DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

USA: du matériel pour soutenir les interventions de la Misca en Centrafrique

Par Source: peaceau.org - 11/04/2014

Il a été remis par l’envoyée spéciale américaine au Général Jean-Marie Michel Mokoko, Représentant spécial de la Présidente de la Commission de l'Union africaine (UA)

 

Le chef de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA), le Général Jean-Marie Michel Mokoko, a exprimé la profonde appréciation de l'UA au Gouvernement américain pour le soutien politique, diplomatique et logistique qu’il a apporté à la MISCA depuis son déploiement, le 19 décembre 2013. Le Représentant spécial s’exprimait à Bangui, lors d'une cérémonie au cours de laquelle la Représentante permanente des États-Unis auprès des Nations unies, l’Ambassadeur Samantha Power, a remis 37 véhicules donnés par les États-Unis à la MISCA.

 


© peaceau.org
L’Ambassadeur Samantha Power (g) et le chef de la Misca, le Général Jean-Marie Michel Mokoko, à Bangui
L'Envoyée américaine a salué le travail accompli par la MISCA en RCA, avec l'appui de l'Opération française Sangaris, et a encouragé la Mission à continuer de s’acquitter de son mandat malgré l’environnement difficile dans lequel elle opère. Elle a rendu hommage aux 22 soldats de la paix de la MISCA et aux 3 soldats de l’Opération Sangaris qui sont morts en RCA, ajoutant que si la communauté internationale avait appris quelque chose du génocide au Rwanda, il y a 20 ans, c’est qu'une réponse tardive à la violence de masse est toujours plus coûteuse qu'une action prompte. Elle a ajouté: «la communauté internationale n'a pas hésité en RCA, comme elle l'a fait au Rwanda il y a 20 ans. Cependant, il est évident que les efforts entrepris ne sont pas suffisants. Sans la présence des forces de la MISCA et de Sangaris, qui protègent les civils et désarment les milices en RCA, la situation aurait été bien pire. La MISCA et Sangaris jouent un rôle important, en rappelant notre appartenance à une même communauté humaine. Par conséquent, je vous félicite pour votre contribution et vous invite à persévérer, malgré les difficultés».

 


© peaceau.org
La revue des troupes
La diplomate américaine s’est rendue sur la base de la Misca avant de s’entretenir au cours de cette journée avec la présidente de la transition en RCA, Catherine Samba-Panza, a rendu un grand hommage aux soldats de la paix actifs dans ce pays, pour leurs efforts qui, reconnaît-on, ont empêché le génocide dans le pays. «Même si ces excellents et courageux efforts peuvent ne pas être compris parce qu’ils peinent à faire des miracles instantanés, les soldats de la paix méritent le meilleur de la considération. On ne vous honorera peut-être pas par une parade militaire quand vous retournerez chez vous, mais, s’il vous plaît, sachez que vous avez déjà la gratitude du monde entier pour votre courageux dévouement», a déclaré Samantha Power.

Outre ce don de ces 37 véhicules, les États-Unis ont fourni une aide pour le déploiement de deux bataillons de la MISCA, 100 radios pour faciliter le commandement et le contrôle, et ont promis 200 véhicules supplémentaires qui sont déjà en route. L’Ambassadeur Power a déclaré qu’une MISCA forte constitue une base solide pour la mission envisagée de stabilisation des Nations unies en RCA. Elle a appelé les autres partenaires à honorer les engagements pris lors de la Conférence d’appel de fonds tenue à Addis Abéba, le 1er février 2014.
 

5 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

remerciement aux USA

Par bissef1

17/04/2014 13:49

Je félicite les USA pour nous avoir venir en aide et appel par conséquent les éléments de la MISCA et SANGARIS a œuvrer dans le professionnalisme afin d'assurer un minimum de sécurité aux pauvres populations Centrafricaines sans défenses qui en ont vraiment besoin au lieu de se balader à bord de ces véhicules neufs. j'exhorte par ailleurs les principaux responsables de cette mission Internationale à déployer leur force de manière à occuper les principales axes matin et soir pour tenter de protéger les civils car nombreux sont victimes de braquage.

La naïveté du CENTRAFRICAIN!

Par paul

19/04/2014 16:55

Bonjour M ou Mme
Pensez-vous que les USA, ou l'EUROPE ou les autres pays apportent vraiment de l'aide?
Ces mêmes gens sont les premiers à fabriquer des armes et à les vendre.


A Lire






11 AVRIL 2014



CENTRAFRIQUE : MARCHANDS D’ARMES PENDANT QUE LES CENTRAFRICAINS TOMBENT SOUS LES ARMES VENDUES PAR EUX. ILS GOBERGENT ET SE FROTTENT LES MAINS EN SILENCE



LA LIBYE



Les initiateurs des raides aériens sur la Libye. Sarkozy, Cameron et B.H.L. se claquemurent depuis, dans un silence monacal. Savaient ils que, par leur saillie précipitée ils allaient plonger l’Afrique dans des sanglants conflits ? Ils étaient parfaitement au courant des arsenaux sophistiqués que la France et les pays occidentaux ont vendu à la Libye. A l’époque ou Kadhafi le Magnifique plantait sa tente de bédouin dans les jardins de Marigny. Tout près de l’Elysées. Ils ont ouvert la boite à pandore. Ils n’ont pas prévu le service après raide. Aujourd’hui, c’est un jeu d’enfants de trouver sur les marchés de Bangui et d’ailleurs des armes de toutes sortes. Kalachnikovs, grenades. Même les machettes sont fabriquées en Occident. Il est par contre très difficile de trouver du manioc, du, riz des bananes, de la viande de l’eau et autres denrées de première nécessité. ETAT DES LIEUX Ces cinq dernières années, les ventes d’armes, en direction, de l’Afrique ont progressées de 273 % (source : SIPRI) Comment cela se fait il ? Puisque, en Centrafrique et ailleurs sur le continent Il n’y a pas d’usines d’armements. A l’exception peut-être de l’Afrique du Sud. Le marché mondial est au 2/3 entre les mains des Américains avec 30%. Ensuite les Russes et les, allemands 9%.( rapport SiPRI) qui ont généré 411 milliards de dollars. De parts de marché de la vente d’armes dans le monde en 210. Pendant que les marchands de la mort se bâfrent en silence, les Africains continuent de tomber, comme des mouches. Sous les balles, de leurs fusils. Les foyers des conflits armés, fleurissent un peu partout sur le continent noir. Entretenus d’une part, par ceux qui veulent à tout prix contrôler les immenses gisements de matières premières du sous /sol africain. Pour cola, il faut que l’Afrique, reste dans un chaos, une corruption et une gouvernance de prédateurs ? Permanente. Du Niger au Sud Soudan ? en passant par le Centrafrique et la République Démocratique du Congo etc. CE ne sont que fureurs et fracas des engins de la mort. Ce ne sont que des cohortes des réfugiés, fuyants leurs villages assiégés. Ce sont des enfants affamés, en pleurs, devenus des parias dans leur propre pays. CE sont les maladies infectieuses, avec des cadavres dans des linceuls sommaires.



QUI A FINANCE ET ARME LA SELEKA ?



Une omerta indicible, tétanise la presse occidentale et locale, sur la question essentielle des marchands des canons. C’est la quadrature du cercle qu’il faut résoudre. Afin de démêler les trames de la permanence des conflits armés, sur le continent noir. Imaginer ! Aucune machette, Aucune lance- roquette. Aucune Kalachnikov etc. n’arrivent, sur le marché d’armes africain. Les conflits ne disparaitront pas mais ne seront plus alimenté. Ils diminueront à coup sure d’intensité. A la longue, faute de carburant, s’estomperont. C’est pourquoi, il faut inlassablement, dénoncer les marchands d’armes. Quand on observe les quantités et la modernité des armes saisies à Bangui, par les SANGARIS ET LA MISCA on est enclin a se demander, avec insistance : Qui sont les financiers ? Les pays exportateurs nous les connaissons. Les intermédiaires sur le continent aussi. (Ces armes auraient pu commencer à équiper l’Armée Nationale Centrafricaine). C’est la troisième fois que des rebelles centrafricains fortement armés. Soutenus par des mercenaires. Font main basse sur la R.C.A sans coup férir. Ils surgissent toujours du nord et du nord-est. On n’est pas loin de penser que ces rebelles, se regroupent et s’équipe dans ces régions. Limitrophes du Tchad, du soudan et du Darfour. Il faudra impérativement un jour affronter les marchands de la mort qui compromettent le développement et l’avenir de notre Continent. L’Union Africaine doit engager des actions fortes pour réglementer la circulation des armes. La Réconciliation Nationale en Centrafrique, passe aussi par le désarment, des factieux et des bandes. Le contrôle strict des armes. C’est une nécessité injonctive.



DE Kitiki Akouissonne 11/04/2014
Lu pour vous : CENTRAFRIQUE: MARCHANDS D'ARMES par PAR JOSEPH AKOUISSONNE

ATTENTION A L'ESPIONNAGE.

Par Laakam

05/05/2014 21:06

Ce matériel américain est truffe de micro pour espionner les déplacements,le positionnement et l'écoute de la MISCA qui présente des velléités pan africaniste.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués