DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Bangui: trois partis exclus de l’AFDT pour indiscipline caractérisée et trahison

Par Bêafrika Sango - 13/02/2014

Alliance Des Forces Démocratiques Pour La Transition (AFDT) a rendu sa décision par la voix du Président de la Conférence des Présidents

 

Alliance Des Forces Démocratiques Pour La Transition (AFDT)

Décision N° 001/014

Vu les articles 14, 24, 26, 27, 28 et 32 de la Charte de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Transition.
Les partis politiques :
Alliance pour la Démocratie et le progrès (ADP) Parti Africain pour une transformation radicale et l’intégration des Etats (PATRIE) Union Démocratique du peuple pour le progrès (UDPP) ayant été régulièrement convoqués à comparaitre en matière disciplinaire ne se sont pas présentés. L’AFDT au préalable a déclaré sans effet pour inobservation des prescriptions impératives de l’article 24 de la Charte:

1°/ la déclaration des trois partis politiques contrevenants en date du 21 janvier 2014, faite exclusivement par voie de presse et par laquelle ils affirment suspendre « leur participation aux activités de l’AFDT ».

2°/ la « démission de l’ADP » de l’AFDT, la conférence des Présidents n’ayant pas encore pris acte de ladite démission lorsque l’ADP a procédé à sa diffusion dans la presse.

3°/ la démission du PATRIE, enregistrée postérieurement à la convocation qui lui a été adressée pour comparaitre devant la Conférence des Présidents.

Motivation de la Décision
Au cours de deux réunions tenues les 18 et 19 janvier 2014, les 7 partis politiques membres de l’AFDT à l’unanimité ont admis que conformément à l’Accord Politique de Libreville du 11 janvier 2013, de la déclaration de NDJAMENA du 18 Avril 2013 et de la charte Constitutionnelle de Transition, notamment en ses articles 29 et 36 alinéa 3, le poste de Premier Ministre revenait à l’AFDT, l’ancienne opposition démocratique au régime du Général François BOZIZE.

Ils ont d’un commun accord décidé de proposer au nouveau Chef de l’Etat de Transition trois noms afin de lui permettre de faire un choix sur la base des profils retenus pour cette fonction.

Le 23 janvier 2014, il a été procédé par un vote à bulletin secret au choix des 3 candidats.

Six partis politiques sur sept, à l’exclusion de la Convention Républicaine pour le Progrès Social (CRPS), avaient présenté des candidats à ce poste et ont obtenu les suffrages suivants :

Clément BELIBANGA – ADP : 3 sur 7
Christophe BREMAIDOU – ASD : 5 sur 7
Jean- Jacques SANZE – MLPC : 2 sur 7
Crépin MBOLI GOUMBA – PATRIE : 1 sur 7
Joachim Rainaldy SIOKE – RDC : 5 sur 7
MAITART Djim-Arem -UDPP : 5 sur 7

L’AFDT avait remis les noms des 3 candidats arrivés en tête : Christophe BREMAIDOU, Joachim Rainaldy SIOKE et MAITART DJIM-AREM à Mme le Chef de l’Etat de la Transition.

Le choix du Premier Ministre au sein de l’AFDT était la condition de sa participation au Gouvernement. Telle était la position unanime de l’AFDT.

Après la nomination de Monsieur André NZAPAYEKE, comme Chef du Gouvernement de Transition, l’AFDT ayant fait le constat que les actes fondateurs de cette transition consensuelle et inclusive n’avaient pas été respectés, avait fait le choix politique de ne pas intégrer ce Gouvernement.

L’AFDT dans une déclaration daté du 26 janvier 2014, prenant acte de cette désignation, et consciente de ses responsabilités historiques et face au drame que vit notre peuple avait affirmé qu’elle apportera néanmoins son soutien indéfectible au processus de Transition et qu’elle participera à l’œuvre de réconciliation nationale en faisant toutes propositions utiles à cet effet.

Ainsi, 4 partis sur 7 ont décidé de respecter leur engagement, tandis que les 3 partis contrevenants, mus par l’esprit de mendicité et de vagabondage politique, ont librement choisis d’aller au Gouvernement, violant la charte de l’AFDT qui dispose en son article 14 alinéa 4 : « la Conférence des Présidents définit les grandes orientations des actions de l’AFDT et arrête ses décisions par consensus, et en cas de nécessité, par vote à la majorité simple ».

En conséquence, l’AFDT réunie en session extraordinaire et statuant en matière disciplinaire, à l’unanimité.

Décide
Article 1er :
L’Alliance pour la Démocratie et le progrès (ADP)
Le Parti Africain pour une Transformation Radicale et l’Intégration des Etats (PATRIE)
L’Union Démocratique du Peuple pour le progrès (UDPP) sont exclus de l’AFDT pour indiscipline caractérisée et trahison.

Article 2 : la présente décision sera notifiée aux intéressés et communiquée partout ou besoin sera.

Fait à Bangui le 10 février 2014
Le Président de la Conférence des Présidents.

 

 

 
MOTS CLES :

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Monsieur Martin Ziguélé future président de la RCA imposé par monsieur François Hollande à l'horizon!!

Par sorokaté

13/02/2014 20:47

Cependant que le peuple Centrafricain est pris en otage par les mercenaires, les partis politiques opportunistes sont préoccupés par leur organisation prédatrice sous la carapace de l'AFDT, qui n'est pas une priorité pour le peuple centrafricain.

Monsieur Ziguélé vous êtes démasqué. On sait que la France va vous imposer au peuple Centrafricain comme président juste pour mieux permettre les pillages de nos richesses. Vous n'êtes qu'un traître maudit. Vous avez combattu le feu président Ange Félix Patasé pour occuper la présidence du PMLC, chose faite. On vous a vu à Paris aux cotés de nos ennemis Français (PS), des journalistes vous ont vu clandestinement à L'Elysée pour vendre la RCA. Monsieur Ziguélé nous sommes Africains ce que vous faites pour vous êtes entrain de faire, c'est une HONTE pour toute l'Afrique. Vous trahissez la mémoire de notre père national B.Boganda.

Comprenez que même si on vous impose au peuple Centrafricain vous n'aurez pas la paix du Cœur, des milliers de VIES supprimées pour vous installer comme président vont vous hanter. Président Patassé qui vous a fabriqué vous l'avez trahi( Jésus& Judas). Ce n'est plus un secret , on le sait déjà. Pour ma part , cher monsieur Martin Ziguélé vous n'avez plus de fierté devant le peuple Centrafricain. Vos déclarations et soutiens aux seleka sont encore dans les archives, sur le net, YouTube... . Vous aurez votre tête dans vos culottes. la cellule Africaine de l'Elysée qui vous a recruté, vous utilise comme auxiliaire coloniale qui leur vend son pays, une HONTE.

semblerait-il que vous êtes un économiste de formation, mais pour quoi abandonnez vous votre métier naturel? la jalousie, le gros cœur. Vous êtes démasquez, on connait bien votre équipe: Ziguélé, Eric Nerssi dit Massi, Démafouth, Jean Edouard Chantal Koyambonou, Dondoja, Idriss déby, Sassou tous recrutés par la France pour ce que nous connaissons aujourd'hui comme catastrophe humanitaire.

Monsieur Martin Ziguélé, vous vous êtes sali, vous n'avez rien d'humain, vous vendez votre pays pour devenir président, seulement devenir Président. Vos parents de Paoua ont été massacrés, ligotés, violé, pillés, humiliés, par un colonel Tchadien de seleka. vos parents de Bozoum, de Bocaranga, de ngaoundaye, de DJime ont été humilié comme à l'époque coloniale, Honte, tout cela pour que vous deveniez président de la Centrafrique.

Lisez ce que les médias étrangers ont écrit à votre sujet. le monde entier sait que vous êtes choisi déjà comme future préfet de la France coloniale en Centrafrique.

"Ndali ti ga Gbia ti kodoro , Ziguélé mô ka a ita ti mô ti béafrica na a séléka , na a moundjou" so yé ti mawa!!! Nzapa baba, Nzapa ti yayou gui mô oko mô lingbi ti kiri na lô fouta ni.
i a moléngué ti béafrica i hounda na mô ti mbô ngou ti lé ti i. " A sara yé apè".

Gui oko yé so blaisse Kompaoré a fa ita ti lo Sankara ni la si Ziguélé a sara na a ita ti lo ti béafrica. Chose de la terre.

"...La France a déjà choisi son candidat pour la prochaine élection présidentielle en Centrafrique, affirme le journaliste et écrivain Marcus Boni Teiga, ancien directeur de l'hebdomadaire Le Bénin Aujourd’hui. Ainsi la doctrine Hollande, « qui consiste pour la France à user de son influence à l’ONU pour obtenir la couverture de droit, consulter les pays africains ou les associer à ses interventions ne relève que du trompe-l’œil ».

"...En effet, alors même qu’à Paris le
sommet France-Afrique de l’Elysée sur la paix et la sécurité en Afrique s’ouvrait, et que des soldats français prenaient pied à Bangui le 6 décembre dernier, l’après-Sangaris se jouait déjà. Et cela, dans les règles de l’art de la Françafrique, comme du temps même où Jacques Foccart officiait à la Cellule africaine de l’Elysée. Sauf que cette fois-ci, c’est sous la houlette du secrétaire du PS, Harlem Désir, que les socialistes au pouvoir se sont activés pour trouver le prochain président de la Centrafrique. Au cours d’une rencontre secrète en marge dudit sommet, l’ancien Premier ministre centrafricain Martin Ziguélé a été coopté par les réseaux du parti au pouvoir en France pour se présenter à la prochaine présidentielle en Centrafrique.

On n’est certes plus au temps où la France pouvait débarquer des militaires dans ce pays et avec un président dans ses valises. Les opérations « Caban » et « Barracuda » qui avaient remis au pouvoir, en septembre 1979, le président David Dacko (chef de l'Etat et du gouvernement de la RCA du 28 octobre 1958 au 31 décembre 1965 avant d’être chassé par le putsch de Jean-Bedel Bokassa) sont bien présentes dans les mémoires pour illustrer ces grands moments de la Françafrique. Mais aujourd’hui, les socialistes au pouvoir, faute de tenir leurs promesses quant à écrire une nouvelle page d’histoire dans les relations entre la France et l’Afrique, ont remis la Françafrique au goût du jour, du moins à leur goût. Dont acte !

Centrafrique françafrique François Bozizé Michel Djotodia sangaris Seleka


Sorokaté Alias Domzan-Bene.

Ne réveillé pas le lion quand il dort.
Par aklos
13/02/2014 13:10
Les centrafricains ne sont pas des sauvages.C'est un peuple civilisé qui respecte le pays voisin.
Le vrai sauvage c'est le tchadien qui vient piller, tuer, violer, voler dans un pays qui ne lui appartient pas.
Le vrai sauvage c'est le tchadien qui, dans sa culture se promène toujours avec un couteau caché dans son boubou ou dans les chaussettes.
QUAND LE LION DORT, IL NE FAUT PAS LE REVEILLé.Il risque de vous faire du mal.

VIVE LA PAIX EN CENTRAFRIQUE, ce peuple qui ne dérange pas le pays voisin.

@ aklos, j'ai beaucoup adoré votre commentaire!!!
Par sorokaté
13/02/2014 13:53
Ne réveillé pas le lion quand il dort.
Par aklos
13/02/2014 13:10
Les centrafricains ne sont pas des sauvages.C'est un peuple civilisé qui respecte le pays voisin.
Le vrai sauvage c'est le tchadien qui vient piller, tuer, violer, voler dans un pays qui ne lui appartient pas.
Le vrai sauvage c'est le tchadien qui, dans sa culture se promène toujours avec un couteau caché dans son boubou ou dans les chaussettes.
QUAND LE LION DORT, IL NE FAUT PAS LE REVEILLé.Il risque de vous faire du mal.

VIVE LA PAIX EN CENTRAFRIQUE, ce peuple qui ne dérange pas le pays voisin.

@ mon compatriote SOROKATE
Par Nomzamo
13/02/2014 13:54
"Je comprends pour quoi madame Samba Panza a nommé: Monsieur Koyambonou , Démafouth, madame la nouvelle maire de la Ville de Bangui et les proches de Dondoja au gouvernement. C'est pour mieux truquer les futures élections en faveur de monsieur Martin Ziguélé. Lisez ce qui suit pour mieux comprendre ce que madame Samba Panza née Mbala"

Cher compatriote SOROKATE,

Vous avez fait une bonne analyse de la situation. La france à travers ses marionnettes SAMBA PANZA, NZAPA YEKE avec leur nomination basée sur le tribalisme, le népotisme, le régionalisme sectaire et le copinage pense pouvoir créer les conditions pour imposer sa marionnette ziguélé au pouvoir en 2015.

Les Centrafricains viennent de montrer à la france à travers sa créature séléka et ses marionnettes locales de quel bois ils sont capables de chauffer.
Les Centrafricains feront tout pour faire échouer le plan colonial de la france lors des élections à venir.

Pendant la campagne présidentielle et législative, nous expliquerons à nos compatriotes le rôle joué par les uns et par les autres durant l'occupation de notre pays par les séléka jusqu'aux élections.

Pour paraphraser notre compatriote AKLOS, le peuple centrafricain est comme un lion qui dort et qu'il ne faut pas réveiller.

Que les colons et les marionnettes locales comprennent..

Ziguélé a faim, mais est-ce une raison de TRAHIR ?

Par abou

14/02/2014 03:12

Voici là où mene la TRAHISON. A traitre traitre et demi. Ils sont si nombreux à quémander la pitance de PR de la RCA que l colon prend et jette quand il veut. Les cas récents de Bozizé et Djotodia devraient enseigner, mais comme on dit ventre affamé n'a plus d'oreille. Doté, Ziguélé, Dologuélé, Binoua, Doubane, Hassen, Koba, Touadera,Meckassoua, Kolingba, M'bala Catherine, Demafouth, Moskit...et bien-sûr Bozizé, ils sont toujours dans l'attente d'un coup de fil du COLON pour leur faire une offre de mission. Et bien-sur ils sont prets a tout pour venir faire jouer les sectaires, entourés d eleurs parents, comme M'bala est en train de le faire à peine assise, pour finir par être haïe des populations...et on recommence. É ké si na so na ndoua...ni la é ké li gui dou so !

Mr les marionnettes

Par kodoro

14/02/2014 10:57

Ça me désole de voir qu’aucun centrafricain n’aime son pays. Il n’y a même pas un seul patriote permis nos hommes politiques. Tous des avares, égoïstes et insouciant de la situation actuelle de leurs peuples. Peuples qu’ils espèrent gouverner après qu’une grande partie se seraient fait massacrés par les chiens galeux qu’ils ont lâchés dans la nature et dont ils sont incapable de contrôler.
Mr BOZIZE, MARTIN ZIGUELE, DEMAFOUTE, DOLEGUELE et tous le reste qui compte devenir président par ce que à par être président de la république il n’y a pas une autre fonction qui existe pour vous faire remarquer et surtout négativement allez tous pourrir en enfer, que votre maitre le diable vous brule tous. Vous alliez payer un jour le sang de tous les centrafricains qui a coulé et qui continu de couler par votre soif du pouvoir, pouvoir que vous ne maitrisé même pas. Vous comptez continuer à nous manipuler par vos mensonges et méchancetés toute une vie ? N’oubliez jamais ça, il y’a une fin à tout. Il arrivera un jour ou les centrafricains prendront conscience de leurs bêtises et vont se soulever contre votre politique de mangement et vous n’aurez que vos pieds pour reprendre l’avion et demander l’asile en France et ce n’est pas nouveau pour vous.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués