NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

CEEAC: Brazzaville abritera une table ronde sur la crise centrafricaine

Par Yvette Reine Nzaba-adiac - 30/06/2014

La décision a été prise en marge des travaux du 23ème sommet de l’Union africaine (UA) qui se sont achevés le 27 juin à Malabo en Guinée équatoriale

 

Après concertation, les dirigeants de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CÉÉAC) ont désigné Brazzaville pour abriter ce forum qui va réunir toutes les forces en présence en Centrafrique dont les Séléka et les antibalaka. «Je crois que les pays d’Afrique centrale ont fait beaucoup d’efforts. On a envoyé des soldats, l’argent, des équipements pour maintenir la paix mais nous avons voulu aussi que les Centrafricains puissent s’exprimer eux-mêmes. Qu’ils disent ce qu’ils veulent, quel genre d’institution veulent-t-ils et à cet effet, on a prévu une rencontre de toutes les forces politiques de la région à Brazzaville», a indiqué le président camerounais Paul Biya. Les chefs d’État ont souhaité que le dialogue englobe toutes les forces en présence, les partis politiques, les ONG, les chefs religieux, les antibalaka et les séléka pour avoir un condensé de la volonté du peuple.

 


© guineaecuatorialpress.com
Les présidents présents au mini sommet sur la Centrafrique à Malabo
Au cours de leur rencontre, les dirigeants de la CÉÉAC se sont aussi inquiétés de la poursuite des exactions et ont recommandé à «l’ensemble des groupes armés, les forces politico-militaires et la classe politique centrafricaine à cesser toute forme de violence» et « à s’engager dans une recherche de solution pacifique et politique pour sortir leur pays de la crise ». Prenaient part à ce mini-sommet, le président congolais, Denis Sassou N’Guesso, médiateur de la crise en Centrafrique, ses homologues équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, camerounais Paul Biya, gabonais Ali Bongo Ondimba, sao-toméen Manuel Pinto da Costa, tchadien Idriss Deby Itno et le vice-président angolais Manuel Domingos Vicente. Le secrétaire général de la CÉÉAC, Ahmad Allam-Mi, était aussi présent, ainsi que les représentants spéciaux du secrétaire général de l’ONU et de la présidente de la Commission de l’UA en RCA, le général Babacar Guèye, et son collègue le général Jean-Marie Michel Moukoko, le chef de la Misca. Les chefs d’État ont ensuite renouvelé leur soutien à la présidente de la transition centrafricaine avant de prendre acte de sa volonté de mettre en place une nouvelle équipe gouvernementale.

La CARIC, future force africaine
Outre l’agriculture et la sécurité alimentaire en Afrique, la mise en place de la Capacité africaine de réponse immédiate aux crises a été également au cœur du sommet de l’Union africaine qui a réuni une trentaine de chefs d’État et de gouvernement africains des cinquante-quatre pays de l’Union africaine. L’idée de créer cette force d’intervention rapide avait été émise lors du dernier sommet tenu en mai 2013. L’objectif est de disposer d’un contingent militaire prompt à intervenir en cas de survenance d’une crise. La CARIC est donc une mesure transitoire, en attendant que la Force africaine soit opérationnelle. Cet autre dispositif que veut mettre en place l’UA doit permettre au continent de disposer des moyens nécessaires pour effectuer ses propres interventions militaires. Le président mauritanien, président en exercice de l’UA, Mohamed Ould Abdel Aziz s’est félicité de cette avancée importante.

 

 
MOTS CLES :

5 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

une enieme reunion concernant la rca a brazzaville

Par famoundjou

30/06/2014 19:43

nous voyons que les organisateurs de cet hecatombe ont enfin comprient que pour faire la paix ,il ne faut pas prendre partie entre les antibalaka et les seleka.au debut madame SAMBA PANZA qui ne merite pas de diriger la transition,car elle etait imposer par les membres des personnes de la CNT qui ont des tchadiens au sein de l,assemblee centrafricaine.cette violence aveugle profite aux marchants de morts qui tirent profit de la situation actuelle.madame et son premier ont montrer leur limite en ce qui concerne la gestion de l,etat,car notre pays traverse une crise sans precedente.

personne ne dirai que nous ne vivrons plus ensemble,car depuis les crises de 96,nous devrions tous lutter contre contre l,exclusion,le chomage,le tribalisme,le nepotisme qui sont les maux qui ruinent la cohesion social,il faut tous s,assoir pour mettre tous les communautes ensemble pour une gestion equitable des biens de l,etat et l,egalite de tout les citoyens devant la loi.madame MBALLA n,a pas comprit que l,histoire va la juger severement car elle veux diriger une transition avec les parents proches,elle se prend pour une cheffe d,etat legitime,madame d,ici a sept mois le peuple decidera et vous rendrez des comptes,le pouvoir ne direra pas,6 mois est peu.votre clique des seleka masques l,histoire vous jugera severement.wait and see.vous rendrez tous l,argent du contribuable vole.

le tchad et le congo-brazza sont des sous-traitant francais

Par famoundjou

02/07/2014 01:07

la conspiration et la destruction de la rca s,etait derouler tchad et au congo-brazzaville,la france est le parrain de cette hecatombe.depuis le 12 decembre 2012 ou les hostilites ont commencer il ya plus d,une vingtaines de reunion qui ce sont derouler a DJAMENA et A BRAZZAVILLE pour des resultats catastrofiques car la france donne la maniere de conduite a ces deux pays qui a leur tour dirige madame SAMBA PANZA,car cette aventuriere ne maitrise rien et ne peut pas une decision en sa propre guise,elle est teleguider par monsieur DEBY ET SASSOU qui font le jeu de la france.


les opposants centrafricains qui ont fait chutter le regime de BOZIZE et son en embuscade pour le pouvoir ce sont enttendue avec les seleka pour detruire le pays,car leur plan demoniaque est d,utiliser ces fondamentalistes et apres prendre le pouvoir mais le bon DIEU a devoiler le plan au peuple,ces fondamentalistes massacrent la population mais a part quelques politiciens responsable NDEREKATA,BIDA KOYAGBELE,DOUBANE qui ont dononcer le plan d,occupation et le congres des seleka qui a vue madame SAMBA PANZA LA TCHADO-CAMEROUNAISE signe un decret ordonnant la tenue de cette messe de division de notre pays par des mercenaires tchadiens et soudanais parrainer par la france qui a mis a disposition de ces hors la loi un avion de L,ONU,inapceptable que l,ex puissance coloniale detruise la rca.


nous voyons que le president BIYA DU CAMEROUN ET OBIAN NGUEMA BAZOGO de la guinee equatoriale qui compatissent aux souffrances atoces imposees a un peuple pacifique,car la france creer le genocide en rca pour le petrole.tous les politiciens qui ont fait la reunion de DJAMENA rendront des comptes au peuple.c,est triste de voir les dirigeants du mlpc qui ont comploter avec NDOTODIA ET QUI ONT OCCUPER DES POSTES MINISTERIELS AVEC LE REGIME DES SELEKA restent silencieux au malheur du peuple.ils sont en embusquade pour l,annee prochaine mais vous payerez.ZIGUELE LE MONSTRE qui a qualifier les atricites des SELEKA SUR LA POPULATION DE MAL NECESSAIRE aura des comptes a rendre,son frere PROSPER NDOUBA TOUS DES CONSPIRATEURS POUR LE POUVOIR PASSE LES MESSAGES DE ZIGUELE DANS SA RADIO DES MILLES COLLINES CENTRAFRIQUE-PRESSE,mais le peuple est reveiller vous payerez le pix fort tous les personnes tues sont la faute des politiciens de L,AFDP mais le revers de la medaille viendra,car vous payerez cherement.wait and see.

A visionnier

Par sorokaté

02/07/2014 20:20

www.youtube.com/watch?v=VScPgC311pM

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués