NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: la milice anti-balaka menace le pouvoir

Par journaldebangui.com/koaci.com - 14/02/2014

Le chef d'état-major autoproclamé des miliciens centrafricains anti-balaka, Richard Bejouane, a mis en garde contre toute offensive les visant

 

Selon lui, une telle action risquerait de déclarer la guerre à la population centrafricaine au lendemain des menaces de la présidente Catherine Sanba Panza. Déclarer la guerre aux anti-balaka, c'est déclarer la guerre à la population centrafricaine, a affirmé, Richard Bejouane chef d'état-major présumé des miliciens anti-balaka accusés par les autorités centrafricaines et les forces françaises d’êtres à la base de la violence à Bangui et notamment envers les musulmans.

 


© flickr.com/photos
La présidente de la transition Catherine Samba Panza, menacée!
Mercredi 12 février 2014, la présidente de la transition Catherine Samba Panza a menacé d’aller en guerre contre les anti-balaka qu'elle a accusé d’avoir perdu le sens de leur mission. Les propos de la présidente Centrafricaine viennent en écho à ceux du ministre français de la défense Jean Yves le Drain en visite dans le pays qui a autorisé les soldats de Sangaris à utiliser la force si nécessaire. Des réactions qui interviennent suite aux propos virulents du général de Sangaris, Francisco Soriano qui a formellement accusé les milices anti-balaka d’être "les principaux ennemis de la paix", à la base de la violence dans le pays et d’attaquer les forces Françaises.

Les milices antibalaka qui ont réitéré leur désir d’être cantonnés et désarmés, tout comme l'ont été les ex-rebelles de la Séléka. Mais les forces internationales en Centrafrique ont exclu d'intégrer les anti-balaka au processus de DDR (Désarmement, démobilisation, réinsertion) prévu pour les Séléka. Les anti-balaka qui au départ, s’étaient formés pour lutter contre les exactions des séléka qui avaient pris le pouvoir en 2013, sont rapidement devenues incontrôlables multipliant lynchages et pillages envers les musulmans.Les milices anti-balaka qui rejettent les accusations de violences qui leur sont imputées affirmant être des combattants pour la paix.

 

 
MOTS CLES :

16 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Quel style !

Par Alpha

14/02/2014 16:05

Magnifique canapé style rococo beauf de chez Rayan !

Cela me rappelle Bokassa et ses frasques !

Par abou

14/02/2014 16:26

Manifestement les centrafricains adorent le toc...Bokassa en était friand, Djotodjia avec son faux écharpe doré traffiqué a défrayé la chronique du monde entier, et voilà Mama Cathy (prénom de l'impératrice Bokassa) qui se vautre dans un fauteuil imitation empire réservé aux pauvres arabes qui en rafolent, dont le mafieux Rayan (homme de main de Bozizé) inonde Bangui ! Déciedément il n'y a que l'enturbanné Alpha pour le trouver magnifique, dans un pays où 50 % de la population subit un exil intérieur et extérieur, dont plus 100 milles vivent à la belle étoile à 5 kms du Palais de la PR Séléka, qui soigne son look et s'affiche dans du toc aux allures d'empire ! Quelle misère intellectuelle ! Pitoyable, elle devrait avoir honte d'elle...

La sagesse vient d'un chef mais quand il en est dépourvu le maillon ne tient plus

Par jeanlouis

14/02/2014 16:47

Le peuple voudrait une gestion impartiale de la transition mais les centrafricains se sont retrouvés avec une présidente de transition qui joue de parti pris et fait semblant de travailler pour le rassemblement. Les centrafricains souhaitaient quelq’un qui use d’une haute intelligence pour pousser ce pays hors de tous les travers qu’on a connus or on s’est retrouvé avec des gens qui ,on ne sait vraiment ce qu’ils font des études pour lesquelles ils se prétendent tel ou telle, plus stupides et hors logiques quelques incultes ou minables qui ont gouverné ce pays. Elle et son équipe familiale et amis de commérages nocturnes sont plus à condamner et à juger que certains de leurs prédecesseurs à qui ils manquent le savoir dont ils se prétendent. C’est cela qui fruste la jeunesse, de voir ces pseudo intellectuels ramener les mêmes comportements de ceux qu’ils condamnaient. Construire un pays demande un bon sens et un esprit élevé pour laisser quelque chose qui devient un tournant dans un pays. Madame samba panza née souda vient faire exactement sinon pire que certains qu’on traitait de dictateurs.
Elle dit avoir travaillé en privé,privé made in africa ??,En privé,on y apprend le travail d’équipe qui sollicite l’apport de tous et une collaboration,ça s’applique à la gestion d’un pays aussi madame. Dès qu’elle est arrivée elle a semé ce qu’elle recoltera. Elle privilégie un camp contre d’autres comment parler de paix ou de reconciliation agissant ainsi. Des gens qui ont marqué ce pays en horreur ont sa faveur et ceux qui ont pu sauver certaines populations,devient la chanson du régime djotodia relier en écho par les ziguélé et aujourd’hui elle. Les ressentiments de madame samba panza deviennent droit,c’est vraiment triste de salir l’honneur des juristes ainsi ;
Pour devenir Présidente de transition,elle aurait négocié avec les séléka en nombre au cnt leur promettant des protections et postes, alors des ce moment le jeu est faussé,que peut attendre ce peuple de cette dame ? Rien,tout ce qui arrive est la suite logique. Si elle était d’intelligente naturelle ,promesse ou pas ,arrivéé à la tete de la transition puisqu’il n’ y a pas un deuxième mandat,elle s’impose soit avec cette séléka afflaiblie,elle aurait joué de l’intelligence de celui ou celle qui influer sur des perdants et amener les séléka a ce qu’elle veut et amener ce pays vers un avenir où le pays changera définitivement avec la conception de ces politiciens du ventre. Non seulement tout ce déficit montre qu’elle soit séléka soit se fout de ce qui advenir à ce pays.Et elle apparait plus motivée par une ambition qui se résume,je veux être là,la présidente de transition et le reste elle s’en fout. Comment le dire autrement,car un pays qui a soif d’autre chose ,elle le sait à moins qu’elle vive dans une bulle,elle vient avec un gouvernement tribaliste de famille, de copinage,de lien de mariage etc ; ce n’est pas ce dont les centrafricains attendent d’un responsable surtout par ce moment là et tout ce que ce pays a connu et vient de vivre et qu’elle est là pour 12 mois. Ils attendent d’avoir un responsable qui resiste à toutes ces pressions familiales et se montrer centrafricaine au service des centrafricains. Les gens qui repésentent aux yeux des centrafricains des gens qui se soucient d’eux et qui ont risqué leur vie et leur ont donné leur dignité ce sont les anti balakas que cette dame certainement selon ces accords avec ses amis séléka pointe du doigt et fait tout pour les mettre en ébullition . c’est comme si elle en veut au peuple centrafricain et aux anti balakas d’avoir mis fin au règne de ses amis séléka sans oublier le fait qu’elle a des cousins germains tchadiens de l’ethnie de ses sélékas.LEs gens doivent avoir l’honnêteté de reconnaitre que pour des questions difficiles ils ne peuvent prendre une décision séreine et juste parce que trop de subjectivité à cause de beaucoup de facteurs les impliquant,au lieu de cette rigueur, on voit une simple ambitieusse sans réelle vision de ce que attend notre pays et vienne jouer avec l’avenir d’un pays quand il s’agit de choix capital. Ca lui permet de jouer au mannequin,mais ce dont ce peuple a besoin est ailleurs et demande une finisse de jugement que dame samba panza n’ a pas. Elle est là pour son égo et nourrir ces multiples cousins et cousines Banziris dont certain c’est peut etre le premier boulot à l’ âge de retraite. Travailler avec l’autre dans le but de notre pays,ces jeunes vieux doivent l’apprendre,l’époque de leur oncle ,père etc qui ne privilegie que les leurs nous n’en voulons plus. Elle a fait pire que ces deux derniers prédécesseurs :patassé,bozizé qui ont fait confiance pour leur chef de protocole,role qui demande qu’on est confiance à cette personne qui veille sur plein de choses autour de vous. Patassé l’a fait à un Moholo qui n’est pas de son ethnie ,bozizé l’ a fait à moussa kembé un de vos proches qu’un journal français avit dit que vous l’aviez choisi comme le possible ministre des affaires étrangères avant de vous retracter,peut-être puis que la sœur assure votre ministère de communication.
Pensez vous aux populations centrafricaines tuées gratuitement par séléka ? Quel que soit votre aveuglement pour le luxe, le paraitre,pensez à demain ?. Aujourd’hui déby vous a envoyé beaucoup de voitures pour votre soumission,mais le peuple centrafricain aura raison de ses traites et tous sans exception un jour. Demain ne sera plus pareille,les centrafricains ont assez enduré et perdu de temps à cause des idiots et aujourd’hui même de ces pseudo qui prétendent avoir des diplômes

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués