NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Cathérine Samba-Panza déterminée à ne reculer devant rien pour défendre son pays

Par APA - 30/05/2014

La présidente de la Transition en Centrafrique a demandé vendredi aux forces de défense et de sécurité

 

La présidente de la Transition en Centrafrique, Cathérine Samba Panza, a demandé vendredi aux forces de défense et de sécurité de « prendre toutes les mesures qui s’imposent pour que toute la lumière soit faite sur les événements de Notre Dame de Fatima et que leurs auteurs soient traqués jusque dans leur dernier retranchement pour être traduits en justice ».

« Ce n'est pas en cultivant la haine et l'esprit de vengeance que nous allons sortir de la crise actuelle qui a des racines profondes », a fait remarquer Mme Samba-Panza dans un message à la nation suite aux violences qui se sont répandues dans le pays après la tuerie intervenue dans l'église Notre Dame de Fatima faisant une quinzaine de morts.

« Notre grand malheur aujourd'hui c'est que personne ne veut écouter l'autre », a-t-elle déclaré.

Pour mettre un terme à ces piques de violence, la cheffe de l'Etat s'est engagée à prendre toutes « les dispositions pour que le désarmement tant demandé se fasse partout y compris dans le 3 è et le 5è arrondissement ».

Le pays ne disposant pas de forces armées, la présidente de la Transition a demandé l'appui des forces étrangères déployées en Centrafrique.

 


© Droits réservés
« J'instruis les Sangaris et la MISCA d'apporter tout l'appui nécessaire à la police et à la gendarmerie pour faire aboutir rapidement les procédures déjà engagées dans tous les cas similaires et le cas particulier de l'église de Fatima », a encore dit Cathérine Samba-Panza.

Elle a fait remarquer que la recrudescence périodique des actes terroristes dans la capitale est due non seulement au fait les auteurs des crimes à répétition « continuent de circulent librement» mais aussi aux ennemis de la paix qui « caressent le rêve d'une troisième transition et qui ne ménagent aucun effort pour saper tous les efforts déployés par les autorités actuelles allant dans le sens d'une réconciliation des communautés musulmanes et chrétiennes ».

En mémoire des victimes tombées sous les balles des terroristes et ceux blessées encore en vie la cheffe de l'Etat a décrété trois jours de deuil national « où les drapeaux seront mis en berne » et instruit le gouvernement de prendre en charge les soins des rescapés du carnage de l'église de Fatima et leur fournir un appui nécessaire.

Elle a par ailleurs condamné fermement ces actes terroristes tendant à annihiler tous les efforts du gouvernement centrafricain.
 
MOTS CLES :

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

quelle hypocrisie,cette comedie a cause de sa chaise ebranlée

Par samba pkanda

30/05/2014 20:22

quel cynisme! Elle n'est pas indispensable,c'est sa duplicité qui fait que ces musulmans barbares pensent qu'ils ont droit de toout faire impuniment,elle n' aps le carectere d'une personnalité d'etat,qu'elle dégage

Les contingents burundais ont échoué à leur mission

Par Rikiki

31/05/2014 04:41

Nous sommes vraiment pris en otage par la communauté internationale notamment la France qui qui se donne le droit de nous priver de notre armée nationale, instrument de souveraineté de l'état. A quel dessein? elle même le sait. La situation est explosive et d'extrême gravité. Le projet de la refonte de l'armée est indispensable mais en attendant il faut d'abord l'équiper pour lui permettre de protéger la population civile et sauver ce qu'elle peut être sauvé. Mission que les Sangaris et Misca n'arrivent à assurer comme il se doit alors qu'ils ont reçu un mandat des nations unies. Je pense à mon humble avis que la situation actuelle est pré génocidaire. Il faut éviter que l'histoire Rwandaise se répète en Centrafrique. Les contingents burundais sont devenus des brebis galeuses qu'il faut effectivement les faire extirper de la Misca comme les Tchadiens. Leur impartialité est mise en doute, ils se sont réduits aux simples veilleurs de nuits chez les particuliers en foulant à pied leur mission principale qui est de désarmer et protéger la population civile sans discrimination. Certaines sources affirment qu' ils se livrent à la vente de carburant (volé ??). Ils sont là pour les bisness?? Pourquoi les chefs de misca ne réagissent pas ces crimes crapuleux et odieux? Pourquoi les camps des déplacés ne sont protégés par les forces internationales qui sont sur place? Pourquoi les opérations de désarment ne se poursuivent plus? Pourquoi on a accompagné les séléka aller s'installer à Bambari? Pourquoi les détenteurs des armes d'une manière illégale ne sont pas désarmés?


Rikiki

@Rikiki vraiment ce que fait la France en RCA dépasse notre compréhension

Par sorokaté

31/05/2014 09:18

La France est l'ennemie naturelle d'une RCA politiquement et économiquement indépendante. La France a fomenté cette guerre pour empêcher la Chine à nous extraire notre pétrole celà est connu de tous, mais comme l'ONU sert à valider les crimes néo colonialistes commis par la France en Afrique nous les petits pays semblent une proie pour le néo colonialisme.

Tous les présidents parvenus à la tête de note RCA viennent d'une seule volonté de la France. La nomination des ministres en RCA relève de la volonté de l'Elysée(France). Comment comprendre le fait que la France interdit à nos FACA d'exercer leur profession qui est celle de défendre la nation Centrafricaine? Cette même France accompagne la seleka à se réorganiser à Bambari en état major parallèle? L'ONU devrait en principe sanctionner la France pour avoir collaborer avec la seleka, or, l'ONU et la France agissent en symbiose.

Malheureusement la France a placé sa marionnette comme présidente de transition madame Mballa a plus de trois nationalité en plus de la Camerounaise de sang, elle n'a pas d'attache en RCA. Seul un vrai patriote nationaliste Centrafricain pourrait se sacrifier pour sa PATRIE. Monsieur Nzapa yéké est un centrafricain détaché des réalités centrafricaines car ce dernier vit à l'étranger pourquoi le nommer premier Ministre? dans ce gouvernement il y a des nominations partisanes des personnes issues de la diaspora centrafricaine déconnectées des réalités du pays sont nommées pour la forme, alors qu'il ya des fonctionnaires capables, des étudiants diplômés chômeurs technocrates à relever ces défis aux quels est confronté notre Pays la RCA.

Ma France doit quitter la RCA, notre délivrance ne viendra pas de la France note ennemie naturelle, seules nos FACA et ANTI-BALAKA le peuvent valablement. Ces seleka savent très bien que l'union de nos FACA et la Anti-balaka le mettront en déroute. La France connaissant les valeurs de nos FACA s'est opposée à leur implication dans la sécurisation de nos 623000 Km2 . la France est un pays barbare, la France est mercenaire, la France pays génocidaire. L'Ambassadeur de la France en Centrafrique est le Colon qui dirige la RCA.

Toute chose à un début et une FIN.
La France aura les conséquences de sa barbarie, ces Djihadistes Talibans noirs seleka qu'elle entretien en centrafrique lui rendra la monnaie de singe tôt ou tard.
Qui vivra VERRA .

Sorokaté Alias Domzan-Bène.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués