NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Haïti et l’anniversaire du séisme

Par journaldebangui.com - 13/01/2011

Haïti a entamé les commémorations du premier anniversaire du séisme du 12 janvier 2010…

 

Des cérémonies seront célébrées toute la journée ce mercredi afin de rendre hommage aux 230 000 personnes tuées durant la catastrophe. À 16h53, heure à laquelle Port-Au-Prince a été réduit à l’état de ruines, l’émotion risque d’atteindre son apogée, des messes du souvenir seront célébrées simultanément dans tout le pays. Souvenez vous, c’était il y a un an jour pour jour, le 12 janvier 2010, l’une des plus grandes catastrophes naturelles de l’histoire frappait l’île d’Haïti. Un séisme d’une magnitude de 7,3 a complètement dévasté l’un des pays les plus pauvres de la planète. 230 000 personnes ont péri au milieu des décombres, en a peine 90 secondes. De très nombreux bâtiments ont été détruits, dont notamment le fameux palais national.

 


© google-images.fr
La présidence de Haïti avec ses stigmates
Aujourd’hui la situation demeure inquiétante voir très préoccupante, sur les 1 300 000 personnes qui étaient sans abris au lendemain du drame, 1 million sont encore dans des abris précaires dont plus de 800 000 à Port-au-Prince, la capitale. Pire encore, parmi eux, des milliers sont amputés, laissant derrière eux un pays totalement anéanti. En l’espace d’un an, seulement 5% des gravats ont été évacués, les routes, les infrastructures sont elles, laissées à l’abandon. Les conditions de vie des réfugiés sont invivables dans les camps ou les violences ne font qu’empirer. «Les risques de viols et de violences sexuelles sont au maximum» explique Amnesty International.

Et ça continue, alors que la maladie était éradiquée en Haïti depuis plus de 100 ans, le pays est touché par une épidémie de Cholera depuis le 19 octobre. Le bilan est lourd : déjà plus de 3300 morts et 150 000 personnes infectées au 1er janvier. L’eau potable, qui était déjà un problème bien avant la catastrophe ne fait qu’envenimer les malheurs du pays. Plusieurs pays et personnalités ont fait de nombreux dons au lendemain du tremblement de terre. Le Dalai lama a donné l’équivalent de 100 000 francs suisses, le Tchad, malgré sa grande pauvreté a quant à lui, donné 1 million de dollars, un bel exemple. Le 23 janvier 2010, René Préval, président haïtien annonce pourtant la fin des opérations de sauvetage. Malgré cette annonce, plusieurs personnalités ont appelé la communauté internationale à ne pas abandonner l’île. Ban Ki Moon, le secrétaire général de l’ONU appelle à redoubler d’efforts», Bill Clinton, l’ancien président des Etats-Unis s’est dit particulièrement «irrité» par la lenteur de la reconstruction et Barack Obama a plaidé pour un soutien«solide à long terme».Le rythme actuel de reconstruction en Haïti est intolérable, le pays traverse une crise politique, le second tour des élections présidentielles qui devait avoir lieu le 16 janvier a encore été repoussé à une date indéfinie. Quel que soit le candidat, personne, à l’heure actuelle, ne semble en mesure de rassembler un pouvoir fort et populaire.

 

 
MOTS CLES :  Haïti   Commémoration   Anniversaire   Séisme 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués