SOCIéTé  |    

Bangui: des morts dans des heurts entre les soldats tchadiens de la Misca et la population

Par Xinhua - 06/03/2014

Suite à cet accrochage, la population en colère a érigé des barricades et a brûlé des pneus de voitures

 

Deux civils centrafricains et un lieutenant de la gendarmerie nationale ont été tués dans des heurts ayant opposé mercredi les soldats tchadiens de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA), une force sous mandat de l’Union africaine (UA), et la population à Bangui, ont rapporté des témoins. «Des soldats tchadiens de passage dans le quartier ont tiré sur la foule, faisant trois morts dont un lieutenant de la gendarmerie nationale», a déclaré Philipe Yadia, un témoin de l’événement.

 


© Diaspora Multimédia & Audiovisuel
Image d'illustration
Les violences sont récurrentes entre les soldats tchadiens de la MISCA, accusés de complicité avec les ex-rebelles de la Séléka qui avaient renversé le régime de François Bozizé le 24 mars 2013 à Bangui et porté au pouvoir leur leader Michel Djotodia, finalement constraint à la démission le 10 janvier, et la population appuyée par les milices d’autodéfense anti-Balakas (anti-machettes). Suite à cet accrochage, la population en colère a érigé des barricades et a brûlé des pneus de voitures. La circulation a été aussitôt suspendue sur cet axe qui mène vers le quartier de km5 où vivent encore des musulmans, cible des miliciens anti-Balakas.

Gaston Beïna, porte-parole de ces groupes incontrôlés de la localité, accuse les soldats rwandais de la MISCA d’être complices de ces meurtres. «Ce sont eux qui assurent la sécurité de cette zone. Ils ont bien vu comment les Tchadiens ont tiré sur la foule sans réagir», a-t-il déclaré. Ils ont promis de se venger si la lumière n’est faite par les autorités sur les « agissements » des soldats tchadiens en Centrafrique. Les forces françaises intervenant dans le pays sont intervenues pour ramener le calme. Selon la MISCA, depuis décembre, 19 soldats africains ont trouvé la mort en Centrafrique dont 13 soldats tchadiens, 5 congolais du Congo-Brazzaville et 1 autre de la République démocratique du Congo (RDC).

 

 
MOTS CLES :

10 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Que pensent les autorités centrafricaines de ces événements ?

Par Ngarra

06/03/2014 19:33

Encore trois Centrafricains tués par les soldats tchadiens de la MISCA. Qu'en pensent Mme Samba Panza, Mr Nzapayéké et les autres autorités de ce pays ? Je suis écoeuré par ce qui se passe et surtout par le manque de réaction des politiciens centrafricains. Cette justice que je réclame pourrait tempérer la situation mais hélas !

Depart de contingeant Tchadien

Par Adam

07/03/2014 09:33

Une grande manifestation pour le retrait des soldats tchadiens de la misca est prévu le lundi 24 mars jour de la prise de pouvoir de la seleka appuyée par les soldats tchadiens.

il est prévu dans tous les arrondissements de Bangui et dans chaque quartier de la capitale et en province:

1- la barricade des grands axes routiers (avec brûlure des pneux)
2- la sortie massive de la population sur les axes routiers
3- la protestation populaire contre les soldats tchadiens
4- Une marche sera organisée.l'arrivée est prévue devant l'ambassade du tchad suivi de la remise du mémorandum du retrait des troupes tchadiennes
5- le soir à 20h , un cancert de casserole marquera l’anniversaire de seleka. un mal que le pays par devoir de mémoire doit inscrire dans son histoire.

Pour large diffusion

Mouvement Résistance en Marche
ADAM Valerie
Coordonnatrice
Bangui-RCA

Crimes tchadiens en RCA

Par Nomzamo

07/03/2014 09:33

Mme MBALA est plus préoccupée par sa personne (il parait qu'elle a été une super star en RDC) que par les crimes tchadiens en RCA.
Selon les dires de Mme MBALA, debile est son grand frère (SIC). Les soldats de son grand frère débile peuvent tuer les Centrafricains chez eux en toute IMPUNITÉ. Quant à Nzapayéké, un homme effacé qui a aussi peur et qui met en avant le fait qu'il a des parents musulmans,il brille par son silence. Il aurait admis nommer que 2 personnes dans son gouvernement. C'est dire que représente ce monsieur.

Cette équipe française en place est la continuité des sélékas en mode soft.

Mme MBALA est prête à la faire guerre aux ANTI BALAKAS pour plaire à ses maitres français mais ferme sa gueule devant les crimes du tchad. Quand on sait les dessous de cartes de sa désignation, on peut dire que la RCA est une dépotoir qui permet à n importe quel voyou, criminel à venir déposer ses déchets.
En tant que femme, j'ai honte pour cette femme qui par imposture à réussi son coup avec la publicité de ses maitres français.

Elle doit se rappeler dans quelles conditions le phacochère dotodia est parti pour savoir ce qui l'attend si elle continue à jouer contre notre pays.

Où sont les ONG, les merdias français qui manipulent l'information sur la RCA?

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués