SOCIéTé  |    

Centrafrique: plus de 200 maisons brûlées dans une attaque rebelle au Nord-Ouest

Par Source: Xinhua - 19/02/2014

Au moins 4 personnes ont été tuées et 7 autres portées disparues dans cette attaque armée attribuée au mouvement du rebelle tchadien Baba Ladé à Bang

 

Selon des sources religieuses, cette attaque qui a eu lieu dans une ville du Nord-Ouest de la Centrafrique à la frontière avec le Cameroun, a vu près de 200 maisons brûlées, selon un bilan établi par un communiqué. Cette attaque a été révélée lors d'une opération de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA), une force sous mandat de l'Union africaine (UA) déployée depuis le 19 décembre avec pour mission de favoriser le retour à la paix et la sécurité dans ce pays d'Afrique centrale secoué par les violences qui se sont amplifiées depuis la prise du pouvoir le 24 mars 2013 à Bangui de l'ex-coalition rebelle de la Séléka et son leader Michel Djotodia.

 


© nanojv.wordpress.com
Une maison en feu en Centrafrique
Selon le père Aurelio, curé de la paroisse de Bozoum, une ville voisine de Bang, joint au téléphone lundi par Xinhua, ces rebelles tchadiens ont été délogés par les forces camerounaises de la MISCA et les milices d'autodéfense anti-Balakas (anti-machettes) dans une opération conjointe. Ces violences ont provoqué la fuite de nombreux habitants de cette localité vers la brousse, a indiqué le curé.

Depuis leur arrivée à Bang, les hommes de Baba Ladé qui ont rejoint l'ex-rébellion de la coalition Séléka de Michel Djotodia quelques mois après la reddition de leur chef en 2012 s'illustrent par des pillages et des exactions contre la population, à l'instar des ex-rebelles eux-mêmes et des miliciens anti-Balakas dont des dirigeants ont accepté ces derniers jours de se joindre aux initiatives de sécurisation du pays en marge de la transition politique dirigée par Catherine Samba-Panza suite à la démission le 10 janvier de Michel Djotodia sous la pression des dirigeants d'Afrique centrale et de la France. Les rebelles du général Baba Ladé sont apparus en Centrafrique depuis 2009 et avaient été délogés de leur base de Ouadago à Kaga Barondo par les forces centrafricaine et tchadienne en mars 2012.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués