NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Audience de Paul Biya avec Catherine Samba Panza

Par Journalducameroun.com, source PRC - 04/04/2014

La présidente de transition de la République centrafricaine a été reçue en audience par le chef de l'Etat camerounais à Bruxelles. La crise en RCA au coeur des échanges

 

Le président de la République du Cameroun, Paul Biya, a reçu en audience, le jeudi 3 avril 2014 à Bruxelles, la présidente de transition de Centrafrique, Catherine Samba-Panza. L’audience entre le président Paul Biya et la présidente de transition de la RCA, Mme Catherine Samba-Panza, en marge du 4ème Sommet Union Européenne-Afrique, s’inscrivait dans le cadre de la recherche des solutions pour aider la République Centrafricaine à sortir de la grave crise qu’elle connaît actuellement. Ce conflit a des conséquences dramatiques pour les populations civiles et un impact régional. En tant que pays voisin qui accueille sur son sol un nombre considérable de réfugiés centrafricains, le Cameroun est préoccupé au plus haut point par cette situation.

 


© PRC
Catherine Samba Panza et Paul Biya le 03 avril 2014 à Bruxelles
A sa sortie de cette audience, Mme Catherine Samba-Panza a révélé à la presse que, depuis son arrivée à la tête de la transition, elle n’avait pas encore eu l’opportunité de d’aller vers son « frère, le président Paul Biya pour profiter de son expérience de chef d’Etat et pour échanger avec lui sur la situation préoccupante qui sévit en République Centrafricaine ». « Le Président Paul Biya a tenu à me rencontrer pour s’enquérir de manière plus précise de ce qui prévaut réellement en République Centrafricaine et de la manière la plus efficace de nous aider à sortir de cette crise-là », a-t-elle ajouté.

Catherine Samba-Panza a apprécié le fait que « les réfugiés Centrafricains ont été accueillis avec fraternité au Cameroun ». Mais, elle a reconnu qu’ils sont « nombreux au Cameroun ». Ce qui « est un sujet de préoccupation ». C’est la raison pour laquelle, a-t-elle ajouté, « Nous devons faire en sorte que la paix revienne rapidement dans notre pays pour que ces nombreux enfants de la RCA qui ont dû partir, reviennent dans leur pays pour apporter leur contribution au développement de la RCA ».

Le Cameroun est très engagé dans la recherche d’une sortie de crise en République Centrafricaine. Dans son intervention hier, lors de la réunion spéciale sur la RCA organisée en marge du 4ème Sommet UE-Afrique, le Président Paul Biya a notamment affirmé que : « Nous devons agir (….). L’heure est à l’action. (…) . Mettre fin à la guerre en RCA est un impératif catégorique. Il en va de la stabilité de tous les pays voisins, de toute la sous-région, de la paix en Afrique ». C’est dans cette optique que le Cameroun réclame depuis janvier 2014 la transformation de la Misca en une opération de maintien de la paix de l’ONU de grande ampleur. Et notre pays ne peut donc que se féliciter de la suggestion récente du Conseil de Sécurité de l’ONU dans ce sens.

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

audience CATHERINE SAMBA-PANZA et PAUL BIYA

Par CAMEROUNAIS

04/04/2014 21:15

L'idéal serait qu'elle vienne à yaoundé. Pourquoi avoir fait le tour de tous les pays de la sous-région à l'exception du cameroun? C'est comme si le cameroun ne fait rien pour aider la RCA à sortir de cette crise. À propos, savez-vous combien de réfugiés centrafricains (chrétiens et musulmans confondus)sont arrivés au cameroun? Ahurissant!

Merci au Cameroun, et à l'hospitalité des Camerounais

Par Zi Ngoussou

05/04/2014 15:03

Cher confrère,
Vs venez de mettre en relief une vieille habitude africaine qui n'honore personne. Dire merci à celui qui t'ouvre sa porte quand il pleut dehors, surtout si c'est une pluie de AK 47!
Cette dame très soucieuse de son apparence physique, ne représente ni le choix ni le mental et encore moins le cœur ds Centrafricains!

Quand on vous choisis, et on vous impose pour diriger un pays qu'on veut utiliser comme un laboratoire, afin de se procurer un savoir-faire nécessaire pour procéder plus là au morcellement de tte l'Afrique en; "ethnies musulmanes", clan, "sauvagerie animiste"…., vs devez avoir cette aptitude à baisser le pantalon ou soulever le soutien-gorge, quel que soit l'ordre reçue de la part de votre patron!

Je ne représente pas la Centrafrique, mais si vs pouvez véhiculer au Cameroun et faire vôtre ce petit merci qui émane de mes lèvres insignifiantes, en guise de reconnaissance ds milliers de mes concitoyens pour le moment d'accalmie que vous leur aviez offerte, un vent nouveau commencera à souffler sur l'Afrique Central!
Singuila minghi na a Camerounais!
Zi Ngoussou

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués