ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Bangui: l’ITIE-RCA demande la prolongation de sa suspension

Par Source: RJDH-RCA - 16/04/2014

C’est le 17 avril prochain que le conseil d’administration donnera une réponse à la requête soumise par le Secrétariat Technique centrafricain

 

L’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives -RCA souhaite que sa suspension de l’ITIE internationale soit prolongée. Le Secrétariat Technique a saisi le conseil d’administration de l’ITIE internationale le mois dernier à l’approche de la date buttoir du 10 avril 2014 donnée à la RCA de se mettre en règle vis-à-vis des exigences internationales de cette institution. La République Centrafricaine était un pays conforme et membre du conseil d’administration de l’ITIE internationale, avant le renversement du régime Bozizé en mars 2013. Ces privilèges se sont écroulés le 10 avril 2013, lorsque le pays a été suspendu du processus par son conseil d’administration. Un délai d’une année avait été donné à la République Centrafricaine pour mettre en pratique un certain nombre d’exigences de l’institution.

 


© journaldebangui.com
«Nous avions une année, selon les textes de l’ITIE, pour prouver notre volonté à mettre en œuvre le processus. Il était question de mettre l’accent sur la question d’implication de toutes les parties prenantes que sont la société civile, les acteurs du secteur minier, la presse et le gouvernement, à travers une concertation permanente et efficace. Aussi, il nous était demandé de respecter le délai de production du quatrième rapport qui courait jusqu’au 31 décembre 2013». a indiqué le coordonnateur de l’ITIE-RCA, Robert Moidokana Ce dernier a souligné qu’à l’expiration du délai, l’ITIE-RCA a fait d’énormes efforts mais sans arriver à produire son quatrième rapport. «Nous avons pu finir les concertations avec toutes les parties concernées par le processus. Le chef de l’Etat a même fait une déclaration sur la volonté réelle du gouvernement de poursuivre la mise en œuvre, mais à cause des derniers événements, nous n’avons pas pu finir le rapport qui était déjà lancé», a-t-il dit.

Le Coordonnateur de l’ITIE-RCA a mentionné que c’est ce qui justifie la décision du Secrétariat Technique de demander la prolongation de la suspension. Ainsi, a-t-il ajouté, «nous avons demandé au conseil d’administration de prolonger notre suspension parce que si elle n’est pas prolongée, c’est la radiation et nous voulons éviter cette situation qui ramènerait la RCA au point de départ». Un leader de la société civile, membre du comité de pilotage de l’ITIE –RCA craint la radiation, car «nous avons traîné en longueur dans les consultations. Les politiques n’ont pas montré leur détermination par des actes concrets. Aujourd’hui, c’est possible que le pays soit radié». Pour lui, la demande de la prorogation faite par le Secrétariat Technique est le dernier recours. «Si cela ne marche pas, c’est fini, nous reviendrons au point de départ», a-t-il conclu.

La RCA a été déclaré pays conforme en 2008. Entre temps, elle avait même reçu le prix de la mise en œuvre rapide de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives. C’est le 17 avril prochain que le conseil d’administration donnera une réponse à la requête de prorogation de la suspension que l’ITIE-RCA lui a soumise.

 

 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Les comploteurs jubilent et le peuple pleure Bozizé malgré lui !

Par abou

16/04/2014 13:19

Ah tous les comploteurs contre la Constitution de la RCA qui ont accompagnéles Sélékas et l'enterrement de Kimberley, la suspension des projets miniers (Pétrole, Or, Cimenterie) et agricoles (Coton avec la Chine), les insfratructures routières, etc... jubilent parce qu'ils ont le pouvoir éphemère, mais hélas la démocartie balbutiante avec le médiocre Bozizé a été purement et simplement enterré, et le peuple se trouve même à regretter Bozizé, quelle réussite pour les comploteurs qui ne l'emporteront pas au paradis. D'autres menaces les guettent, ils paieront d'une manière ou autre.

Il faut un reveil du peuple mais parti comme ça l'est avec ces valets?

Par marcellin jean

16/04/2014 15:53

Un autre ridicule,c'est l'envoi du ministre de l'education par ces traites à ndjamena.Genre de traites que l'afrique combat,qui perpetuent l'asservissement de l'afrique et appuie tout ce que le colon soumet. Autant ils sont traites ,autant ils sont bas avec leurs conseillers inclus.Leur bassesse suit chacun de leurs actes posé,le fait d'envoyer cette pauvre dame sachant que sa region est l'une des plus touches par les sélékas et leurs appuis soldats tchadien,c'est comme se foutre de sa gueule et de sa communauté directe lui faisant jouer ce rôle et esperez comme l'a dit le compatriote dtourner la colère du peuple ailleurs que sur eux,ces égoistes malsains mais tout le monde a compris et ce sont eux qui une fois se revèlent ce que le peuple pense d'eux dès le début. Vous qui chantez le tchad,presidence de transition,primature,affaires etrangères ou communication et qui aiment les voyages,vous pouviez assumer ce voyage pourquoi ces simagrées?
Ce dame ministre de l'éducation aurait pu rester au pays résoudre un problème en ce temps car le lundi 14 avril,une de ses institutions scolaires dont le but est de se faire l'argent et non l'instruction efficace d'une jeunesse à savoir une dénomme FONDATION LAMINE en plein jour prevu pour les compositions,les responsables de cette mal institution ont sorti des classes en plein examen ceux qui n'ont pas payé la mensaulité du Mois d'AVRIL,est ce faisable? Pourquoi ne pas prevenir les enfants et les parents avant? Relancer les parents avnt,est ce digne d'une institution scolaire tous ces manquements? traumatiser des élèves qui ont passé des mois de traumatisme sélaka à cet autre traumatisme et surtout humiliation?
Ii faut remettre à l'ordre du jour des inspections academiques comme au temps où centrafrique formaient des elèves correctement de la bonne vielle école et controler un peu ces institutions et dont celle à des exigences qui ne devraient pas avoir court chez nous. Une enquete au près des parents pour savoir comment sont ces institutions ,ce qu'en disent les enfants et les interdits qu'ils affichent.
D'autres institutions par exemple sont comprehensibles et vu la situation de notre pays ont laissé aux parents jusqu'à la fin de l année pour regler les frais de scolarité,pourquoi celle de la fondation lamine a agi de façon grossière et traumatisante pour ces élève surtout qu'aucune relance et information n'a prévenu les élèves,les choquant en plein examen,resultat il y aurait plus d'élèves dehors que dans les salles. Cette institution vit elle du jour au jour,n' a t elle pas de reserves pour que les responsables sautent si sauvagement sur les élèves en plein examen pour se faire leurs salaires mensuels? C'est quand meme grave comme attitude,leur but n'est pas le savoir mais gruger le peuple avec la faillite de l'Etat dans ce domaine. mais pourquoi d'autres institutions sont plus raisonnables et conciliants que cette fondation lamine cherche sous?

alexandre nguedet par faire la manchette

Par famoundjou

16/04/2014 22:49

j,avais suivis il ya un mois sur AL-JAZAIRA,la pauvrete qui frappe le SOUDAN,le petrole qui faisait la richesse de SOUDAN D,ANTAN se trouve au SOUDAN DU SUD.les soudanais sont devenuent tres tres pauvre et beaucoup sont dans la rue,mais paradoxalement ils (donnent) a la rca 11 millions 250 mille,comment un pays au bout du gouffre peut-il donner cet argent a la rca?CADEAU EMPOISONNE,une dette morale apres les crimes de leur frere,IL Y AVAIT LES SOUDANAIS MERCENAIRES A YALOKE,ILS ONT TUER BEAUCOUP DE COMPATRIOTES,la rca n,a pas besoin d,aide du SOUDAN.qui sait peut-etre que c,est l,argent DU QUATAR.vous demandez la charite partout,meme ceux qui ont tuer des centrafricains.selon le reportage aussi les etats-unies ont demander a L,ARABIE SAOUDITE DE PLUS FAIRE DES AFFAIRES AVEC LES BANQUES SOUDANAISES POUR CAUSE DE SOUTIENS AU TERRORISME.L,UNION EUROPEENE avait protester contre la presence d,un haut responsable militaire SOUDANAIS lors de l,investiture de NDOTODIA.LE TCHAD ET LE SOUDAN RESTE DES PAYS ENNEMIS DE LA RCA,la porte d,entree de L,ISLAMISME RADICALE EN AFRIQUE NOIRE,NOUS NE VOULONS PAS D,EUX.LA FRONTIERE DANS LE FUTUR DOIT ETRE FERMER,NOUS N,AVIONS RIEN DE COMMUN AVEC CES PAYS ISLAMIQUES.

monsieur ALEXANDRE NGUEDET tu reste un SELEKA A L,INSTAR DE MADAME MBALLA,votre mission est de favoriser un candidat seleka,mais les centrafricains vous suivent.le peuple centrafricain ne vous a pas donner le pouvoir,mais vous l,aviez prit par la force,le jour se levera ou se qui sont abuser,tuer,violer,humilier,marcherons la tete haute,car presonne ne vaincra le peuple.l,histoire vous jugera,tous ce paye ici bas.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués