NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: barricades et regain de tension à Bangui après l'attaque d'une église

Par AFP - 30/05/2014

Des barricades ont été érigées jeudi dans les rues désertes de Bangui par des jeunes en colère contre les musulmans, au lendemain de l'attaque d'une église du centre de la capitale centrafricaine

 

Des barricades ont été érigées jeudi dans les rues désertes de Bangui par des jeunes en colère contre les musulmans, au lendemain de l'attaque d'une église du centre de la capitale centrafricaine dans laquelle une quinzaine de personnes ont péri.

Des coups de feu sporadiques ont été entendus dans le centre-ville de Bangui, forçant les rares boutiques ouvertes à fermer rideau, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des blocs de béton, des pneus en feu et des morceaux de bois ont été rassemblés par des jeunes au milieu de la route dans plusieurs quartiers du centre de Bangui: à Bea-Rex, au rond-point des Nations unies et à Benz-vi. D'autres barricades ont été vues à Fouh, fief des milices chrétiennes anti-balaka.

A Bea-rex, deux blindés de la force de l'Union africaine en Centrafrique (Misca) étaient garés près de la barricade et des troupes burundaises patrouillaient à pied dans le quartier dans la matinée.

 


© Droits réservés
C'est la première fois depuis plus d'un mois que des barricades sont érigées dans les rues de Bangui. Les jeunes qui les ont montées font valoir leur colère après l'attaque de l'église Notre-Dame de Fatima mercredi soir, au cours de laquelle une quinzaine de personnes, dont un prêtre, ont été tuées.

"Nous sommes là depuis 04H00 du matin pour que les Burundais quittent le quartier, nous sommes mécontents", a déclaré à l'AFP Henri-Morel Feiganazoui, un habitant de 28 ans qui reproche aux soldats africains de la Misca d'avoir protégé les assaillants de l'église Fatima. L'information n'a pu être confirmée par aucune source indépendante.

Une quinzaine de jeunes manifestaient dans le quartier PK-3 en brandissant des affichettes anti-Burundais. "Contingent burundais OUT, on n'en veut plus", était-il écrit sur l'une d'entre elle.

En dehors des rassemblements de jeunes, les rues étaient désertes jeudi matin à Bangui. Aucun bus ne circulait et les magasins étaient fermés jeudi, plus que de coutume en ce jour férié.

Dans la capitale, où les violences interconfessionnelles qui déchirent le pays ont contraint de nombreux musulmans à fuir, "un regain de tension très net" se fait sentir depuis quelques jours, notamment aux abords du quartier musulman PK-5, a affirmé une source proche de l'armée française à l'AFP.
 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Violence Interconfessionnelle

Par Kibiz

30/05/2014 14:14

Juste pour réaffirmer mon désespoir face a ce qui se passe a Bangui et en RCA en général, vraiment nous sommes exaspérés, les chrétiens ne veulent plus des Musulmans et les gens demandent a ce qu'il n'y ait pas de scission du pays, comment faire si les deux communautés ne peuvent plus vivre ensemble, pour un mort Chrétiens, c'est toute la presse qui en parle et pour les Musulmans alors? Nous avons compris que en centrafrique être musulmans c'est un péché, on ne nous considère plus comme des êtres humains et avoir un droit dans ce pays, comment est ce que cela est possible? Si tel est le cas, alors la terre de nos ancêtres nous soit attribué soit en divisant le pays soit a nous trouver une solutions.Jusqu'a présent aucune politique ne se souci de la situation des musulmans qui sont considérés comme des sujet de second zone

Les musulmans sont entrain de payer leur complexe de supériorité infondé.

Par Ngarra

30/05/2014 22:19

Quelle est la vraie raison de ce que vous appelez " violence interconfessionnelle " et qui n'en est pas en réalité ?

Si les musulmans avaient considéré les autres fils de ce pays ( bantous ou soudanais non musulmans ) comme des égaux, il n'y aurait jamais eu de problème. Malheureusement les musulmans ont un problème de représentation mentale vis-à-vis des autochtones, animistes, athées ou chrétiens, qu'ils considèrent comme des sous-hommes, et, à ce titre doivent être maltraités, dominés, considérés comme des esclaves. Nous disons non ! non! et non !

Nous sommes chez nous. Vous êtes venus d'ailleurs ! On a accepté que vous viviez à nos côtés. Mais maintenant que vous en faites trop, retournez dans vos pays respectifs poussiéreux : le Soudan ou le Tchad. Point-barre. Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées.

la rca ne sera jamais le senegal

Par famoundjou

01/06/2014 23:21

la mauritanie etait une partie du senegal,les arabes ce sont installer et prendre une partie du senegal qui est devenue la mauritanie,quand les senegalais voulaient reagir s,etait tard,L,ARABE SADDAM HUSSEIN de son vivant avait donner beaucoup de chars de guerre a la mauritanie pour combattre les senegalais.une question KIBIZ depuis que les musulmans sont installer en RCA ,sont ils persecuter?NON mais vous avez demander l,aide du CONSEIL ISLAMIQUE POUR NOUS ASSUJETTIR,vos freres arabes vous ont donner DES ARMES,DES HOMMES,ET DES MOYENS FINANCIERS CONSIDERABLES.vous etes passe a l,action,des centaines de milliers de centrafricains autochtones sont tuer,nos femmes sont violer,et vous avez epargner les musulmans et leurs biens.OK nous sommes pas hypocrire vous savez d,ou vos grand parents sont venuent.rentrez chez vous.

les ARABES SONT DES PERSONNES LES PLUS MECHANT AU MONDE,mais cette terre appartiens a nos ancetres.LES GOULAS ET ROUNGAS SONT DES CENTRAFRICAINS MAIS PAS LES TCHADIENS ET SOUDANAIS ARABE.l,esprit de nos ancetres sont avec nous,vous ne gagnerez jamais.voyez que vous avez violer les femmes autochtones pourtant vous vous dite MUSULMANS,vous etes des etre malsains et diaboliques,la cohabitation est impossible.nous avions vue votre face deja.

cette femme que vous avez placer est une marrionette,elle partira comme NDOTODIA.les ANTIBALAKA VOUS ONT DEFAITE MAIS ILS N,ONT PAS VIOLER VOS FEMMES,le fait de commettre ces actes inhumaines de viols contre nos mamans il n,yauara jamais de pardon avec les arabes.LA RECONCILIATION DE MADAME MBALLA NE CONCERNE QU,ELLE MEME AVEC VOUS CAR ELLE EST SELEKA COMME VOUS.RENTREZ CHEZ VOUS ET NE REVENEZ PLUS JAMAIS CAR LES FRONTIERES AVEC LE TCHAD ET LE SOUDAN SERONT HERMETIQUEMENT FERME pour un siecle.comprend qui peux.PUTA MADRE ARABE.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués