethnique.

Monsieur Denis Sassou n'est pas un démocrate mais semble en parfaite entente avec la France pays des droits de l'Homme et de la démocratie.

Isdriss Déby lui n'ont plus n'a rien d'un homme crédible proche de son peuple mais devient allié irréfutable de la France.
Je ne suis pas étonné que toutes les discussions, négociations et autres initiatives relatives à la gestion de la RCA viendraient de ce monsieur Sassaou Ngesso dictateur sanguinaire qui, malgré les limitations des mandats présidentiels au Congo par la Constitution cherche des voies et moyens pour y modeler à son profit.

Si le feu président à vie Omar Bongo l'a fait , médiateur, et présidents doyen de tous les présidents au Monde et qu'aujourd'hui monsieur Sassou le succède nous n'aurons jamais la paix encore moins le développement en RCA. La France utilise ceux là pour s'agripper aux pays Africains.

La disparition des traîtres comme Ali Bongo , de Sassou, de Paul Biya, de Blaise Compaoré de déby Idriss de monsieur Alassane Ouatara serait la FIN du néo colonialisme Français dans ces pays, or, la France a encore des marionnettes en pépinières comme Martin Ziguélé, Demafouth et bien d'autres.

Voyez comment madame Mballa nommée à la mairie de Bangui par la seleka est convertie en présidence de transition selon la volonté de la France via N'Djamena.

N'oublions pas que le CNT est une institution issue de seleka , la Présidence, le PM tout ce monde.
Je ne serai surpris d'avoir une nouvelle marionnette seleka déguisée à la tête de mon pays la RCA car la France ne fera pas la Volonté du peuple Centrafricain. La France n'agira jamais en faveur du peuple Centrafricain d'ailleurs les exemples du Niger(Areva) du Tchad (Areva) du Gabon(Areva) Congo Brazza-ville Areva) en témoignent.

Aucun état Africain Francophone n'est démocratique et prospère malgré les richesses économiques que regorgent ceux -ci.

Au Niger Areva pille l'Uranium de ce peuple qui, n'a ni de l'électricité, ni d'école, pas d’hôpitaux, ni de l'eau potable rien du tout, cependant deux foyers sur trois en France sont éclairés par l'Uranium du Niger. Les Nigériens en France vivent l'enfer.

Et si les Pays Africains s'unissent pour s'opposer à la FranceAfrique, s'ils décident de quitter le CFA? si ces pays Africains de commun accord décident de revoir les accords coloniaux qui les lient avec la FranceAfrique militaire néo colonialiste? en fin si on refusait à Areva, Total, Bollorée toute exploitations néo colonialiste des ressources Africaines?

Que deviendrait la France sans les ressources des pays Africains?
Pauvre France pays criminel et génocidaire qui s'accroche des autres afin d'avoir une vie humaine.

Toute chose a un début et Une FIN.
Sorokaté Alias Domzan-Bène.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués