NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: un porte-parole des milices anti-Balakas dénonce son arrestation

Par journaldebangui.com - Xinhua - 05/03/2014

Le lieutenant Yvon Konaté, juge irrégulières les conditions de son arrestation avec celle de 11 autres leaders de la milice armée

 

Arrêté et incarcéré à la prison centrale de Ngarangba à Bangui depuis quelques semaines, le porte- parole des milices d'autodéfense anti-Balakas (anti-machettes), le lieutenant Yvon Konaté, juge irrégulières les conditions de son arrestation avec celle de 11 autres leaders de ces groupes armés et demande leur libération pure et simple. «Nous sommes 11 militaires dont 3 officiers supérieurs des anti-Balakas (dont lui-même, NDLR). Arrêtés par les forces étrangères à Centrafrique, nous ne sommes pas encore présentés au juge d'instruction. C'est inadmissible cette procédure», a déclaré à le chef milicien dans un entretien téléphonique L'ex-officier de l'armée centrafricaine fait état de conditions de détention inhumaines dans la prison centrale de la capitale centrafricaine. «Nous n'avons pas de nourriture, ni de soins. Les conditions de nos détentions sont malsaines», a-t-il soutenu.

 


© flickr.com/photos/information_binuca
Les leaders des anti-Balakas sont accusés d'être les instigateurs de la persistance des violences à Bangui et d'autres villes centrafricaines, en dépit de la démission le 10 janvier sous la pression des dirigeants d'Afrique central et de France, de Michel Djotodia, leader de l'ex-rébellion de la coalition Séléka qui a renversé François Bozizé en mars 2013 et qu'ils combattaient, en représailles à leurs exactions contre la population. Par ailleurs, le coordonnateur politique de ces milices, Patrice- Edouard Ngaïssona, dont les troupes de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA) a annoncé l'arrestation à la frontière congolaise, a fait une sortie spectaculaire à Bangui et a démenti son arrestation à son domicile dans le quartier Boy-Rabe, fief des milices anti-Balakas.

La branche des milices qu'il dirige est qualifiée "d'extrémiste" par le pouvoir de Bangui, la MISCA et les soldats français de l' opération Sangaris intervenant sous mandat onusien pour la restauration de la sécurité dans ce pays d'Afrique centrale qui sombre dans l'insécurité depuis plus d'un an. Dégourdi, motivé, optimiste et visiblement rassuré, Ngaïssona a déclaré que "la publication de l'Union africaine n'était qu'une simple intoxication et diffamation". Selon une source judicaire, les responsables de la MISCA et ceux des troupes françaises ont été convoqués par le ministre de la Justice pour des explications à propos de cette publication officielle de l'UA. Aucune information n'est filtrée de cette rencontre.

 

 
MOTS CLES :

6 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Qu'il y crève

Par Alpha

05/03/2014 21:04

Ca n'avait pas l'air de le gêner les conditions de détention du temps de Bozizé, où les gens étaient torturés, tués, laissés pour mort !

Qu'on fasse de même avec cette raclure !

deux poids deux mesures

Par famoundjou

06/03/2014 00:42

nous voyons le plan d,enfermer les enfants du pays sans justice et laisser les selekas mercenaires qui ont commient des crimes contre l,humanite en toute liberte est une parodie de justicetous ces charneirs qui sont decouvert ce sont les selekas pas les antibalakas.je me demande si les forces en presence ont desarmer une fois le KM5?non madame SAMBA PANZA cette marrionette au service de la FRANCE ET LE TCHAD qui est venue au pouvoir par un caffouillage monstre,car dans un pays democratique on devient MAIRE par suffrage universelle et non momme par un CRIMINEL a la solde des multinationales etrangeres et catapulter au sommet de l,etat elle ne controle rien,ce plan vient du gouvernement francais qui veux satisfaire ces allies ARABES.le plan de la FRANCE est de combattre tous ces braves fils et filles qui ont fait echouer L,ISLAMISATION de la rca,et le plan FRANCO_QUATARITE pour s,accaparer des richesses minieres et petroliferes de notre pays en financant les mercenaires qui ont remient notre pays au periode de la pierre taillee.

que reproche t,on a ces hommes?qui a fonder les selekas?LA FRANCE ET LE TCHAD,monsieur BOZIZE est venue au pouvoir grace a JACQUES CHIRAC ET DE IDRISS DEBY,donc arreter cette simulacre de justice.la france a creer cette situation pour le petrole donner aux chinois,cette guerre n,a pas lieu d,etre.nous savons tous que les selekas sont armees et occupent une partie importante du pays,desarmer tous le monde,mais les SANGARIS sont a bangui,toutes les forces conventionelles ont peur d,etre desarmer de peur d,etre tuer,la france est deborder par les tournures que prennent les evenements,car etteindre le feu devient compliquer pour le pyromane francais.

madame a 1 an pour la transition,elle doit chercher a lancer un mandat d,arrete international contre les LEADERS DES SELEKAS,DES CRIMINELS DE GUERRE,NDOTODIA,NOURREDINE ADAM,ARDA,MOUSSA ASSIMEH,DAFHANE,voila ceux qui doivent rentrer dans la prison.L,AILE INTELLECTUEL DES SELEKAS,ZIGUELE,TIANGAYE,MBOLI GOUMBA,GAZAMBETI,PROSPER NDOUBA,NERIS L,ANTILLAIS,MECKASSOUA,MOSKIT,NDJONO AHABA,le neveu de ndotodia,regarder bien vos cibles au lieu de divertir le monde,sans les selekas les antibalakas n,existeraient jamais,il faut que les centrafricains se defendent contre CETTE CROISADE ISLAMIQUE BARBARE qui a pour but ultime de nous assujetir,le plan n,est pas terminer.NOUS FERONS DANS LE FUTUR DES MONUMENTS A L,HONNEUR DES ANTIBALAKAS pour avoir sauver le peuple,nous ecrirons notre propre histoire au 21 eme siecle,mais pas les histoires du siecle dernier ou le colon francais ecris l,histoire taillee sur mesure,nos braves ont gagner cette campagne de colonisation genocidaire,contre le colon et l,arabe.

la FRANCE veux faire plaisir a son allie QUATARITE et montrer qu,il controle la situation,FAUX.LE CONSEIL ISLAMIQUE a travers les images choisient par la presse audiovisuelle francaise et arabe,une propagande savament preparee pour montrer que les musulmans sont persecuter et martyrises,mais LE CONSEIL ISLAMIQUE a repondue favorablement a la lettre de NDOTODIA,en lui offrant DE L,ARGENT,DES HOMMES,ET DES ARMES ET LE POUVOIR,dites nous les 10 mois de pouvoir tyranique et despotique ont vue des milliers de centrafricains autochtones EXTERMINER par des MERCENAIRES TCHADIENS ET SOUDANAIS portant l,etandard de la religion.suivont les evenements car la france et madame SAMBA PANZA prepare la venue des SULTANS MUSULMANS QUI VIENNENT EN TERRE BANTOUS,MADAME A DEJA TENDUE LA MAIN DE MANDIANT ANNONCANT DANS LA PRESSE FRANCAISE QU,ELLE VA EN PROFITER DE LEUR PRESENCE POUR DEMANDER DE L,AIDE A CES ARABES CAR ELLE PARLE AUSSI CETTE LANGUE,MAIS pas au nom du peuple centrafricain.ils ont parrainer le genocide et veux donner de l,argent c,est un cadeau empoisonne,refusons,nous voulons exploiter notre petrole en toute liberte et reformer notre armee.d,ici a moins de 1 an il y aura les elections,le peuple attendra tous ces TRAITRES en provinces,car ces enfants(antibalakas) sont au courant des personnes qui ont emmener ces mercenaires,vous ferez campagne ou?les francais ne serons pas derriere vous eternellement,car cette terre appartient a nos ancetres..A SUIVRE....

La France veut en découdre avec Bozizé par ce que ce dernier a désobéit à la FranceAfrique en se tournant vers le Chinois et Sud-Africains.

Par sorokaté

06/03/2014 10:23

C'est pas la France qui fera la justice à notre place. Sarkozy malgré son passé bourré de meurtres et faussetés la justice Française a fait un simulacre procès trompant le peuple Français. Qui a tué Kadhafi? Affaire Betancourt!! affiare B. Tapi
pourquoi pas traduire monsieur Sarkozy à la TPI?.

Nous devons quitter la CPI, c'est un instrument colonialisme servant à traquer les nationalistes Africains. N'avons nous pas JUSTICE en Afrique? combien d'Européens sont inquiétés par la CPI, le TPI?

Pour ma part nous Africain nous devons être indépendant sur tous les plans( Politique, économique, Justice...) Créons notre cour pénale Africaine.( CPA) Nous avons des braves juristes qui ont fait les même études que ceux qui ont autre couleur de peau que nous Africains.

Les Bozizé, les Déby, les Sassou, les Blaise Compaoré, les Ali Bongo, Tous ces dictateurs qui ont trahi l'AFRIQUE doivent être condamnés par la CPA(Cour Pénale Africaine).

Si la France prend en main l'affaire du dictateur et président de dynastie Centrafricaine monsieur Bozizé c'est par ce que ce dernier l'a humilié à l'égard du monde entier, cause du pétrole donné aux Chinois et aussi, monsieur Bozizé sera mis à mort comme le cas de Kadhafi afin de disparaître toutes les vérités.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués