FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Bangui: vaste compagne de vaccination contre cinq maladies

Par RJDH-RCA - 10/04/2014

Elle vise les enfants âgés de zéro à deux ans, les femmes enceintes et celles qui ont accouché il y a déjà un mois sur tout le territoire national

 

Une vaste compagne de vaccination contre cinq maladies, est en cours depuis lundi 6 avril dans plusieurs villes de Centrafrique. Cette campagne vise les enfants âgés de zéro à deux ans, les femmes enceintes et celles qui viennent de passer jusqu’à un mois après l’accouchement. Le but de cette campagne est de protéger ces catégories, contre cinq maladies: la tuberculose, la poliomyélite, la méningite, la rougeole et la fièvre jaune. Cette campagne dite intensifiée se déroule pour le moment dans les villes de Bambari, de Mbaïki et le district sanitaire de Bossembele qui regroupe les centres de santé de Boali, de Yaloké et de Bossembele. Durant la campagne, les enfants vont recevoir des vaccins contre la tuberculose, la poliomyélite, la méningite, la rougeole et la fièvre jaune. Les femmes enceintes et les femmes qui viennent de passer jusqu’à un mois après l’accouchement, recevront quant à elles le vaccin contre le tétanos.

 


© RJDH-RCA
Contre la polio
La campagne accueillie favorablement par la population
«Nous sommes vraiment contentes de cette compagne de vaccination. Depuis le début des hostilités dans le pays, nous avons perdu des enfants, et surtout des femmes enceintes, faute de vaccins qui pouvaient les protéger contre les maladies», a déclaré Larissa Tatiane, une femme enceinte à Mbaïki (sud). Dans le district sanitaire de Bossembele, cette compagne de vaccination a pris un léger retard par rapport au calendrier établi. Joseph Sendazo, l’un des superviseurs de cette compagne dans le district, a fait savoir que ce retard est dû au manque de moyens. «D’abord, des moyens logistiques permettant aux superviseurs de bien travailler sur le terrain, et à cela s’ajoute le problème organisationnel lié à la distribution des vaccins dans les différents districts». Docteur Dekaka, superviseur de la campagne de vaccination dans la ville de Bambari (centre), se plaint quant à lui du fait que le taux de participation de la population cible est encore très faible. Il exhorte la population, à répondre massivement à la campagne.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués