DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Misca: meurtre d’un soldat de la paix dans la ville de Boali

Par journaldebangui.com - 31/03/2014

Les deux autres soldats de la MISCA qui étaient dans le véhicule ont été légèrement blessés

 

Le Représentant spécial de la Présidente de la Commission de l'Union africaine (UA) et chef de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA), le Général Jean-Marie Michel Mokoko, a appris avec consternation et tristesse le décès d'un soldat de la paix de la MISCA à Boali, à environ 80 kilomètres au nord de Bangui, en République centrafricaine (RCA). Ce soldat de la paix, originaire de la République du Congo, a été tué, lorsque le véhicule dans lequel il voyageait avec trois autres soldats de la MISCA a été attaqué par un groupe d'hommes armés. Les soldats de la MISCA ont riposté, tuant 12 assaillants, qui ont ensuite été identifiés comme des miliciens anti-Balaka. Parmi les assaillants tués figure un commandant anti-Balaka bien connu. Les deux autres soldats de la paix de la MISCA qui étaient dans le véhicule ont été légèrement blessés.

 


© peaceau.org
Le Général Jean-Marie Michel Mokoko
Dans un incident distinct, dans le quartier de Bimbo, à Bangui, un soldat de la paix de la MISCA, appartenant au contingent de la République démocratique du Congo (RDC), a été blessé dans une attaque perpétrée par des assaillants non encore identifiés. Les deux incidents ont eu lieu un jour après l'attaque d'un véhicule de la MISCA au Carrefour de la Réconciliation, à Bangui, et au cours duquel trois soldats de la paix ont été blessés, dont deux grièvement.

Le Représentant spécial condamne fermement ces incidents, et souligne qu'il n’y a aucune justification pour quelque individu ou groupe que ce soit de s’attaquer aux soldats de la paix de pays africains frères déployés en RCA pour aider les Centrafricains à régler leur crise. Il note avec regret qu’au cours des jours écoulés, les éléments anti-Balaka ont systématiquement pris pour cible les véhicules et le personnel de la MISCA, en violation du droit international. Ce faisant, ils se sont identifiés comme des fauteurs de troubles et des ennemis de la paix en RCA. Il souligne la détermination continue de la MISCA à s'acquitter pleinement de son mandat, y compris en neutralisant tous les groupes armés illégaux.

Au nom de la Présidente de la Commission de l'UA, Dr. Nkosazana Dlamini Zuma, le Représentant spécial exprime sa profonde sympathie à la famille endeuillée du soldat de la paix tombé sur le champ d’honneur, ainsi qu’au Gouvernement et au peuple de la République du Congo. Il souhaite un prompt rétablissement aux soldats de la paix blessés. Le Représentant spécial note avec un profond regret qu'à ce jour, 21 soldats de la paix de la MISCA sont tombés sur le champ d’honneur dans l'accomplissement de leur devoir en RCA.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

PAUVRE CON ,CASSE TOI

Par germain

01/04/2014 17:32

CE CON de mokoko vient encore d'attribuer les assassinats des soldats tchadiens aux anti balakas.,que les balles ne sont pas tchadiennes et autres conneries. Quand votre présidente dit publiquement que quand vous désarmez vous gardez les armes et munitions,peut-on savoir encore quelle balle a qui avec vos expertises partiales?. Qui a pillé les réserves centrafricaines,qui geraient l'armee centrafricaine et la sécurité de djotodia,n'est ce pas cette armée de mercenaires de Déby mise spécialement à son service par ce sanguinaire? Si vous avez vu les images,c'est exactememt ce que les sélékas faisaient quand ils tuaient. Formés à la même cole Déby.Ca montre bien que ces soldats tchadiens et mercenaires selekas sont les mêmes. voyez les photos des morts sur centrafrique libre,yeux crevés par balle et intestins dehors,c'est ainsi que sélekas a achevé certains dignitaires de bossangoa dont l'ex maire,ce que m' a dit un collegue et compatriote centrafricain. Les gens sur lesquelles ces soldats se sont acharnés dessus,regardez bien des jeunes vendeurs de pains,de vendeuses,qu'est-ce qu'il y a de anti balakas. Ce mokoko se fout de la gueule des centrafricains,il finira par rejoindre le congo à la nage. Il vient dire que les anti balakas ont tiré les premiers toujours les fausses excuses et ça leur donne le droit de tuer tant de personnes. personne n'a entendu les coups de feu de anti balakas sinon les rafalkes tchadiennes. Et si les anti balakas n'existaient pas ,vous allez nous inventer quoi?

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués