NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Paris: entretien entre Laurent Fabius et Toussaint Kongo Doudou

Par Source: diplomatie.gouv.fr - 13/03/2014

Les deux ministres des Affaires étrangères de France et de Centrafrique ont fait le point sur la situation en RCA

 

Laurent Fabius s’est entretenu mercredi 12 mars matin avec Toussaint Kongo-Doudou, ministre centrafricain des Affaires étrangères, de l’intégration africaine et de la francophonie. A cette occasion, les deux ministres ont fait le point sur la situation en RCA et sur les principaux objectifs communs, devant permettre une sortie de crise:

 


© diplomatie.gov
Laurent Fabius et Toussaint Kongo-Doudou, Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Francophonie de la République centrafricaine
L’importance de mener à bien le processus de transition jusqu’aux élections qui doivent se tenir d’ici février 2015 ;

la poursuite du déploiement sur le territoire centrafricain des forces africaines de la MISCA, appuyées par l’opération Sangaris, et des efforts de protection de l’ensemble de la population centrafricaine et notamment des communautés musulmanes ;

la nécessité pour les autorités centrafricaines de transition de s’engager pleinement en faveur d’une véritable réconciliation nationale et de la protection des droits de l’Homme. M. Fabius a rappelé l’importance de la lutte contre l’impunité, afin d’envoyer un signal fort aux commanditaires et auteurs d’exactions ;

le soutien à la reconstruction de l’État centrafricain, essentielle pour permettre aux autorités de transition d’assurer les principaux services, notamment sociaux, à une population gravement éprouvée par la crise.

Au cours de cet entretien, M. Fabius a renouvelé son souhait de voir une opération de maintien de la paix des Nations unies se déployer rapidement en République centrafricaine, afin de consolider les résultats obtenus par la MISCA et de prendre en compte les aspects civils de la sortie de crise.

 

 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Le noir aime les honneurs inutiles auprès de qui l'écrase

Par alain

14/03/2014 15:53

j'ai suivi un reportage sur la republique centrafricaine hier sur france culture où un blogueur et des compatriotes à bangui donnaient leurs sentiments sur la situation du pays ,de la transition etc.Le premier ministre était interviewé de même que c emonsieur topussaint kongo Doudou. Sur les intervenants,rien à redire,ils ont dit ce qu'ils pensaient et ce qui était fait et continue d'être et ils étaient éloquents.Le petit peuple aussi savait ce qu'il veut ,pense et ressent. Quant aux deux membres du gouvernement,j'ai remarqué que autant le premier ministre semblait être dans la réalité,mesurait la réalité ambiante et qu'on ressentait un certain pessimisme pragmatique,au contraire le ministre des affaires étrangères,lui, est totalement sur lu la lune à tel point qu'on se demande où vit-il sur Mars? Joue -t-il au Nègre qui veut faire plaisir au blanc? dire que depuis que sangaris est là tout va bien,c'est ne pas sortir du cadre ducentre ville de Bangui. C'est cetteb manière peu pregmatique de voir les problèmes du pays que cegouvernement tourne en rond. On lit qu'un comité desécurité va êtrecrée. On va superposé desinstitutions sur des institutions et rien n' avancera car le problème de securité de la rca, quelqu'un l'adeje dit c'est une ligne de conduite claire de la chef de transition. Donner des directives claires à sangaris.Qu'elle ne veutplus desces mercenaires tchadiens ety soudanais en centrafrique,que l'onu ,sangaris les fassents sortir hors de notre territoire etarreter les chefs qui encadrent encore seleka qui sévissennt au nord et que la securisation de BANGUI se fasse par quartier aider . au lieu de cela,les gens qui sont chargés du bond deroulement de la transition organise leur propre protection avec les soldats et laisse le peuple dans un désordre insécuritaire et prospèrent de la situation. C'est au gouvernement de definir les priorité mais les gens laissent les soldats etrangers improviser du jour au jour;Savoir définir ce qu'il faut,mme samba panza n'a pas besoin,je l'espère pour elle,d'un comité de sécurité,qu'elle sorte un peu de son seleka deby et fait ce que le bons sens pousse à faire. Si elle n'en est pas capable,qu'elle quitte son fauteuil et qu'un comité de differents hommes et femmes travaillent à sortir ce pays de ces monstres. Elle n'est pas élue sur unprogramme face à un peuple pour qu'elle viennne nous dire qu'elle a un mandat à finir. Si d'ici janvier 2015,rien n'avance,qu'on passe à autre chose que d'entendre ces gens pourris par la seleka nous trainer en bateau des années encore n'impulsant rien,laissant leur séléka en sourdine et nous dire ,la situation ne permet pas des élections. Quand on n'a pas une stratégie convéquante ,on cède sa place.quand on va en campagne pour quelque chose,on a en plan dans sa tete ce qu'on veut de son pays en gros,on ne vient pas qu'avec une garde robe qu'on a plus vue et des discours inutiles qu'un planning cohérent qui convainc

Le noir aime les honneurs inutiles auprès de qui l'écrase

Par alain

14/03/2014 16:03

j'ai suivi un reportage sur la republique centrafricaine hier sur france culture où un blogueur et des compatriotes à bangui donnaient leurs sentiments sur la situation du pays ,de la transition etc.Le premier ministre était interviewé de même que c emonsieur topussaint kongo Doudou. Sur les intervenants,rien à redire,ils ont dit ce qu'ils pensaient et ce qui était fait et continue d'être et ils étaient éloquents.Le petit peuple aussi savait ce qu'il veut ,pense et ressent. Quant aux deux membres du gouvernement,j'ai remarqué que autant le premier ministre semblait être dans la réalité,mesurait la réalité ambiante et qu'on ressentait un certain pessimisme pragmatique,au contraire le ministre des affaires étrangères,lui, est totalement sur lu la lune à tel point qu'on se demande où vit-il sur Mars? Joue -t-il au Nègre qui veut faire plaisir au blanc? dire que depuis que sangaris est là tout va bien,c'est ne pas sortir du cadre ducentre ville de Bangui. C'est cetteb manière peu pregmatique de voir les problèmes du pays que cegouvernement tourne en rond. On lit qu'un comité desécurité va êtrecrée. On va superposé desinstitutions sur des institutions et rien n' avancera car le problème de securité de la rca, quelqu'un l'adeje dit c'est une ligne de conduite claire de la chef de transition. Donner des directives claires à sangaris.Qu'elle ne veutplus desces mercenaires tchadiens ety soudanais en centrafrique,que l'onu ,sangaris les fassents sortir hors de notre territoire etarreter les chefs qui encadrent encore seleka qui sévissennt au nord et que la securisation de BANGUI se fasse par quartier aider . au lieu de cela,les gens qui sont chargés du bond deroulement de la transition organise leur propre protection avec les soldats et laisse le peuple dans un désordre insécuritaire et prospèrent de la situation. C'est au gouvernement de definir les priorité mais les gens laissent les soldats etrangers improviser du jour au jour;Savoir définir ce qu'il faut,mme samba panza n'a pas besoin,je l'espère pour elle,d'un comité de sécurité,qu'elle sorte un peu de son seleka deby et fait ce que le bons sens pousse à faire. Si elle n'en est pas capable,qu'elle quitte son fauteuil et qu'un comité de differents hommes et femmes travaillent à sortir ce pays de ces monstres. Elle n'est pas élue sur unprogramme face à un peuple pour qu'elle viennne nous dire qu'elle a un mandat à finir. Si d'ici janvier 2015,rien n'avance,qu'on passe à autre chose que d'entendre ces gens pourris par la seleka nous trainer en bateau des années encore n'impulsant rien,laissant leur séléka en sourdine et nous dire ,la situation ne permet pas des élections. Quand on n'a pas une stratégie convéquante ,on cède sa place.quand on va en campagne pour quelque chose,on a en plan dans sa tete ce qu'on veut de son pays en gros,on ne vient pas qu'avec une garde robe qu'on a plus vue et des discours inutiles qu'un planning cohérent qui convainc

Quand les Centrafricains se réveilleront!

Par Wavene

16/03/2014 01:56

Le CNT, majoritairement truffe d'analphabètes venus de Boromata et ses environs, et acheté à coup de pétro CFA a Ndjamena s'était empressé d'installer sur le trône Catherine Mbala (une Ewondo moins présentable que les vraies!). A son tour, elle a ouvert le boulevard à cet affabulateur et mythomane de Premier Ministre (mi-soudanais et cousin de Djotodia) qui a reconnu à haute voix avoir organisé son parachutage depuis Brazzaville. Lequel a invite au "festin" le plaisantin du Ministère des Affaires Étrangères (mi-congolais, mi-sénégalais), et la liste de ces mélanges de mauvais goût est longue! Évidemment, le résultat ne doit surprendre personne! Des mensonges et des incohérences à n'en plus finir qui démontrent à quel point cette équipe est en marge de la réalité du vécu quotidien des Centrafricains. Demandez-leur simplement combien de fois ils ont parcouru Bangui et le pays depuis qu'ils ont enfilé leurs tenues de Président et Ministres? Ils begaielleront tous! Les religieux qui, curieusement sont sur le vrai front de la misère et de désolation ambiante des Centrafricains, marquent de bons points et sont les vrais avocats de la cause des centrafricains déplaces internés et réfugiés sur leur propre territoire, par la volonté de ces hideux protégés par ces mains désormais bien visibles.
La parade et les toilettes des friperies de Paris n'impressionnent pas les Centrafricains qui, se réveillant un matin, les surprendront.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués