DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Mise au point: Radio Ndeke Luka réaffirme son impartialité

Par RNL - 24/03/2014

Elle dénonce ceux, souvent anonymes qui propagent des calomnies et surtout informer les auditeurs et internautes des attaques dont leur radio est victime depuis plusieurs mois.

 

Devant les attaques injustes et infondées qui visent la liberté et les valeurs de Radio Ndeke Luka, nous avons décidé aujourd’hui de réagir en publiant ce communiqué pour dénoncer ceux, souvent anonymes qui propagent ces calomnies et surtout vous informer auditeurs et internautes des attaques dont leur radio est victime depuis plusieurs mois. Merci pour votre confiance en Radio Ndeke Luka qui veut servir la vérité en toute impartialité.

 


© journaldebangui.com
Mme Sylvie Panika devant la Radio Ndéké Luka à Bangui
Communiqué de presse
Face à des accusations non-fondées de parti-pris, Radio Ndeke Luka réaffirme son impartialité

La Fondation Hirondelle et la Fondation Ndeke Luka ont décidé de réagir et de rétablir la vérité de leur action face aux rumeurs persistantes qui entachent la réputation et l’action de Radio Ndeke Luka, radio au service de tous les auditeurs centrafricains. Créée il y a 14 ans, Radio Ndeke Luka est un des projets de la Fondation Hirondelle, ONG Suisse de journalistes et de professionnels de l’action humanitaire qui soutient et développe des médias d’information généralistes, indépendants et citoyens, dans des zones de guerre, des situations de crise endémique ou des situations de post-conflit.

Radio Ndeke Luka est devenue la radio majeure de la Centrafrique et assume ses responsabilités de radio de référence pour les Centrafricains en prônant notamment les valeurs de paix et de réconciliation. Elle est dotée de Chartes éthique et professionnelle. Sa ligne éditoriale privilégie la défense concrète, dans le quotidien, des droits humains. Radio Ndeke Luka donne une large place sur son antenne à l’expression de tous ceux qui concourent à la réconciliation, aux dialogues intercommunautaire et interreligieux, à l’expression des diverses sensibilités.

Depuis plusieurs mois, et particulièrement depuis le lancement de l’intervention française en Centrafrique début décembre 2013, la radio est la cible de rumeurs diffamatoires répétées, sur internet ou par tract ou autres moyens prétendant qu’elle diffuse des messages de haine, voire d’appel au génocide à l’encontre de la Communauté musulmane. Jusqu’ici, évidemment, nous n’avons jamais pu obtenir le moindre fait pour étayer ces allégations. Par contre la radio a été l’objet de menaces et ces rumeurs mettent en danger les 12 journalistes et tous les professionnels de la radio qui maintiennent, dans toutes les conditions qui ont pu se trouver, leur mission d’information des centrafricains en toute impartialité, dans le respect des règles journalistiques et en observant le plus strict contrôle sur les contenus. Nous nous félicitons au contraire de la rigueur et du courage de nos équipes régulièrement menacées depuis plus d’un an.

Par ailleurs, Radio Ndeke Luka ne saurait non plus être tenue responsable de propos tenus sur d’autres antennes or, nous sommes régulièrement accusés de façon erronée d’avoir tenu certains propos qui n’ont en fait pas été diffusés chez nous. Méconnaissance ou malveillance ?

La Fondation Ndeke Luka et la Fondation Hirondelle, soutenues par des donateurs internationaux et des ONG humanitaires en appellent à eux ainsi qu’aux responsables de l’état centrafricain pour nous aider à combattre ces rumeurs, défendre nos valeurs et rétablir la vérité de notre action.

Nous nous réservons le droit à compter de ce jour de porter plainte contre tous ceux qui nous diffameraient, portant atteinte ainsi à notre crédibilité et mettant en danger la sécurité voire la vie des personnels de Radio Ndeke Luka.


La Fondation Hirondelle
La Fondation Ndeke Luka
Contacts :
Jean-Luc Mootoosamy , Chargé de Programme, Fondation Hirondelle, Lausanne
+41 21 654 2024

Bernard Liot :Représentant de la Fondation Hirondelle, Bangui
+236 75566575

 

 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

la peur de la cpi

Par bello

25/03/2014 03:15

"nous sommes régulièrement accusés de façon erronée d’avoir tenu certains propos qui n’ont en fait pas été diffusés chez nous", alors puisque vous connaissez ces medias qui diffusent les messages de haine et l'appelle au génocide, il faut les denoncer surtout lorsque vous vous reclamez comme un media humaniste et humanitaire.
En réalité, les messages d'appel au genocides sont verrifiés et fondés. Même sur ce forum, certains comme domzan n'hesitent pas à demander le nettoyage (genocide) des musulmans en rca.
C'est la peur du cpi, la peur de finir comme les responsables de la radio mille collines qui expliquent cela.

dfasd

Par dfas

27/03/2014 16:44

Sales mangeurs d'hommes. Pays de merde. Sauvages.

La vérité blesse!

Par paul

10/04/2014 22:02

Pendant des mois et des mois SELEKA tuait,tuait,tuait......
Aujourd'hui les alliés de ces tueurs ne veulent pas que la vérité sorte, ils veulent tuer la radion Ndékè Luka.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués