NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Le Nouveau chef d'état-major Jérôme Bouba s'installe

Par journaldebangui.com - 25/02/2014

C'est le sortant le général Ferdinand Bombayéké qui lui a passé le relais en présence de l'inspecteur général de l'armée nationale le commissaire général de brigade Guillaume Lapo

 

Le nouveau chef d’état-major de l’armée nationale centrafricaine le général de brigade Jérôme Bouba nommé le 4 février dernier a pris service ce lundi au Camp de Roux à Bangui, a-t-on appris de source militaire. C'est le sortant le général Ferdinand Bombayéké qui lui a passé le relais en présence de l'inspecteur général de l'armée nationale le commissaire général de brigade Guillaume Lapo. Cette prise de service intervient au lendemain de la publication des décrets d'un vaste mouvement de nomination à des postes de responsabilités au Ministère de la défense.

 


© acap-cf.info
Le général Ferdinand Bombayéké, chef d'Etat-Major, aujourd'hui sortant (à gauche) lors de sa prise de fonction
Certains officiers des Forces des Armées Centrafricaines encadrant les milices du mouvement anti-balaka ont été récompensées comme promis par la présidente de transition Catherine Samba-Panza. C'est ainsi que le colonel Alfred Service devient le chef d'état-major adjoint et le capitaine Gilbert Kamezoulaï est l'officier adjoint du centre d'instruction de Bouar avec comme pour directeur le chef de bataillon Ibrahim Yagbanga. Tandis que le capitaine Konaté, le porte-parole du mouvement anti-balaka, lui se trouve actuellement à la Maison d'arrêt central de Ngarangba.

Le nouveau chef d'état-major adjoint Alfred Service remplace ainsi le général Abdel Kalil de la coalition séléka. Le général Bouba, en prenant service, a des nombreux défis à relever, d'abord la remise en selle des FACA, le rétablissement de l'ordre dans leurs rangs pour la sécurité des biens et des personnes et de défense de l'intégrité du pays, au moment où l'armée nationale tchadienne y rentre et ressort comme bon le semble, commettant des exactions çà et là sur le territoire centrafricain.

 

 
MOTS CLES :

8 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

honte à vous tous

Par xavier

25/02/2014 15:42

jusqu'ici,il ne semble rien comprendre au problème du mauvais fonctionnement de notre armée. Des responsable qui ne font pas confiance à leurs soldats se donnant aux forces etrangères. Ahaaaaaaaaaaaaaaaaaaa,vraiment,la politique d'un Etat qu'on fait en afrique.Les cherche manger ont trouvé à manger,c'est tout mais comment construire un pays, il n' y a plus personne,on ressort le tribalisme,le sectarisme. Mais pourquoi la grande gueule qu'on faisait sur les dirigeants précédents?

Justice et non vengeance

Par Batouala

25/02/2014 16:07

"...au moment où l'armée nationale tchadienne y rentre et ressort comme bon le semble, commettant des exactions çà et là sur le territoire centrafricain."
Trèèès bien! Voilà un point de vue lucide et véridique. C'est ce qui nous fait mal à nous autres raison pour laquelle nous réclamons justice et non vengeance. Déby dit qu'il va poursuivre les auteurs de crimes contre les tchadiens en centrafrique. D'accord, et les crimes des tchadiens sur le sol centrafricains on en fait quoi ? Dire que ces guignols de samba panza et nzapayékè sont allés demander des excuses au tchad. Normal, ils n'ont rien connu de nos atrocités. Tous sont en retard d'un évènement dans leur déclaration. Ils ont manqué un épisode crucial de l'histoire. Nous ne voulons pas de vengeance mais de justice.
Un mot pour ces hommes en tenue. Montrez vous pour une fois digne d'être centrafricain et militaire. Défendez cette patrie avec honneur ou bien rendez vos tenues. L'heure n'est plus à compter des poltrons, des vendus, des aventuriers ou des "chercher-à-manger" dans les rangs. Cessez de vous comportez en maquisards, il y'a un temps pour toute chose. C'est bien beau de toujours accusé les autres de nos malheurs mais là la balle est dans notre camp. Je le dis aujourd'hui, séléka reviendra parce qu'un démon revient toujours dans son ancienne maison. Soyons prêts pour le combat. Pour cela, faites place aux guerriers et dignes fils du pays pour redonner fierté à ce peuple humilié par tous.

vous ne pouvez pas vous defendre,

Par tchadien

25/02/2014 19:12

Vous ne pouvez pas vous defendre. Vous etes meme chose avec les rd congolais. A part danser et boire l'alcools, ou lyncher des individus, violer des femmes (rdc), qu'est ce que vous savez. Regarder les rd congolais, c'est le monuc qui est obligée d'intervenir pour arrêter les rebelles venant du petit rwanda. Le mot dignité et honneur n'existe pas chez certains.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués