NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique : tensions au sein de l'ex-rébellion Séléka

Par APA - 04/06/2014

Les relations entre la coordination politique provisoire de l'ex-Séléka et son nouvel état-major, deux instances désignées à Ndélé (nord de la Centrafrique) le 10 mai, sont délicates.

 

Dans un communiqué daté du 3 juin, l'état-major a publiquement contesté les propos d'un des membres de sa branche politique, Éric Neris Massi.

Moins d'un mois après le congrès de Ndélé, organisé le 10 mai, l'ex-rébellion Séléka peine à parler d'une seule voix. Selon nos informations, une enquête interne à la Séléka a conclu à la responsabilité du général Mohamed Moussa Dhaffane dans l'affrontement qui, le 24 mai à Bambari (Centre), a opposé des éléments de la rébellion centrafricaine à la force française Sangaris.

Il est reproché à l'ancien ministre d'État chargé des Eaux et forêts dans le gouvernement de Nicolas Tiangaye d'avoir ordonné le mouvement des pick-up lourdement armés qui ont échangé des tirs avec des soldats français.

Une thèse confirmée à demi-mot le 3 juin par Éric Neris Massi, membre de la coordination politique provisoire de l'ex-Séléka, sur RFI. "Notre enquête interne montre que des informations erronées ont été communiquées aux éléments à Bamabari en leur faisant croire qu'un désarmement forcé allait avoir immédiatement lieu, ce qui a créé un mouvement de panique", a déclaré le beau-fils du médecin militaire Charles Massi (ancien député et ministre entré en rébellion contre Bozizé et mort en janvier 2010), ajoutant que le général Dhaffane pourrait en être à l'origine.

 


© Droits réservés
La version de l'état-major de la Séléka est, elle, différente. "L’état-major des forces armées de la Séléka apporte un démenti formel aux accusations contre toute personne supposée d'avoir été derrière les évènements de Bambari, surtout en ce qui concerne le général Dhaffane Mohamed qui a été cité nommément comme bouc émissaire", indique un communiqué fait à Bambari le 3 juin.

"Les circonstances de ces malheureux évènements ont été discutées et bien comprises entre le général Soriano (qui dirige l'opération Sangaris), le général Zoudeyko Joseph et le coordonnateur Abdoulaye Issène à l’aéroport de Bambari le 25/05/14", poursuit le document signé par le porte-parole de l'état-major, le capitaine Ahmat Nedjab Ibrahim. "Le général Zoudeyko Joseph, chef d’état-major des forces armées de la Séléka, a été clair en signifiant que ce sont les exactions et lynchages résultant du désarmement non maîtrisé de Bangui qui a poussé les gens à refuser un nouveau drame à Bambari qui connaît une bonne cohabitation entre les communautés."

Et de conclure : "L'état-major tient à rappeler qu’il attend toujours sa coordination provisoire au rendez-vous du 12 juin 2014, autrement dit date de la tenue de l'assemblée générale qui devra élire le nouveau bureau politique de la Séléka." Ambiance garantie.
 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Voilà ce que fait la sangaris France à la place du mandat ONUsien . Ce qui atteste que l'ONU sert à valider le néo colonialisme...

Par sorokaté

06/06/2014 00:20

Comment la Sangaris avec le mandat de l'ONU avec des résolutions bien établies puisque collaborer avec les mercenaires Tchadiens Spudanais et Boko haram regroupés au Nord -Est de la RCA? Comment la sangaris peut permettre à la seleka Taliban, Djihadiste de mettre sur pied un état Major parallèle? a t-on bésoin d'avoir un doctorat en science politique pour comprendre les manies de la Sangaris dans cette guerre néo colonialiste montée de toute pièce par la France?

Avons nous vraiment des hommes politiques patriotiques, nationalistes pour s'unir et avoir un franc parler avec le colon Français? Avons nous vraiment des vrais politiques au sens Montesquieu du terme en RCA? Qui est-ce qui est Homme politique? Que fait-il? quel est son rôle? doit-il attendre les périodes électorales pour agir?

Pour ma part faire de la politique" C'est chercher des stratégies pour améliorer des conditions de vie de ses compatriotes" c'est défendre la Nation son peuple, aimer son peuple et le servir pas se servir, or, a t-on vraiment un seul homme politique remplissant ces critères en RCA? QUI DONC? Faire la politique ne se limite pas seulement aux déclarations et aux condamnations VERBALES, mais aux actes concrets or, les civiles sont décimés, des villages entiers son incendiés , des provinces sont occupées illégalement pas des mercenaires aucune initiative courageuse d'aucun homme politique à inciter une révolution populaire conte ces ennemis de la nation.

Pourquoi les ont-ils tous muets? par ce qu'ils sont tous mouillés par traîtrise contre le peuple pour les intérêts néo colonialistes de la France.
Tous ont trahi leur compatriote Bozizé à cause du pétrole octroyé à la Chine, la Cimenterie Centrafricaine donnée aux Indiens. le Tchad et la France ont corrompus nos politicards avides du pouvoir pour des conséquences actuelles.

Un Antillais faussement appelé fils du feu Massi Nersi a oeuvré avec le soutien médiatique de la France pour réussir l'occupation de la RCA par les mercenaires du néo colonialisme Français en RCA. Démafouth, Martin Ziguélé, Miskine, Tiangaye, Nguendet, Doumta, madame caméléon Mballa font parti de l'aile intelligente de la seleka.

Je détiens encore la lettre de Michel Dontodia comme programme de l'Islamisation de la RCA ce qui devrait arriver arriva.
Michel Dondoja disait" si vous demandez ma démission les conséquences seront catastrophiques" que voulait -il dire par là? la partition de la RCA, les massacres, des assassinats, des crimes, le Djihad, le pays sera à feu et à sang ce que nous vivons après sa démission négociée au pays de ses ancêtres N'Djamena.

La France qui a pourtant refusé d'empêcher la prise du pouvoir par sa seleka aux premières heures est revenue après le forfait ( le pyromane, le pompier après l'incendie...) pour sauver le peuple centrafricain dont elle(France) l'a combattu par ses médias, par ses mercenaires Tchadiens Soudanais via le Dictateur Tchadien.

Monsieur F.Hollande disait" La France ne soutien plus les dictatures en difficultés, la France est en RCA pour protéger ses intérêts et ses ressortissants..." curieusement c'est cette même France qui a versé des larmes de Crocodiles au près de l'ONU institutions néo colonialiste pour que la sangaris viennent achever le travail, ainsi la sangaris , l'eufor, la Misca sont sous le Commandement de la France. Des gendarmes Français sont devenus des orpailleurs, Nagbata à Bria, des braconniers à Birao. Des avions Français atterrissent dans les zones occupées par les mercenaires seleka en ravitaillement(armes) et embarques de l'Or, diamant, l'uranium et autres ressources économiques de la RCA vers Paris.

Comment expliquer que la sangaris collabore avec la seleka? il suffit réfléchir sur la mise en place d'un état major de l'armée seleka au nord de la RCA en présence des hauts responsables de la sangaris à Bambari. La sanagris négocie , coordonne les déplacements des éléments seleka dans les zones riches de la RCA. Quand un sujet Musulman est tué, la Sangaris parle de guerre religieuse si c'est des civiles Centrafricains qui sont massacrés on parle de non événement.

Au mali la France a collaboré avec l'armée Malienne mais en RCA les Faca sont écartées pour des raisons qu'on ignore avec la complicité de l'ONU souillée.
Comment nous nous sommes retrouvés avec des gens nommés par la seleka (Dondoja) à la tête de notre pays?CNT, la Présidence de transition, le PM? c'est bien un jeu de la France pour que la seleka pérennise le chaos lui permettant d'avoir des raisons pour rester en RCA. Même méthode au Rwanda.

Que dit la France de la RCA? selon elle la RCA est un pays pauvre, le pays le plus pauvre de l'Afrique, or, la Chine a prouvé le contraire. Boali 1,2,3, les Hôpitaux Communautaires, de l’Amitié, le stade 20.000 places, aides matérielles et Financières à la RAC, formation gratuite de nos officiers et cadres de l'état... ce que la France n'a jamais fait en Centrafrique. Quelles sont les réalisations de la France en RCA? assassinat de Boganda, soutenir les coups d'état après Boganda Jusqu'à Bozizé le 24 Mars 2013, le Cfa, la FranceAfrique, pillage de notre Diamant , or, l'Uranium, destruction de notre faune et flore, embargo sur la mise en valeur de notre sous sol Centrafricain, base militaire coloniale qui contrôle notre petit Aéroport National, la Socatraf qui exploite notre transport Maritime, Les Chutes de Boali contrôlées par l'armée Française, les sociétés de communications sous l'oeil gendarme de la France, nominations des sous présidents et Ministres selon la Volonté de Paris pour ce faire tous les semestres ces marionnettes doivent se rendre à l'Elysée pour rendre des comptes au colon. ce que le général en carton a désobéit pour collaborer avec la Chine et l'Afrique su Sud ce qui a engendré la colère de la France pour recruter les mercenaires talibans, noirs seleka avec les conséquences actuelles.

Pauvre France seul pays qui continue la colonisation en Afrique via des guerres pour installer Areva, Total, Bolloré et autres instruments de pillages économiques Cfa, La FranceAfrique, la Franco phonie sous le masque de la démocratie. la Libye, la Cote d'Ivoire, le Mali, le Tchad, le Gabon, l'Egypte, le Cameroun, la centrafrique illustrent bien la barbarie française.

Jusqu'à quand la France continuera à s'imposer par les armes en Afrique? La France a t-elle l'avenir en Afrique par rapport à la Chine? les Ali Bango, les sassou, les Paul Biya IBK, Idriss déby, Blaise Compaoré .... tous ceux qui font la promotion de la FranceAfrique , du cfa, de la cellule Africaine de l'Elysée auront un jour devant eux leurs peuples respectifs se dresser contre eux comme une montagne alors la France comprendra que c'est illusoire de maintenir des nations dans la servitude aussi longtemps. Notre génération actuelle est consciente le Tsunami serait la génération future... juste question de temps. Wait and see!!!!

Qui Vivra Verra.
Sorokaté Alias Domzan-Bène.



POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués