NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

La Centrafrique ne mènera pas une campagne contre le Tchad

Par Lucie Nkouka avec agences - 15/04/2014

C’est le message porté par la mission que dirige Mme Gisèle Pedan, la ministre centrafricaine de l’Education, auprès du gouvernement tchadien

 

Mme Gisèle Pedan, ministre centrafricaine de l'Education nationale, est ainsi porteuse d’un message du Premier ministre de la transition centrafricaine à son homologue tchadien, Kalzeube Payimi Deubet. Elle a ajouté, au cours de l’audience être venue solliciter le concours du Tchad pour mettre fin aux malentendus qui perturbent, depuis quelques semaines, la bonne entente qui a toujours existé entre les peuples centrafricain et tchadien. «Malgré les efforts consentis, le Tchad et les Tchadiens font l'objet d'une campagne gratuite et malveillante, tendant à leur faire porter la responsabilité de tous les maux dont souffre la RCA (République centrafricaine)» , a accusé dans un communiqué le gouvernement tchadien, publié début avril, 2014.

 


© gouvernementdutchad.org
La rencontre entre Mme Gisèse Pedan et le PM tchadien à Ndjamena
En effet, le 3 avril dernier, le Tchad a décidé de retirer son contingent de la Mission africaine de stabilisation en Centrafrique, excédé par les critiques selon lesquelles ces troupes auraient tué des dizaines de civils centrafricains. Le chef du gouvernement tchadien, Kalzeube Payimi Deubet, avait alors dénoncé une campagne de dénigrement contre son pays et ses soldats. En plus de cette dénonciation, «Il a été réaffirmé l'engagement du Tchad à nos côtés, cette coopération qui va continuer quelle qu'elle soit et qui va prendre des formes multiples», a ajouté la ministre centrafricaine de l'Education. Elle a remercié le Tchad pour son rôle important dans la recherche d'une solution durable à la crise centrafricaine. Le contingent tchadien (environ 850 soldats) était l'un des principaux fournisseurs de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA, 6.000 hommes au total).

 


© autre médias
Les troupes tchadiennes retournent dans leur pays
Festivités à Sahr pour le retour des soldats tchadiens
Demain mercredi 16 avril 2014, les soldats tchadiens, jadis déployés dans les villes du Nord de la Centrafrique, seront accueillis, au Sud du Tchad où une cérémonie leur sera consacrée pour leur rendre un hommage, a expliqué le ministre tchadien de la Communication, Hassan Sylla. Sans être dans le secret des dieux, l’on peut imaginer déjà que N’Djamena ne fera pas dans la dentelle dans l’organisation de cet accueil. Elle y accordera la solennité requise. N’Djamena a donc mis à exécution le retrait de son contingent, annoncé en marge du Sommet Union européenne-Afrique tenu à Bruxelles, les 2 et 3 avril derniers. Peut-être que la ministre assistera-t-elle à ces festivités?
 
MOTS CLES :

17 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

DEBY DOIT REPONDRE de CENTRAFRIQUE,ceux qui pensent le contraire paient à sa place alors?

Par jean prosper

15/04/2014 14:53

QUAND ON EST LARBIN et dit tout ce que la France dicte,ça donne ce genre de mission. Centrafrique n'est pas Catherine samba panza ,ni zapayeke ,ni toussaint kongo doudou qui se cachent derrière cette pauvre commissionnaire pour aller accomplir votre soumission de valet,centrafrique est ce peuple qui ne vous a pas elu et qui ne parle pas de la meme voix que vous et qui sait que son mal vient du tchad. Ce dictateur deby a bien dit il ne s'en cachait pas,que ses soldats morts meme fautifs,ça ne restera pas impuni,ils envoient ses soldats tuer en toute impunité et depuis,on n'entend pas les voix de ces valets,et il faut rappeler que madame samba panza dans son premier voyage au tchad a dit connement comme une non juriste qu'elle permettrait au tchad de venir chercher ses ressortissant. C'est elle qui a ouvert la route grande à déby pour venir accomplir sa veangeance et aujourd'hui alors qu'elle crie à mort à d'autre,elle utilise une perdue pour transmettre son message.Cette ministre remplie une mission d'un gouvernement qui depend de zapayeke et la samba panza,ne pensez pas que le faire faire par cette envoyée detournera le regard de vous. le peuple centrafricain n'est pas idiot,meme nos godobés sont plus intelligents que vous malgré vos universités pour la mangeoire et non pour evoluer. Vous etes là pour un temps limité,le peuple sait ce qu'il a subi de la part des soldats tchadiens depuis le 24 mars,ce n'est pas parce que derrière le tchad c'est hollande et meme si le tchad l'a roublé cachant son objectif islamisant pouvoir avec son cousin du soudan avec le quatar. Si la France et le gouvernement des transionnaires seleka veulent sauver la peau de Deby,c'est leur problème. le peuple centrafricain fera comme le peuple rwandais jusqu'à ce que justice soit faite pour Deby et tous ceux qui ont fait que Centrafrique se retrouve dans cette situation. la manière dont la France avec hollande et ledrian tourne comme des pigeons mouillés pour valoir ce sanguinaire tchadien,fait comprendre où sont nos ennemis.Comment cette danseuse de Samba de rio avec son maquillage grossier de carnaval ne peut comprendre que le peuple la deteste
En lisant Centrafrique libre:TCHAD: UN ETAT SECURITAIRE SANS SECURITE: L’INSUPPORTABLE PARADOXE TCHADIEN,justement en discutant par telephone avec le tchad,il ya quelques mois,j ai appris quil y avait assassinat de policiers tchadiens et déby d ' accuser les refugies tchadiens venus de Centrafrique qu'il appelle avec la samba panza des refugiés centrafricains,ça fait rire djamena car il est dit que meme les tchadiens rentrés de la lybie arpentent les rues après une frime de déby de prise en charge. Alors un compatriote me disait en lisant Centrafrique libre que ces cas de bracages qu'ils décrient a djamena ca montre bien que ce sont ces voyous qu'on a recoltés de ce pays voisins qui rentrés chez eux ,comme ce n'est que ce qu'ils savent faire depuis que deby a organise leur installation dans toutes nos 17 préfectures (en guise de s'imposer en Centrafrique en hommes et y faire prospere son ideologie),le phenomène zaraguina a vu le jour et ne cesse d'augmenter jusqu'à leur retour au bercail du sable et 50 degres à l'ombre. Regardez les zaraguina c'est dans les periodes où deby vante sa presence en Centrafrique que le phenomène est general et frequent et que le bracage devient un fait dans notre vie paisible . Maintenant qu'ils sont presque tous chez eux,ils reprennent leur seul metier qu il leur a été conseille de faire chez les voisins/BRAQUER-ZARAGUINAYER et maintenant le retour du baton au maitre sans culotte.
Voyez vous la comedie de la France avec ce le drian,la resolution des nations unies dit desarmenent de GRE ou de FORCE ,ils jouent à quoi à Bria ces sangaris? Pourquoi les laisser partir avec tous armement pour nous chanter une difficulté à bria? Hollande et sont equipe sont faux,peuple ne vous laisser pas rouler avec ces français. rappelez vous de la comedie du chef sangaris qui dit qu'ils ont libere km5 juste pour la communication sur les ondes françaises alors la realité c'est que km5 est toujours un lieu de danger pour tout centrafricain où ces seleka deguisés en civil reçoivent ironiquement la visite de la samba panza ,puis banki moon et de lui donner un memorandum,quelle tristesse.Memeorandum des assassins seleka,on voit tout dans ce pays; Aujourd'hui,bria où certains que de veiller le peuple comme la mission qui leur a été attibué, vont y mourir en se transformant en chercheur d'or,aujourd'hui,on vient nous parler de difficulté et de joue l'appaisement quel appaisement:on a dit Désarmement de gre ou de force. Cette sangaris là,hier ils jouaient la comedie d'accompagner les tchadiens à la frontière centrafricano tchadienne claironnant dans un haut parleur accompagnant les soldats barbares tchadiens,arrivés à peine à 40 km de Bangui ,sangaris stoppent la comedie,ils ont disparu et libre vie aux soldats sanguinaires tchadiens qui ont continué leur sale boulot jusqu'à atterrir à Bossangoa ,puis kaga bandoro ,aujourd hui on nous dit au tchad,qui croire maintenant,car déjà d'autres se permettaient de venir tuer à paoua et point de voix de la samba panza et on nous dit que Centrafrique quoi? vous payerez à sa place alors?
Meme le con doumba s'allonge quand Déby piétine son village paoua où il nous fatiguait pour accuser bozizé de tous maux maintenant qu'il a un cas grandeur nature au vu du monde entier ils ne sont plus là,voila ce que c'est d'etre corrompu et les avocats du droit de l'homme du ventre disparu du circuit.Tiangaye et ziguélé toujurs aggressifs quand il fallait denoncer Bozizé,faisaient ils leur boulot de valet,certainement.ils ont tous disparus comme par enchantement

salut

Par Morgane

15/04/2014 16:23

Parait que les centrafricains,comme l'ancien president Bokassa mangent de la chaire humaine!!?Des vrais cannibales comme dans les films!?Oh mon Dieu!!!

Une triste réalité en Centrafrique..

Par sorokaté

15/04/2014 16:42

C'est vraiment aberrant ce que fait ce régime transitaire en Centrafrique. Ils pensent gouverner pour le peuple, alors qu'ils sont bien contre le peuple.
Le peuple refuse tout collaboration diplomatique avec le régime du Tchad cependant nos autorités politiques y vont se prosterner. Quelle contradiction? Quelle cacophonie? mais finalement madame Mballa et son gouvernement de Nzapa yéké représentent quel peuple.

le peuple a sauté de joie par rapport au retrait des troupes Tchadiennes en RCA ce qui n'est pas du goût des nos autorités politiques, que va faire cette ministre de l'éducation nationale au Tchad? mais pourquoi?

Un régime de transition peut il tout faire au nom d'un peuple ? de quelle légitimité ce régime se permet de nous maintenir dans l'HUMILIATION? avec ces massacres commis par les troupes Tchadiennes en RCA cette ministre du CNT les a suivi pour leur rendre hommage. Je suis choqué, très choqué de ce que fait cette marionnette Mballa la Tchado-camerounaise frano centrafricaine. Où sont nos opposants politiques? que dit la représentation de la société civile ?

Qu'est-ce qui est arrivé à notre pays? c'est inadmissible. Ce que fait ce régime issu de N'Djamena est contre le peuple Centrafricain, et donc nos vrais ennemis ce sont la présidence, le CNT et le gouvernement de Nzapa yéké..

"..Le chef du gouvernement tchadien, Kalzeube Payimi Deubet, avait alors dénoncé une campagne de dénigrement contre son pays et ses soldats. En plus de cette dénonciation, «Il a été réaffirmé l'engagement du Tchad à nos côtés, cette coopération qui va continuer quelle qu'elle soit et qui va prendre des formes multiples», a ajouté la ministre centrafricaine de l'Education. Elle a remercié le Tchad pour son rôle important dans la recherche d'une solution durable à la crise centrafricaine..."


Le peuple dit NON vous dites OUI, vous dites Oui le peuple dit le contraire. La Centrafrique est devenue la risée du monde entier à cause de nos politicards.


POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués