NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

ONU: soupçon de trafic d’armes vers la Centrafrique

Par journaldebangui.com et autres médias - 18/03/2014

Des experts mènent en ce moment des investigations sur le trafic d’armes libyennes vers RCA. Un détournement de missiles antiaériens portables fait particulièrement l’objet de cette enquête

 

Dans leur rapport final, les experts ont attesté qu’il existe des preuves de livraison de missiles sol-air portables libyens dans quatre pays, le Tchad, le Mali, la Tunisie et probablement la République Centrafricaine, où une enquête est en cours. En Centrafrique, les enquêteurs n’ont pas encore mis la main sur des systèmes complets de missiles portables sol-air. Par contre, les armes retrouvées l’année dernière au Tchad, au Mali et en Tunisie, faisaient partie des équipements des organisations terroristes, en particulier des matériels capables d’abattre des avions à basse altitude. Les experts onusiens estiment que ces armes sont toujours à disposition de certains acteurs qui n’ont pas de lien avec les autorités nationales libyennes. Ce matériel avait été livré par les nouvelles autorités à des anciens rebelles après la mort de Mouammar Kadhafi en octobre 2011 afin que ceux-ci assurent la sécurité de la Libye. Les anciens rebelles n’ont pas tardé à s’organiser en milice, que l’Etat a été incapable de contrôler, ce qui confirme ce trafic. Mais en ce qui concerne la RCA, les experts n’ont pas retrouvé pour l’instant de système de lancement complet. D’après le rapport aussi, les experts internationaux qui ont testés des armes, certaines sont toujours en état de fonctionner malgré leur âge.

 


© autre médias
Image d'illustration
Des armes et des munitions de guerre saisies par la MISCA à Bangui
Dans le même temps où cette mission est en cours dans la capitale centrafricaine, la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA) annonce avoir démantelé, il y a quelques jours, un impressionnant arsenal de guerre non loin de l’aéroport Bangui M’Poko. L’opération était conduite par l'unité d'intervention rapide de la Force de la MISCA, composée d'éléments du contingent tchadien. Le démantèlement de cet arsenal a été rendu possible grâce à des informations collectées auprès de la population civile. Le bilan des armes et munitions saisies comprend 10 190 munitions de calibre 12,7 mm; 2 armes anti-aériennes quadri tubes; 1 094 munitions de calibre 9 mm ; 17 têtes de fusée de type PK-70; 04 fusils d'assaut de type SKS; 3 roquettes RPG 7; 6 obus de mortier de calibre 60 mm; 15 fusils de type Mass 36; 68 fusils mitrailleurs de type MAT49; 167 chargeurs pour fusils MAT 49; 1 fusil de type AKM; 1 grenade offensive; 7 goupilles de grenade ; et 20 mines anti-personnel.

Le Représentant spécial de la Présidente de la Commission de l’union africaine et chef de la MISCA, le Général Jean-Marie Michel Mokoko, a vivement remercié les populations civiles dont le concours a permis le succès de cette opération. Il a les exhortées à continuer d'apporter leur appui à la MISCA, afin de lui permettre de mener à bien la tâche de neutralisation de tous les groupes armés illégaux qui tentent d'entraver le retour à la paix et la promotion de la réconciliation en République centrafricaine.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Quelle mise en scène,même Coppola y irait molo

Par marco

18/03/2014 16:11

Accusez Séléka n’est pas le but de ce simulacre, mais attenuer les dérives de déby et ses soldats qu’on essaie encore de nous faire valoir dans une histoire de découverte d’armes comme s’ils étaient étrangers à tout cela,ne servaient-ils pas de couverture à tous ces criminels qui stockaient ? le nord de l’aéroport n’était-ce pas le fief des séléka qui violaient pillaient treerorisaient avnt leur évaporation et leur barricadement vers km5 ,miskine pour empecher toutes fouilles et découvertes ? grace aux anti balaks ,sangaris avaient mis la main sur un stock plus important sur 3 étage,ces armes aussi impressionnantes sont celles stockés par Déby ,chef de ses soldats tchadiens qui font le malin aujourd’hui,dans un immeuble lui appartenant à MISKINE sur 3 etages et au sous sol, ça ça n’a pas fait le tour des infos du monde. Qu’est ce que la France a à toujours blanchir les soldats tchadiens et les sélékas

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués