NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Gouvernement centrafricain : remaniement en vue

Par AFP - 29/04/2014

Particulièrement visé par la critique, le gouvernement centrafricain du Premier ministre André Nzapayéké devrait prochainement subir un profond lifting.

 

Mécontente du travail d'une partie du gouvernement d'André Nzapayéké, Catherine Samba-Panza, la présidente de la transition, devrait procéder rapidement à un remaniement - peut-être à la fin de ce mois, à l'occasion de ses cent jours à la tête de l'État centrafricain. Plusieurs ministres importants devraient faire leurs valises. Des changements au sein de son cabinet sont également attendus.

 


© Droits réservés

C'est dans cette perspective que la présidente de transition multiplie depuis le 17 avril les consultations. Des représentants de l'ex-Séléka et des anti-balaka, des responsables des différents partis et des membres de la société civile ont été tour à tour reçus au palais présidentiel.

Ce remaniement pourrait être annoncé le 5 mai à l'occasion d'un discours à la nation.
 
MOTS CLES :

8 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

ECHEC ET MATT DES IMPOSTEURS INSTALLES PAR LA FRANCE ET SON SOUSTRAITANT TCHADIEN AU POUVOIR EN RCA

Par Nomzamo

29/04/2014 19:46

Procéder à un remaniement après seulement 100 jours de pouvoir démontre à quel point ces apprentis sorciers, marionnettes de leur état et traîtres à la cause centrafricaine ont échoué lamentablement.

Dès la constitution des gouvernements nzapayéké et samba kpanda, toutes les conditions étaient réunies pour un échec et matt. Des criminels, des incompétents ont été désignés par népotisme, tribalisme, copinage, clanisme en dépit de tout bon sens.
Cette marionnette se comporte comme si elle a été élue par le peuple centrafricain au suffrage direct. Elle a été nommée comme maire par son copain et patron le phacochère doto machin. Elle est une émanation de la nébuleuses séléka et cnt.
Elle fait la guerre aux Centrafricains à travers les ANTI BALAKAS à la demande de ses patrons france et débyle du tchad. Son parcours est plus que douteux.
Si les fameux 17 critères devraient être appliqués avec rigueur ni elle et beaucoup d'autres auraient été écartés du pouvoir.

A part le bling, bling, la communication pour son image, c'est le néant surtout pour une marionnette qui est soutenue par ceux qui l'ont installé au pouvoir.

Honte à vous. Le peuple aura raison de vous comme il a fait avec votre copain et patron le phacochère dototia qu'il a chassé comme un va nu pied et qui jouit d'une impunité totale après tous les crimes et vols en RCA.

J'attends que vous lancez un mandat d'arrêt national et international pour juger ce sauvage qui a amené ses saletés tchadiens et soudanais qui ont tué nos compatriotes et détruit notre cher pays et beau pys.

J'attends que vous demandez la saisie de tous les comptes et biens de votre copain et patron le phacochère dotodia pour les restituer à la RCA. Les caisses de l'Etat sont vides , cela peut aider au lieu de quémander de l'argent aux autres comme une mendiante.


CATHERINE SAMBA PANZA, ERREUR DE CASTING SELON SES PATRONS FRANCAIS

Par Nomzamo

29/04/2014 23:08

Même le journal de propagande française "le monde" affirme que mme samba panza est une erreur de casting de son patron, le petit roi de france, hollande et de ses supplétifs débyle et sassou. Vous voyez-vous, le temps est l'ami de la vérité.

L'attaque de hôpital de Boguila, symptôme d'une insécurité qui perdure en Centrafrique
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2014/04/29/l-attaque-de-hopital-de-boguila-symptome-d-une-insecurite-qui-perdure-en-centrafrique_4409323_3212.html

".....
« PERSONNE POUR FAIRE DE LA POLITIQUE »

Les forces africaines et les soldats français de l'opération Sangaris ont étendu leur déploiement, notamment dans l'est du pays mais leurs effectifs demeurent encore largement insuffisants pour sécuriser l'ensemble du territoire centrafricain. Le départ des soldats tchadiens, dont la présence était contestée par une large partie de l'opinion centrafricaine, a fragilisé encore un peu plus les communautés musulmanes, dont ils étaient les principaux protecteurs. Selon les Nations unies, plus de 600 000 personnes sont aujourd'hui déplacées à l'intérieur des frontières de la RCA et 338 000 ont trouvé refuge dans les pays voisins.

Plus de trois mois après son arrivée aux commandes d'un état centrafricain en totale déliquescence, Catherine Samba-Panza tarde à imposer son autorité. « Il est vrai qu'elle manque de moyens et que les promesses de fonds n'arrivent pas, mais elle n'a pris aucune mesure forte pour enclencher un processus de réconciliation », déplore un diplomate. « Son premier ministre est invisible. Il y a trop de technocrates et personne pour faire de la politique. Elle a pris un ministre de la défense qui fait partie de ceux qui ont été vaincus l'an dernier par la Séléka et un chef d'état-major qui était aux côtés d'Ange-Félix Patassé quand il a été renversé par François Bozizé [en 2003]. Comment voulez vous que ces gens soient respectés par les belligérants ? », souffle un ancien ministre.

A Paris, une source officielle évoque « une erreur de casting », Catherine Samba-Panza n'étant, selon elle, ni le premier choix ni de François Hollande, ni celui du Congolais Denis Sassou Nguesso ou du Tchadien Idriss Déby. D'autres observateurs se montrent moins acerbes. Tous concèdent en revanche leur incapacité à déterminer vers quel cap navigue la République centrafricaine.

Cyril Bensimon"

Quelques conseils à la PR Seleka

Par Yakovitch

30/04/2014 14:15

Conférence Nationale Inclusive avec les participations de Bozizé et Djotodia, Saisine offcielle de la CPI pour les crimes de Décembre 2012 à ce jour, Dégagement des ministres parents (Administration du Territoire, Sécurité), des amis (Agriculture, Plan, Santé, Education Nationale) et Séléka (Urbanisme, Transport), 5 Conseillers au lieu de 15, 20 ministres, un Gouvernement qui fait appel aux meilleurs compétences de centrafrique, qui pourront a terme se présenter aux élections, car une équipe de footbal qui perd ne peut mettre ses meilleurs joueurs sur le banc…voilà ce qu’il faut faire ! Justice, Réconciliation et Efficacité sont les priorités du moment. Que les meilleurs conduisent la transition et qu’ils aient le droit de se présenter aux Élections, la PR Séléka y compris ! Arretons les faux calculs, il y en a qui sont planqués, qui tirent sur le corbillard RCA, ce n’est pas JUSTE.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués