NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

120 gendarmes formés aux techniques de maîtrise de gestion de foules

Par APA - 03/06/2014

Cent-vingt gendarmes centrafricains ont été formés pendant deux mois en technique de maitrise sans arme et avec arme intermédiaire de l’adversaire et de gestion démocratique des foules.

 

Cent-vingt gendarmes centrafricains dont neuf officiers du premier escadron mobile de la Gendarmerie nationale ont, sous la houlette de l’entreprise française, Gallice Group, été formés pendant deux mois en technique de maitrise sans arme et avec arme intermédiaire de l’adversaire et de gestion démocratique des foules.

''Pendant 8 semaines, nous avons abordé tous les savoir-faire de la sécurité publique générale le travail de policier et de gendarme en police administrative, en sécurité et tout cela dans le respect du cadre légal'', a expliqué le chef de projet local de Gallice Group, Jacky Lepemp, lors de la cérémonie organisée au terme de la formation.

Il a ajouté que les auditeurs ‘'ont aussi suivi une formation de gestion démocratique de la foule et de maintien de l'ordre publique''.

Pour le chef du gouvernement André Nzaapayéké , cette formation continue vise à fournir des outils aux gendarmes et policiers afin ‘'qu'ils améliorent en permanence leurs pratiques professionnelles tout en les adaptant aux changements d'environnement ‘'.

M Nzapayéké a affirmé que, malgré l'indigence des moyens du gouvernement, les autorités de la transition mettent tout en œuvre pour que ‘'les forces de défense et de sécurité redeviennent le fer de lance de la défense de notre nation et de la sécurisation de la population''.

Pour couper court aux suspicions et interprétations, M Nzapayéké a prévenu que ''le renforcement prioritaire de capacité opérationnelle des Policiers et de Gendarmes ne doit pas être interprété par certains comme étant une négligence des Forces Armées Centrafricaines (FACA)''.

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

les violences dues a la manipulation politique selon madame mballa et son premier ministre (suite)

Par famoundjou

04/06/2014 12:07

madame MBALLA la seleka 100% et son premier seleka mentent comme ils respirent.vous parlez de manipulation politique?apres la prise de pouvoir de NDOTODIA,pourquoi monsieur DEMAFOUT etait a la presidence?et SIOKE a cote de lui?apres la chutte vertineuse de votre mentor NDOTOYAMA,les seleka et les parrains du drame centrafricain,LE TCHAD,LE CONGO BRAZZA et LA FRANCE ont commencer a chercher une MARRIONNETTE VOUS AVEZ ETEZ CHOISIT pour defendre les interets de cette entreprise criminelle et mafieuse qui a des ramifications en afrique en EUROPE (LA FRANCE) ET AU MOYEN_ORIENT ARABIE SAOUDITE ET QUATAR.LE CNT diriger par NGUEDET UN PROCHE DE NDOTODIA car il a organiser une marche de soutiens a NDOTODIA,ET LES AUTRES DE LA CNT(conseil national des traitres) SONT L,AILE INTELLECTUELLE DE CETTE HORDE D,ASSASSINS ET BANDITS VENUENT DU SOUDAN ET DU TCHAD car les mercenaires tchadiens sont l,oeuvres de ZIGUELE ET DU MLPC qui utilise ces mercenaires et apres se retrouve dans L,AFDP pour prendre le pouvoir mais LE BON DIEU VOIT TOUT ET SAIT TOUT,ce que vous faisiez en CATIMINI est sortit au grand jour et le peuple meurtris a enfin compris.


de quel manipulation parlez vous?qui a donner des postes de responsablite a DEMAFOUT,SIOKE,ET KOKATE?vous etes choisit comme presidente de transition et vous avez la responsabilite de DECIDER SUR TOUS LES MEMBRES DU GOUVERNEMENT MEME SI LE PREMIER MINISTRE CHOISIT VOUS AVEZ LE DERNIER MOT,VOUS AVEZ APPROUVEZ LA NOMINATION DE DEMAFOUT,DONC VOUS ETES RESPONSABLE.monsieur DEMAFOUT A JOUER BEAUCOUP DE ROLE NEGATIF DANS L,HISTOIRE DE LA RCA CES DERNIERES DECENIES.il etait a cote de president defunt (paix a son ame)depuis le LYCEE disait PATASSE,mais il a prit gout du pouvoir,il etait en residence surveillee pour avoir tente de prendre contact avec MBEMBA pour renverser PATASSE,IL AVAIT EMMENER BABA LADE SUR LE TERRITOIRE CENTRAFRICAIN,il etait depuis ici en occident prenant contact avec les anciens FACA en france dont SIOKE.apres que NDOTODIA les a embarquer dans son bateau qui a chavirer vous les avez reconduit madame MBALLA POURQUOI? C,EST CA LA TECHNOCRATIE VOTRE VISION RETROGRADE CAR LA CECITE POLITIQUE? ET L,AUBAINE DU POUVOIR QUI EST TOMBER DES CIEUX VOUS TOURNE LA TETE.les USA avait demander la desintegration DES MERCENAIRES DANS NOTRE ARMEE,MONSIEUR DEMAFOUT A REFUSER,IL AVAIT DES PRISES DE DENTS AVEC LES ENVOYER DE L,UNION EUROPEEENE SUR LA DESINTEGRATION DES MERCENAIRES tchadiens et soudanais dans les rangs des FACA.au cours d,une action des ANTIBALAKA pour refuser l,assujettissement de la RCA monsieur DEMAFOUT les a qualifier de rebelle et les mercenaires tchadiens et soudanais sont devenuent L,ARMEE CENTRAFRICAINE FACA,le monde a l,envers mais n,empeche apres la chutte de NDOTODIA MADAMA SAMBA KPANDA a reprit les services de cette homme.assez de comedie madame.vous voulez remanier le gouvernement pour une representation de tout les provinces,l,immaturite politique,si les hommes capables de diriger et integre se trouve tous dans une province ils devraient diriger,pas faire plaisir a des incompetents,L,AVENIR DE LA NATION EST CAPITALE PAS LE TRIBALISME A LA MANGEOCRATIE CAR CE QUI TRAVAILLE AVEC VOUS SONT A MAJORITE DES PROCHES PARENTS,LE COMPETENT EST LE MINISTRE DE LA DEFENCE QUI A JETTER L,EPONGE.


vous avez signer un decret permettant aux membres des seleka a BANGUI d,utiliser les avions des nations unies pour transporter vos amis tchadiens qui demandent la partition e notre pays,NERIS EST UN ANTILLAIS QUE FAIT T,IL EN RCA?NOURREDINE ADAM est tchadien.RAKISS est tchadien et ABACAR SABONE un ancien soldat DE HISSEIN ABRE UN TCHADIEN ,vous avez donner 20 millions l,argent du contribuable a DAFFANE pour le congres,je me demande comment vous avez l,acces au tresor national?votre fille avait voler 35000 euro,les scandales sont nombreuses,le DG de la douane 500 millions de fca.madame vous voyez que ce n,est pas trop.les charniers de regiment de soutiens,du centre ville,les 20 morts apres le jet du grenade a FATIMA et le drame de l,eglise,on n,improvise pas en politique demissionnez svp.incapacite notoire,et on brule nos compatriotes dans les provinces dans leurs maisons.pendant ce temps vous faite des aller-retour chez le dictateur SASSOU.la RCA n,est pas un pays?le congo-brazza,les soldats de la MISCA congolais de brazza viennent de faire disparaitre 12 hommes femmes et femmes a BOALI,(sources AFRICATIME.COM/centrafrique).vous payerez cherement avec vos technocrates....le jours des comptes viendra ,continuez a voler........CIAO.


POUR INFO

Par NADE Berty

04/06/2014 12:19

vergogne de l’argent public

(Alwihda Info) Rédigé par Chantal Nganafei - 3 Juin 2014 modifié le 3 Juin 2014 - 14:40


PAR CHANTAL NGANAFEI.
La Présidente de la Transition, Cathérine Samba Panza. Crédit photo : AFP
La Présidente de la Transition, Cathérine Samba Panza. Crédit photo : AFP


Derrière le folklore des petites phrases d’André Nzapayeké et ses déclarations à l’emporte-pièce relatives à un supposé complot qui viserait l’actuel exécutif centrafricain, pointent les questions les plus sensibles pour l’avenir de la Centrafrique, celles, notamment, de la gouvernance.

Trois mois ont suffi pour que les masques tombent et que le naturel revient au galop. Trois mois d’un incroyable enchaînement de combines et de détournement des biens de la collectivité. Nous l’avons appris que maintenant mais c’est depuis quelques semaines que l’affaire fait grand bruit au sein des chancelleries représentées à Bangui et des différentes missions onusiennes en République Centrafricaine.

Il s’agit en effet du détournement d’une partie de l’aide octroyée par l’Angola pour le paiement du salaire des fonctionnaires par le conseiller le plus proche de dame Samba-Panza : Mahamat Kamoun, ci-devant ministre d’État, conseiller spécial à la présidence qui est de tous les déplacements à l’étranger de la présidente de transition. Ce dernier aurait ponctionné 300 millions dans la récente et très fraternelle contribution angolaise. Il aurait expliqué son acte par le coût de change du dollars en CFA.

En réalité, l’argent angolais ayant été donné en dollars, Mahamat Kamoun et le ministre des finances Remi Yakoro, qui étaient les deux convoyeurs, avaient cru nécessaire de s’arrêter sur le chemin du retour à Douala où ils ont changé les dollars contre du CFA comme de vulgaires commerçants, ne ramenant au Trésor Public que ce qu’ils voulaient bien. Alors qu’il existe une banque centrale et des nombreuses banques commerciales à Bangui qui auraient pu procéder à l’opération de change.

Mais c’était sans compter avec la voracité et la malhonnêteté maladive de Mahamat Kamoun, un habitué des détournements de fonds publics. L’on se souviendra que du temps de François Bozizé, Kamoun était reconnu coupable de prévarication. Il avait été condamné pour malversation financière par le Tribunal de Bangui et avait réussi à fuir pour se réfugier aux États-Unis. Ce n’est qu’à la faveur du coup d’État du 24 mars 2013 qu’il est rentré en Centrafrique où Michel Djotodia l’avait nommé directeur de cabinet à la présidence. Suite à la démission forcée de Michel Djotodia, Mahamat Kamoun, dont la compagne Rachelle Ngakola est une amie de dame Samba-Panza, s’était transformé en missi dominici de cette dernière. C’est à leur domicile des 14 villas à Bangui que les tractations pour l’élection de dame Samba-Panza avaient lieu.

Après la désignation de dame Samba-Panza comme chef de l’État de Transition, Mahamat Kamoun a été nommé ministre d’État à la présidence tandis que sa compagne héritait de la direction générale de la douane centrafricaine. Et le couple diabolique s’est mis en tête de s’enrichir de façon illicite et supersonique. Quand c’est pas Kamoun qui se fait la belle avec une partie de l’aide angolaise, c’est Rachelle Ngakola qui met sous le pagne un demi milliard de franc CFA.

Question: quelle est la part de complicité de dame Samba-Panza dans ces nombreux détournements de deniers publics ? Ces détournements masquent-ils les siens propres? Puisque l’on nous signale des cas de détournement de fonds publics opérés par dame Samba-Panza himself, notamment dans les fonds octroyés par la Guinée équatoriale.

inShare

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués