NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

RCA: accrochages à Bambari entre la Seleka et Sangaris

Par RFI - 22/05/2014

un accrochage a eu lieu ce jeudi matin entre des éléments de la Seleka et la force française Sangaris.

 

En Centrafrique, un accrochage a eu lieu ce jeudi matin entre des éléments de la Seleka et la force française Sangaris. Ces affrontements ont eu lieu à Bambari, dans le centre-est du pays, où le mouvement a installé son état-major.

Ce jeudi matin, avant même 8 h, la tension était déjà perceptible dans les rues de Bambari. Les Seleka arboraient sans complexe leurs armes. Un barrage avait été installé par des jeunes, face à des véhicules blindés de Sangaris. Et ces jeunes ont donc commencé à lancer des pierres vers la force française. Ils ne sont pas d’accord avec le désarmement de la Seleka, a indiqué à RFI le président de la Jeunesse islamique. « Parce que si les Seleka sont désarmés, a-t-il dit, les anti-Balaka vont entrer dans Bambari ». C’est pour cela qu’ils manifestent.

 


© Droits réservés
Que s’est-il passé ensuite ? Difficile de le dire exactement pour l’instant, mais vers 8 h, les premiers coups de feu ont été tirés et immédiatement des centaines d’habitants des différents quartiers ont été convergés vers l’évêché. Ils étaient à la recherche de sécurité, qui avec un vieil attaché-case, qui avec des baluchons ou des marmites, des nattes, ont été jetés sous les arbres dans la cour, pour trouver l’ombre. Une femme enceinte dont le travail a commencé a été mise à l’écart dans l’un des bâtiments. Au total, selon un humanitaire, ce sont 1 500 personnes qui sont venues chercher refuge à l’évêché.

La tension persistait toujours, en milieu de journée, même si l'on n’a plus entendu de coups de feu depuis 9 h du matin. « La ville est coupée en deux », se lamente un prêtre, tandis qu’une femme décrit un barrage installé sur un pont de son quartier par de jeunes musulmans agressifs. Le président de la Jeunesse islamique déplore deux morts et quatre blessés dans ses rangs.
 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Il était temps !

Par NADE Berty

22/05/2014 18:38

Il était temps ! Après les louvoiements et les tergiversations, on espère que les troupes françaises vont cette fois-ci mettre hors d'état de nuire ces voyous et barbares qui nourrissent les velléités de scinder notre cher pays en deux.
Le très haut est entrain d'exaucer les prières des centrafricains ;
Que les troupes de l'opération sangaris et la misca appliquent à la lettre les dispositions de la résolution 2127 des Nations Unis; c'est tout ce qu'on leur demande pour que la PAIX revienne.

Cessons de jouer avec le feu

Par Lola

22/05/2014 22:04

Les Sangaris et les Misca sont entrain de jouer avec le feu. On ne pas faire confiance à cette nébuleuse organisation dite Séléka. Ils ont montré leur incapacité à maintenir la cohésion sociale à gérer le pouvoir et à s’organiser. Ce n’est pas aujourd’hui ou demain qu’ils réussiront ce pari. Là où ils mettent pieds les troubles s’en suivent. C’est le cas aujourd’hui à Bambari. Il y a rien à faire. C’est l’occasion à jamais de les encercler et les mettre hors état de nuire. Tant que ces flotteurs de trouble continuent à servir la Centrafrique n’aura jamais la paix. Un natif ne peut pas prétendre à la partition de son pays. Cela démontre qu’ils sont des étrangers d’origine douteuse manipulés par l’extérieur. Ils utilisent certains complices internes pour parfaire leur objectif mais ils sont à majorité étrangers qui n’ont pas pu conquérir le pouvoir par la force au Tchad et soudan et se sont rabattus chez nous. Si les forces internationales ont vraiment la bonne intention d’aider la Centrafrique à être pacifiée le désarment des ces soudards de séléka est très indispensable et n’est pas négociable. Les anti-balaka qui jouent à l’autodéfense n’attendent que cela pour déposer les armes repartir aux villages.
Lola

le scenario des talibans en afghanistan

Par famoundjou

23/05/2014 00:20

la france a commis une erreur monumentale d,avoir soutenue et armer ces fous d,allah,maintenant ils tournent leurs ak47 contre leur maitre les chiens de guerre de seleka.ils ont leur propre agenda en territoire centrafricain ces mercenaires tchadiens et soudanais,les richesses,voila les agresseurs de la rca pourtant allie d,hier,echange des tirs aujourd,hui.le scenario actuel s,etait derouler en afghanistan ou les talibans formes et qui ce sont tourner pour combattre les occidentaux.

pendant qu,ils se battent l,armee centrafricaine doit etre rearmer pour accompagner les soldats de L,ONU qui vont venir en septembre.cette alliance satanique qui a vue le jour depuis decembre 2012 et qui a mis a genou une nation pacifique devra finir dans les tenebres.nous souhaitons une fin apocalyptique au deux (FRERES D,HIER).quand le jour se leve la nuit s,en va....les nuages gris se dissipent elle meme,la loi de la gravite.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués