DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Centrafrique: l'ONU planche sur le déploiement de Casques bleus

Par Avec AFP - 07/03/2014

La proposition du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon a été l'objet d'intenses discussions au Conseil de sécurité

 

Si les membres du Conseil de sécurité de l'ONU s'accordent sur le fait qu'il faut déployer des Casques bleus à Bangui, la question de la taille et du financement de cette opération de maintien de la paix font l'objet d'intenses pourparlers. "Ce sera une négociation difficile car pour beaucoup de pays, le coût des opérations de maintien de la paix pose problème", a souligné l'ambassadeur français Gérard Araud à l'issue d'une réunion jeudi 6 mars à New York. Ces discussions étaient les premières du Conseil sur la proposition de Ban Ki-moon de déployer d'ici la mi-septembre 12 000 soldats et policiers en RCA. "Tous les États membres comprennent la nécessité d'une opération de maintien de la paix mais il y a des questions, des nuances sur la nature de la menace", a poursuivi l'ambassadeur français. Il a admis qu'il s'agirait d'une "opération lourde et inscrite dans la durée", qui coûterait plusieurs centaines de millions de dollars par an selon les estimations de l'ONU.

 


© un.org
Le patron des opérations de maintien de la paix de l'ONU Hervé Ladsous
La France va proposer dans les semaines qui viennent à ses partenaires d'adopter une résolution autorisant cette opération, qui prendra le relais de la force de l'Union africaine (Misca) déjà sur place aux côtés des 2 000 soldats français de l'opération Sangaris. Selon l'ambassadrice américaine à l'ONU, Samantha Power, les États-Unis "soutiennent" la demande du secrétaire général de l'ONU et sont prêts à "travailler en collaboration étroite avec leurs partenaires" sur ce projet. "Il est clair qu'une (telle) opération devra être soutenue par des partenaires sur le terrain, y compris par le biais d'une présence militaire continue et solide", a-t-elle déclaré.

L'administration Obama devra cependant convaincre le Congrès de financer l'opération. "Nous sommes d'accord sur l'objectif (...) mais un certain nombre de questions ont été posées", a de son côté expliqué le patron des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous. Il a fait valoir que l'opération serait "flexible" et sa mise en place progressive afin d'amortir un "coût important", qu'il a chiffré à "des centaines de millions mais pas un milliard" de dollars par an. Mais "retarder une réponse durable pourrait être encore plus coûteux", a-t-il plaidé en soulignant "l'impact négatif potentiel pour la stabilité de la région, y compris une division du pays et la création d'un terrain propice aux groupes extrémistes".

En attendant l'arrivée des Casques bleus à l'automne, il avait appelé "à apporter d'urgence à la Misca un soutien financier rapide et généreux". La plupart des futurs Casques bleus viendront des rangs de la Misca. La patronne des opérations humanitaires de l'ONU Valerie Amos a également plaidé pour l'envoi de renforts. "À l'heure où je vous parle, des gens vivent dans la peur d'être attaqués et la communauté internationale semble paralysée", a-t-elle déclaré devant le Conseil.

 

 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Une seule solution s'impose pour ramener la paix en Centrafrique. La volonté politique Centrafricaine en concordance avec le peuple.

Par sorokaté

07/03/2014 18:04

Que personne ne nous trompe. Seuls nous gouvernants peuvent par leur sens de patriotisme pourront nous aider à ramener la paix en Centrafrique.

Pour ce faire, il est incontournable de remettre en fonction nos FACA.
Parmi les Anti-Balles AK il y a des patriotes capables à défendre notre pays ainsi une fusion soit un renfort d'effectif des FACA avec les certains vaillants et engagés volontaires des ANTI-BALLES AK peuvent relever le Défi.

Mais qui va se lever pour demander le départ des troupes Tchadiennes sur le territoire Centrafricain? quelle autorité Centrafricaine ferait cela? le CNT? la primature? la Présidence? à ma connaissance personne. Nos gouvernants ne sont que des marionnettes.

Le Tchad, les troupes Tchadiennes en RCA brillent toujours dans les massacres des civiles qu'elles ont comme mission de protéger(MISCA), devant cette tragédie aucune voix ni de nos autorités politiques encore moins de nos partis d'opposition ne s'est levé ne fus que pour dénoncer!!! Quelle état? quelle présidence de transition?

humm!!! j'ai refusé pur ma part tout envoi des casques bleus en RCA pour ma part c'est pas la solution adéquate, je constate qu'il manque une réelle volonté de la part des autorités Françaises et Tchadiennes à pacifier la RCA.
Si la France est alliée au Tchadien et que les Troupes Tchadiennes issues de la MISCA sèment le Chaos en RCA cette attitude renforce mon inquiétude.

Qu'est-ce qui empercherait le SG de l'ONU a demander le retrait des troupes Tchadiennes dans la MISCA? ce que font les troupes Tchadiennes en RCA le SG de l'ONU n'est-il pas informer? monsieur Ban-KI Moon a t-il les vraies solutions pour nous sortir de cette guerre contre notre souveraineté?

La France qui est alliée indéfectible du dictateur Tchadien Idriss Déby n'est pas au courant des bavures répétées par les troupes Tchadiennes en Centrafrique?

Centrafricaines, Centrafricains que personne ne nous trompe. Notre pays est devenu un fond de commerce pour l'opinion internationale. Pourquoi un silence radio de la CMAC? Monsieur Ziguélé, monsieur Ngendet monsieur Eric nersi monsieur Dondoja c'est ce que vous avez de mieux comme politique pour votre pays?

A toutes les FACA et les Anti-Balles AK à tous les patriotes Centrafricains unissons nous , tous ensemble avec discipline patriotique libérons notre pays. Il n' y a que nous qui pourrons ramener la paix en Centrafrique.

Où sont les représentants de la société civile? où sont nos milliers de partis politiques? quel est votre rôle? vous servez à quoi? A Boda, à Berbérati, a Ngaoundaye, à Bandoro, à Bria les civiles Centrafricains vivent dans la servitude des seleka encore armés.
Madame Samba Mbala, monsieur Nzapayéké à vous les technocrates svp on ne vous voit pas. C'est cela la technocratie tant vantée par madame Mbala? la HONTE, la HONTE vous n'avez aucune dignité devant le peuple Centrafricain auquel vous représentez par imposition via le CNT seleka.

A quoi servent vos pompeux discours? la Honte!!!
Le peuple Vaincra.
Sorokaté Alias Domzan-Bene.

Les dessous de cette guerre contre la CENTRAFRIQUE

Par sorokaté

08/03/2014 13:44

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE -
Carte
Carte interactive
L'actualité
pays par pays
Dans le même numéro
N° 1212

23 JANV.

Qui contrôle l’Afrique ?
VOIR LE NUMÉRO
Sur le web
La Tribune
- L'article original (en français)
Dossiers
Michaël Zumstein/Agence VU.
Qui contrôle l'Afrique ?
Fin mars 2013, la Séléka entre dans Bangui (capitale de Centrafrique) , ces combattants armés sèment la terreur dans le pays.
République centrafricaine : que peut la France ?







Sur le
même sujet
RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE
Hollande au front
RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE
Les vraies raisons de l’intervention

Les Occidentaux justifient l’envoi de troupes dans les pays africains par des raisons humanitaires. Ne s’agit-il pas plutôt de mettre la main sur les richesses locales ?
LA TRIBUNE | LYÈS MENACER
22 JANVIER 2014| 1

PARTAGER :



Dessin de Mix & Remix, paru dans Le Matin dimanche, Lausanne.
Pendant que les médias se focalisent sur le risque d’un conflit confessionnel en République centrafricaine (RCA), entre musulmans et chrétiens, qui se massacrent à coups de fusil et de machette, un système de dilapidation des richesses de ce pays se met en place loin des regards indiscrets des journalistes et de la majorité des spécialistes du continent africain. Pour le commun des mortels, la Centrafrique n’est qu’un vaste espace où n’existent que des forêts et une population pauvre. Il ignore [...]

Une Question qui se pose

Par mayade

09/03/2014 14:23

Pourquoi la centrafrique travers cette grande periode de trouble? Et on cherche pas à savoir combien les Centrafricains Musulmans et Chretiens meurrent par jour? depuis l'arriver et le depart de Djotodia.
Pourquoi aujourd'Hui les pays dit-on frère en Centrafrique n'est pas capable de revenir sur leurs decisions d'appeler les officiers de differentes groupes armés en Centrafrique sur une table afin de les demander pour qui et pour quoi s'entretuer?.
Mr les Présidents de G8 les grandes puissances Mondiales,la centrafrique est devenu apres cette atteinte de prégenocide que nous savons qu'une partie de la région de Nord avec la frontiere au Tchad est devenu incontrolable. De puis Ngaoundaye au Nord Ouest de l'angle Cameroun et le Tchad. Le groupe de Babaladé est venu du Tachd, les Seleka aujourd'hui sont les descendants de Suodan et du Tchad.

Pourquoi Mr le Secretaire général des Nations unies, Ban Ki-moon et le President Français Mr François Hollande n'ont pas inviter les deux présidents à savoir Mr le President Idriss DEBY du Tchad et et Ceux du Soudan à repondre à ce problème qu'ils ont fait laisser les Centrafricains Musulmans et les chretiens de faire tuer. Et, cela ne leur dit rein.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués