SOCIéTé  |    

Centrafrique: un nouveau charnier découvert à Bangui

Par journaldebangui.com - 17/02/2014

Au moins treize cadavres ont été retrouvés au fond d'une cuve à fuel d'un ancien camp du génie des Faca

 

Sur le terrain, la situation reste tendue en Centrafrique. Chaque journée apporte son lot d'informations en matière d'exaction. Vendredi, 14 février, on a appris qu'un nouveau charnier avait été découvert à Bangui. Au moins treize cadavres ont été retrouvés au fond d'une cuve à fuel d'un ancien camp du génie des Faca (les forces armées centratricaines) occupé depuis par des membres de l’ex-Seleka.

 


© afp.com
impression d'écran
Ce sont les soldats de la Misca qui ont fait la macabre découverte: lorsque le contingent du Congo-Kinshasa arrive ans le camp de bataillon de soutien à Bangui, une odeur nauséabonde les intrigue. Selon un officier congolais, ils alertent le commandement de la Misca le lendemain. Par les deux regards d’une ancienne cuve à fuel en béton, ils ont distingué plusieurs cadavres à divers stades de décomposition.

Une enquête est ouverte
La mort de certains remonterait à dix jours. Seule une petite ouverture permet de descendre dans la cuve. La Misca doit désormais enlever une partie du couvercle en béton du réservoir pour avoir une vue d'ensemble du charnier. La justice, qui lancé une enquête, a pour l'heure entendu des responsables rebelles ex-Séléka. Transformée en véritable tombe, la citerne abritait «les corps en état de putréfaction ou à l'état de squelettes», détaille Ghislain Grezenguet, le procureur de la République de Bangui. Les emplacements des cadavres, éparpillés, «laisse penser que des gens y ont été jetés vivants et se sont débattus», ajoute le procureur.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Arrétez l'hypocrisie,

Par joachim

18/02/2014 16:36

Pourquoi nous en parlez puisque les assassins séléka sont les protéges de la france et de vous des nouvelles autorités et de ziguélé et tiangaye et quelques politiciens du ventre. heureusement que c'est dans leur camp,autrement ils allaient nous dire que c'est l'oeuvre des anti balaka. tous ces exactions des sélékas,les gens viennent faire leur comme pour sortir à la télé après classe les choses et seleka prospère. La france eux meme but casser du centrafricain. C'est une évidence les horreurs de séléka,ils ne s'en cachaient mais que fait sangaris,ils ont la trouille n'osent pas désarmer km5. Certains desarmement et libération de miskine ce sont les anti balakas qu'on embe^te aujourd'hui,s'il fallait attendre sangaris seleka continuerait de kidnappé et tué comme il a toujours fait. Arreter de dire seulement,il faut instruire des dossiers et venir nous le diire. vous avez un collègue assassiné Bria par séléka,c'est comme si rien ne s'est passé et pour rien du tout comparé à ce qu'ont vécu nos compatriotes on nous attarde sur les anti balakas que cet opportuniste eb droit vient nous parler de gros poisson

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués