DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

A Bangui: qui nourrit la guerre en RCA?

Par Le Pays : Dabadi Zoumbara - 19/03/2014

S’acheminerait-on vers un génocide en RCA ? La Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA) a découvert un important arsenal de guerre dans les environs de la base aérienne de Bangui

 

La nature de l’armement trouvé (des armes lourdes) fait dire au chef de la MISCA, le général Jean-Marie Miche Mokoko, que ce sont des armements soustraits des arsenaux des forces armées centrafricaines. Ces armes proviennent-elles réellement de l’arsenal national ? Qui les y a mises là et à quelle fin ? Voilà autant de questions auxquelles des enquêteurs doivent apporter des réponses. Mais d’ores et déjà, on peut dire que l’intention des auteurs de cette cache d’armes n’était pas de protéger la RCA, mais plutôt de la déstabiliser. Il y a fort à parier que le camp Bozizé n’est pas étranger à cette cache d’armes.

 


© journaldebangui.com
On sait que l’armée tribale mise en place par Bozizé, l’ancien locataire du palais de Bangui, s’était suffisamment servie en armes dans l’intention de contrer la Séléka qui avançait sur Bangui. On sait aussi que François Bozizé avait mis d’importants moyens militaires à la disposition de sa milice, les anti-balaka. Son fils, Jean-Francis Bozizé, en avait fait autant. Même hors du pays, ce dernier est considéré par les autorités de Bangui comme une véritable menace pour la paix. En tout cas, il y a fort à parier que le camp Bozizé n’est pas étranger à cette cache d’armes. Il se peut bien qu’il ait mis de côté ces armes afin de s’en servir le moment venu. De toute évidence, cette découverte d’armes est une importante et sérieuse piste pour les autorités de Bangui. Elle doit leur permettre de démasquer les ennemis de la paix tapis dans l’ombre. Elle montre qu’il faut combattre le mal centrafricain par la racine et non s’attaquer seulement à ses manifestations. Si des fauteurs de troubles comme les anti-balaka continuent à semer la terreur, c’est parce qu’ils bénéficient de l’appui de quelques pyromanes tapis dans l’ombre. En tout cas, cette découverte d’armes vient montrer une fois de plus la gravité de la situation que vivent les Centrafricains.

L’ONU doit hâter le pas
Elle traduit également la volonté des protagonistes de faire perdurer la crise mais surtout, leurs intentions inavouées et néfastes. Elle suffit à montrer l’urgence qu’il y a pour les Nations unies de déployer des renforts en termes d’hommes, mais aussi en termes d’armement. Car, plus on ajournera l’envoi d’hommes et de matériels supplémentaires, plus la crise s’aggravera. Du reste, la France, qui s’est fortement engagée dans ce bourbier centrafricain, perd petit à petit le soutien de ses alliés européens qui sont de plus en plus préoccupés par la crise ukrainienne. Mais l’ONU doit hâter le pas car il faut, à tout prix, empêcher les forces du mal d’envahir tout le pays. Avec cette découverte d’armes, on est entré dans une autre dimension de la crise. Et il serait naïf de croire que le bout du tunnel est pour bientôt. Il faut plutôt craindre que les choses n’empirent dans les jours à venir. Cela dit, il y a lieu de saluer la perspicacité de l’unité d’intervention rapide de la MISCA composée essentiellement d’éléments du contingent tchadien qui a mené avec succès l’opération ayant conduit à la découverte de la cache d’armes. C’est la preuve que la prouesse de l’armée tchadienne au Mali n’est pas un fait du hasard et que c’est une armée sur laquelle l’Afrique peut encore compter.

 

 
MOTS CLES :

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Qui veut tuer son chien l'accuse de rage !

Par abou

19/03/2014 15:44

Bozizé, une créature des francais, est aujourd'hui dans le visuer de ses maitres. Alors les collabos qui se ressources aux sources d'information des francais excellent dans les accusations. Quand l'arsenal terrifiant des Sélékas est saisi, pas un communiqué encore moins des images. Mieux les Sangaris les détruisent, pour enterrer toute piste qui remonerait a eux. Et voilà que les traitres Mokoko et des journalistes baveux nous font maintenant le coup de Bozizé la source de tous les malheurs de la RCA. Bientôt on nous dira aussi que c'est Bozizé qui a financé les Sélékas, soyez cependant rassurés faites juste un petit sondage vous verrez plus de 80 % du peuple centrafricain (toutes réligions confondues)vous dire que seule la France représente l'ennemie de la PAIX et du DEVELOPPEMENT en RCA. Vous nous fatiguez avec Bozizé ici et là.

Un peu de lucidité

Par Blaise

19/03/2014 20:07

"Le Journal de Bangui" est un site sur lequel j'y vais chaque jour pour m'enquérir des nouvelles de mon pays. Mais je suis déçu par la LEGERETE avec laquelle il s'est prononcé hativement sur l'affaire de la découverte des caches d'armes aux environs de M'Poko.
Vous êtes censés informer le peuple centrafricain et non l'intoxiquer. Vous avancez des propos sur des suppositions et non des preuves. Dire que pour l'heure les enquêtes n'ont pas encore permis d'identifier les auteurs de ces caches d'armes est si difficile pour un site comme le vôtre?
Non! On ne veut plus des manipulations de conscience en Centrafrique! Arrêtez cela! Informez les gens et non poussez les uns et les autres à durcir leurs positions contraires au retour de la paix et de la co-existence pacifique. VOUS ME FAITES HONTE PAR CET ARTICLE.

QUEL TORCHON!

Par MARCELLIN

20/03/2014 16:33

Du n importe quoi,la vérité c'est que cette comédie sangaris de trouvaille pour mettre en odeur de sainteté les soldats de déby. Misca ,soldats tchadiens ont fait une bonne oeuvre. Mon oeil!
CETTE sangaris qui a bien utilisé nos jeunes et anti balakas, quand les jeunes les poussaient à activer leurs démarches de désarmement,les sangaris repondaient,il faut attendre que tout le monde soit là sous entendu les autres soldats et soldats européens et cela dit après le depart de djotodia et que ils ne désarment pas km5 parce que ils savent que des armes non conseillés sont dans les environs,qu'il fallait y aller doucement. Soit sangaris ment soit ils sont complices. Depuis des mois sangaris disaient aux gens que des armes de la libye sont là et on nous raconte n'importe quoi aujourd'hui par la plume de ce gratte papier. Si ils sont à deux pas de l'aéroport et n'ont rien vu,hollande qui parlent de ses services secrets qui localisent nourredine au nigeria chez boko haram doit s'inquiéter. Hier sangaris disaient ceci ,que des armes bizarres,ils savent qui trainent dans le secteur indexé mais il faut attendre,ils les ont meme dit à certains soldats misca arrivés sur notre territoire ,aujourd'hui ils tournent l'histoire tout cela pour comme disent les gens un prétexte pour enlever ce qui est sale et mauvais de djotodia -déby et le nourredine qu'on nous trompe recherché pour encore accuser bozizé soit comme les frères avaient dit:punir un nègre qui leur a désobéi et donné le pétrole au chinois.La manière où séléka a investi bangui et similaient ses fouilles,comment eux memes n'étaient pas tomber sur cette cache si ce ne sont pas eux? C'est grace à des petites tetes comme ce zoumbara que le colon nous cougnonne et nous prennent pour des idiots. ne peut-il pas reflechir un peu? interroger les gens qui ont approché ces sangaris,que disaient-ils? ils savaient bien l'existence de ces armes et d'autres,tout cela c'est pour blanchir les soldats tchadiens comme l' abien dit un compatriote,des soldats tchadiens qui ne peuvent ignorer les caches des selekas tant c'etaient eux qui leur permettaient de circuler sous couvert de la misca et faire des exactions. Pourqupoi ce monsieur zoumbara ne s'attarde-t-il pas sur les caches sur 4 niveau d'un appartement appartement à Déby comme il est dit? Pauvre gars,CHAMAROUKA
Bozié n'est pas ma tasse de thé mais trop c'est trop. Il est dit des blancs que pour bien fouetter un nègre et qu'on t'accuse pas de raciste ,confie le job à un nègre,il va bien fouetter son frère pour faire plaisir au blanc et cela qu'on voit de ces grattes- papier écrivains publics pas seulement propres à ce site ou qu'on voit de nos politiciens qu'on utilise à détruire leur pays par de l'opposition negative,un genre de nègre choisi à fouetter l'autre. Quel merde vous etes,vraiment il nous faut commencer le combat contre ces faux-culs avant l'oppresseur ou en meme temps

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués