DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Centrafrique: le chef des opérations de l’EUFOR-RCA prend ses fonctions

Par Source: RJDH-RCA - 16/04/2014

Le général Thierry Lion a rappelé les principaux objectifs derrière le déploiement de la force européenne ainsi que le niveau de son déploiement dans la capitale centrafricaine

 

Lors d’une conférence de presse tenue à la représentation de l’Union Européenne à Bangui, le général français, Thierry Lion, a officiellement pris le commandement à Bangui, en spécifiant quelles sont les principales missions de la force européenne en Centrafrique (Eufor-RCA) : mettre fin à la crise centrafricaine. Cette ambition première est suivi par les objectifs plus spécifiques tels que «sécuriser l’aéroport de Bangui et les quartiers proches». Dans la présentation qu’il a faite de cette force, le général Lion précise que «l’Eufor-RCA est le résultat d’une approche globale à la crise centrafricaine par l’Union Européenne. C’est toute l’Union Européenne qui s’est mobilisée à travers divers volets, dont l’Eufor-RCA qui relève du volet militaire».

 


© africatime.com
Le général français Thierry Lion
Quant à la durée et au mandat de l’Eufor-RCA, le général a déclaré que «la force est sous mandat des Nations Unies et nous sommes là éventuellement pour une durée de six mois afin de favoriser la montée en puissance des forces onusiennes, qui remplaceront la Mission Internationale de Soutien à la Centrafrique (MISCA)». Le général a par ailleurs donné des précisions sur la composition et la provenance des éléments de la force européenne, en indiquant que «nos forces viendront de douze nations européennes et les principaux fournisseurs sont entre autres la Géorgie, l’Espagne, la Pologne, l’Italie… Au terme, l’Eufor-RCA sera constitué de huit cent hommes dont 600 soldats qui seront déployés sur le terrain, parmi lesquels il y aura cent-vingt gendarmes».

Concernant le déploiement de la force sur le terrain, le commandant en chef de l’Eufor-RCA promet que «d’ici juin, (…) la force sera au complet à Bangui mais nous n’attendrons pas tout ce délai-là. À la fin avril, les forces de l’Union Européenne prendront le relais des forces françaises de la Sangaris au niveau de l’aéroport Bangui M’Poko, où il y a aussi les déplacés qui constitueront pour nous un défi majeur sur lequel nous travaillerons en coordination avec les ONG et les agences des Nations Unies».

Dans le cadre de l’exécution de la mission, le général de l’Eufor-RCA relève que «notre ennemi, c’est l’ennemi de la République Centrafricaine. Si nécessaire, nous utiliserons la force pour assumer notre mission qui est certes, je le reconnais, complexe, mais que nous devrons tout faire pour l’assumer. Je crois fermement à cette mission». Le général Lion poursuit en rassurant que «la force européenne sera impartiale, nous ne sommes pas là pour jouer en faveur d’une partie». Le déploiement de la force européenne en République Centrafricaine a été décidé le 28 janvier 2014 par la résolution 2134 du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Les premiers éléments de cette force, une cinquantaine de gendarmes français, patrouillent dans la ville de Bangui depuis la semaine dernière.

 

 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

C'est toujours un général Français à la tête...

Par sorokaté

16/04/2014 14:24

Pourquoi c'est toujours la France qui doit diriger toute opération dans tous les domaines en Centrafrique?
La France. la honte.

Le ministre Français de défense, monsieur F.Hollande, le ministre de l’intérieur tous devenus des collecteurs de diamants centrafricain.

"....Thomas Fabius, le fils du ministre des Affaires étrangères, a été vu à Bangui, vous qui avez gardé vos réseaux, savez-vous ce qu’il y fait ?
Vous savez, même si je m’exprime peu, je suis au courant de beaucoup de choses. Je me suis laissé dire qu’il y était parce qu’il y a des choses à gratter là-bas, si vous voyez ce que je veux dire. Je ne porte aucune accusation mais le diamant a tourné la tête et tournera la tête à beaucoup de gens, pendant l’ère Hollande, Sarkozy, Chirac et Mitterrand. Je sais aussi que le petit Thomas est impliqué au Mali avec des Corses, dans quoi exactement je ne saurais pas trop vous le dire. Ça me fait de la peine pour son père, vraiment. L’Afrique est un continent sur lequel on peut se brûler et j’ai de l’affection pour Thomas Fabius que j’ai croisé plusieurs fois. Il a trop d’addictions et de passions, en tant que père et maintenant grand-père, j’ai de la peine pour Laurent Fabius qui est à mon avis un grand ministre des Affaires étrangères.

LA FRANCE ETERNELLE MENDAINTE ET CRIMINEL EN RCA

Par Nomzamo

16/04/2014 16:12

La france a toujours utilisé le cache sexe des organisations régionales et internationales pour exécuter ses basses oeuvres dans ses colonies.

Quand on vous dit l'ONU a fait ceci ou cela, regardez bien les noms, vous trouverez soit un français parasite soit un sahélien, un laquais sur le dossier centrafricain.
Voilà ce que pense les autres pays européens qui ont traîné les pieds concernant cette opération. La france colonialiste est bien seule en RCA. Hé oui, les autres ont compris son double jeu.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/04/15/la-formation-laborieuse-d-un-force-europeenne-en-centrafrique_4401999_3214.html


"...CAVALIER SEUL

Des capitales ne cachent pas leur total désintérêt pour la RCA, d'autres invoquent un manque de moyens ou des échéances électorales, d'autres encore (Londres, Berlin, Madrid) ont décidé tardivement d'un engagement limité mais indispensable, comme des opérations d'acheminement des troupes par avions.

Le fait que certains de ces appareils soient loués à une compagnie russe ne poserait pas de problème à ce stade, affirment les responsables des Vingt-Huit. L'attitude de la France, accusée d'avoir fait cavalier seul en lançant l'opération Sangaris et d'avoir, ensuite seulement, sollicité une aide et des moyens explique d'autres lenteurs.

Appelée à collaborer avec la Mission internationale africaine (Misca) et Sangaris, Eufor RCA devrait être déployée pendant 6 mois au maximum, avant de passer le relais à la mission de maintien de la paix approuvée récemment par les Nations unies. Les Vingt-Huit doivent débloquer, par ailleurs, de nouveaux moyens financiers (75 millions d'euro) pour la Misca et une aide d'urgence supplémentaire, d'un montant encore indéterminé, pour les populations civiles."

Les raisons de la présence Française en Centrafrique...

Par sorokaté

17/04/2014 15:11

www.journaldebangui.com/artdist.php?aid=6548

http://vimeopro.com/pharesbalises/france-and-africa/video/29470778
http://vimeo.com/17967852
http://vimeo.com/33530519

Large publication SVP.
Sorokaté Alias-Domzan-Bène

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués