SOCIéTé  |    

Centrafrique: Mgr Dieudonné Nzapalainga sur la route de Yaloké

Par Laurent Larcher - La Croix - 11/06/2014

L’archevêque de Bangui s’aventure sur à l’intérieur du pays pour aller soutenir plus de 600 Peuls – musulmans – cantonnés dans cette localité de la RCA

 

À plus d’une centaine de kilomètres de Bangui, sur la route qui assure le ravitaillement de la République centrafricaine par le Cameroun, un 35 tonnes gît renversé sur la chaussée. Il est 9 heures du matin. Une foule affamée prend d’assaut le poids lourd, enjambe le tronc d’un passager coupé en deux par l’accident. L’urgence n’est pas de secourir les blessés et de couvrir les cadavres, mais de s’emparer de ce qui peut l’être, avant l’arrivée d’une patrouille de la Misca, la force africaine envoyée en Centrafrique et chargée avec la force française Sangaris de sécuriser cet axe.

 


© LAURENT LARCHER
Mgr Nzapalainga apporte aux Peuls réfugiés dans la sous-préfecture de Yaloké de quoi se nourrir et se soigner
Prendre cette route, c’est s’engager dans le far west centrafricain : avec ses convois, ses attaques, ses hors-la-loi et la cavalerie qui arrive toujours en retard. Un monde sans foi ni loi. Mgr Dieudonné Nzapalainga, l’archevêque de Bangui, ne l’ignore pas. Au volant de son 4 × 4, il fonce pourtant en direction de Yaloké, à 225 km de Bangui, accompagné par une délégation de responsables religieux, dont l’imam Oumar Kobine Layam. Suit un pick-up conduit par Sœur Julietta, de la congrégation Saint-Paul de Chartres. La religieuse, originaire de Corée du Sud, est responsable du centre de santé de Notre-Dame de Fatima, à Bangui. À son bord, deux autres infirmières. Un véhicule de la Misca rempli de soldats du Congo-Brazzaville ouvre la route.
Vivres, vêtements et médicaments

Arrivés à la hauteur du camion renversé, les religieux s’arrêtent pour prendre des nouvelles tandis qu’une patrouille de la Misca tente de sécuriser un périmètre autour de l’accident. Puis le convoi repart : l’archevêque va livrer des vivres, des vêtements et des médicaments aux Peuls de Yaloké. À la fin du mois d’avril, ces derniers ont été violemment attaqués par des miliciens anti-balaka alors qu’ils essayaient de rejoindre la frontière camerounaise. Mgr Dieudonné Nzapalainga, de passage dans la ville, avait réussi à convaincre les autorités locales et la Misca de tout faire pour les protéger. «Ce n’était pas aisé car pour les habitants de Yaloké, un Peul c’est nécessairement un voleur et un tueur», explique-t-il.

L’archevêque réussit notamment à convaincre la sous-préfète de leur ouvrir les bâtiments et le terrain de la sous-préfecture. L’accord tient depuis la fin du mois d’avril. L’archevêque s’y rend une nouvelle fois pour apporter à cette communauté musulmane de quoi survivre mais aussi, plus subtilement, pour affermir la volonté des autorités de Yaloké à bien les accueillir. «Le départ des musulmans de Centrafrique est un grave problème. Si on veut qu’ils n’assimilent pas les chrétiens à ceux qui leur ont fait du mal, ils doivent être aidés par des chrétiens. Il faut agir vite si l’on veut que la cohabitation entre nous ne soit pas un vœu pieux», explique-t-il.
«Votre place est parmi nous»

Dans le campement de la sous-préfecture, les 638 Peuls qui sont encore là, réservent un accueil poli à l’archevêque. «Ceux qui ont de la mémoire savent que, chrétiens et musulmans, nous avons vécu ensemble, leur dit-il en s’emparant d’un mégaphone. Aujourd’hui, il y a des divisions. Elles ne sont pas religieuses, mais politiques et militaires. Votre place est parmi nous. C’est ici et maintenant que nous devons ensemble construire cette Centrafrique pour nous tous.»
La suite

 

 
MOTS CLES :  Dieudonné Nzapalainga   Yakolé   Musumans   Peuls 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués