SOCIéTé  |    

Centrafrique: déjà 24 corps recensés et ramassés depuis le 29 mars

Par journaldebangui.com - 01/04/2014

Selon un nouveau bilan communiqué dimanche soir par la municipalité de Bégoua, plus d'une centaine de personne aurait aussi été gravement blessées par des soldats tchadiens

 

Ces soldats tchadiens étaient venus rapatrier leurs compatriotes fuyant les violences en Centrafrique. Et selon, Mme Odette Dombolo, maire de Bégoua, petite commune située en périphérie de la capitale, il y a déjà 24 corps recensés et ramassés, et plus de cent blessés graves dans les quartiers nord de Bangui. Elle a tenu a précisé à la presse que ces décomptes étaient encore provisoires. Plus tôt, une source de la force africaine Misca avait fait état d'au moins huit morts. A Bégoua et dans les quartiers Gobongo et Galabadja, majoritairement chrétiens, on continue de ramasser des corps, et les blessés sont de plus en plus nombreux. On est dépassés, a ajouté Mme Dombolo. Nous demandons aux autorités et aux humanitaires de nous venir en aide pour secourir les blessés parce que ce sont des cas graves, a-t-elle dit.

<div align="center"><iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/x1ky4ng" allowfullscreen></iframe><br /><a href="http://www.dailymotion.com/video/x1ky4ng_centrafrique-des-soldats-tchadiens-font-au-moins-24-morts_news" target="_blank">Centrafrique: des soldats tchadiens font au...</a> <i>par <a href="http://www.dailymotion.com/20Minutes" target="_blank">20Minutes</a></i></div>

 

Des maisons ont été incendiées par des tirs de roquettes. Un poteau électrique a même été coupé en deux vers Gobongo, ce qui démontre que les dégâts sont très importants du fait des armes utilisées, a encore affirmé la maire. D'après un officier de la Misca s'exprimant sous couvert d'anonymat, les soldats tchadiens ont été visés par une grenade qui a blessé l'un d'entre eux, et ils ont riposté. Toutefois selon Brice Namsio, un des porte-parole des milices anti-balaka, il s'agit d'une provocation. Des hommes, femmes et enfants, ont été tués innocemment alors que personne n'a attaqué les Tchadiens.

Des incidents surviennent régulièrement à Bangui entre d'un côté les milices anti-balaka et la population, majoritairement chrétiennes, et de l'autre les soldats tchadiens, accusés de complicité avec les ex-rebelles Séléka, majoritairement musulmans, qui avaient pris le pouvoir en mars 2013 en Centrafrique.

Le cycle infernal des tueries interreligieuses dans le pays a été déclenché par des mois d'exactions contre les chrétiens, perpétrées en toute impunité par les combattants de la Séléka. En réaction, des milices d'autodéfense à majorité chrétienne, les anti-balaka, se sont formées. Très rapidement, elles ont attaqué sans distinction anciens rebelles et civils musulmans, à Bangui notamment, sans que la Misca et les soldats français déployés dans le pays parviennent à les en empêcher.

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

R.C.A.

Par DASS

02/04/2014 05:25

moi je pense sincèrement qu'il faudrait que les autorités tchadiennes et centrafricaines trouvent un terrain d'entente pour le retrait des forces armées nationales tchadiennes de la RCA. Au lieu de créer une crise diplomatique inutile. Pour escorter le convoi des populations tchadiennes fuant la RCA, on peut bien demander aux forces des autres pays africains présentent en RCA de les escorter jusqu'à la frontière. C'est mon avis. Quel dommage!

La soldatesque de Deby, une preuve de plus

Par Tikanawè

02/04/2014 21:11

L'incompétent Premier Ministron transitoire a déclaré ce jour que les "troupes tchadiennes ont riposté à une attaque"! Gravissime déclaration pour un haut responsable d'un Etat devant des homicides volontaires d'une ampleur effrayante, qui auraient pu l'inviter à l'indignation plutôt qu'à la manifestation évidente d'une couardise et d'un amateurisme avérés.
A t-il une simple capacité de raisonnement face à cette répetition d'actes de barbarie auxquels se livrent impunément la soldatesque de Deby en Centrafrique depuis ces longs mois d'agonie de cet Etat moribond? Usage d'armements de guerre contre des populations non armées! Tueries massives et indiscriminées!Volonté manifeste de génocide ! A l'identique des carnages de Boyrabe, Fouh, Ouango, Petevo, Fatima, Damala, Petevo, PK12, Boali, et tout récemment Fatima, les mêmes instincts sanguinaires se déploient au moindre prétexte. Et un Premier Ministre en paille, en aventure, s'illustre dans une déclaration choquante et indécente, dans le style bien rôdé de sa Patronne en villégiature en compagnie de sa cour! C'est tout simplement irresponsable, scandaleux et somme toute une haute trahison!
Les Centrafricains doivent retenir ces propos à charge contre celui-là qui ne doit ce titre de noblesse usurpé qu'à un malheureux accident de l'histoire à corriger en urgence pour éviter une mort définitive à notre Nation!

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués