DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Centrafrique: Amnesty dénonce un «nettoyage ethnique» en cours

Par Africa n°1 et AFP - 12/02/2014

Mme Thomas-Greenfield s'exprimait lors de la visite d'Etat à Washington du président français François Hollande

 

L'ONG Amnesty international a interpellé mercredi dans un communiqué l'opinion internationale sur le "nettoyage ethnique" de civils musulmans qui se déroule selon elle dans l'ouest de la Centrafrique, et que les forces internationales ne "parviennent pas à empêcher". Le pays a sombré dans le chaos depuis le coup d'Etat en mars 2013 de Michel Djotodia, chef de la coalition rebelle Séléka à dominante musulmane. Devenu président, il a été contraint à la démission le 10 janvier pour son incapacité à empêcher les tueries entre ex-Séléka et milices d'autodéfense "anti-balaka", majoritairement chrétiennes. Mardi, les soldats français ont découvert une importante cache d'armes (explosifs et munitions) dans un quartier nord de Bangui considéré comme un fief "anti-balaka". Selon un militaire français sur place, cet arsenal sera détruit.

 


© babelio.com
La Misca compte actuellement 5.400 hommes - dont un millier de Congolais, le plus important contingent - sur les 6.000 prévus, le contingent français alignant 1.600 soldats. Ces forces agissent sous l'égide de l'ONU, qui les a dotées en décembre dernier d'un mandat autorisant l'emploi de la force en cas de menace directe sur la population civile. Jusqu'à présent, elles ne sont pas parvenues à mettre fin aux violences meurtrières et aux pillages.


"La paix s'apprend"
"Nous pensons qu'il faut des forces de sécurité supplémentaires, notamment des unités étrangères de police pour aider à sécuriser Bangui en particulier", a estimé la secrétaire d'Etat adjointe américaine pour l'Afrique, Linda Thomas-Greenfield, alors que l'Union européenne a promis de déployer quelque 500 soldats à Bangui début mars. Mme Thomas-Greenfield s'exprimait lors de la visite d'Etat à Washington du président français François Hollande, qui a plaidé avec son homologue américain Barack Obama pour "une alliance transformée" entre leurs pays. Les violences ont déjà fait près d'un million de déplacés et réfugiés, sur une population totale de 4,6 millions d'habitants, et provoqué une crise humanitaire sans précédent dans un pays qui figure parmi les plus pauvres du continent malgré son potentiel agricole et minier.

Le départ forcé de nombreux commerçants de Centrafrique, pour la plupart des musulmans fuyant exactions et pillages dont ils sont la cible, "fait craindre une crise alimentaire majeure", ont averti mardi plusieurs organisations internationales d'aide. Par ailleurs, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a estimé qu'un éclatement de la République centrafricaine (RCA) était tout à fait possible étant donné le niveau d'animosité entre chrétiens et musulmans. "La brutalité sectaire est en train de changer la démographie du pays, la partition de facto de la RCA est un risque avéré", a-t-il déclaré à un groupe de journalistes.

 

 
MOTS CLES :

5 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

La RCA EST INDIVISIBLE

Par tities

12/02/2014 23:08

LES MUSULMANS VEULENT LA PARTITION DE LA RCA POUR INSTAURER LE QUARTIER GENERAL ISLAMISTE ET EXPLOITER LES RESSOURCES MINIERES AFIN DE FINANCER LES DJIHADISTES D'ALQUAÏDA EN PLEINE GEGION D'AFRIQUE CENTRALE . DEPUIS QUE LES TERRORISTES ISLAMISTES SONT CHASSES DU MALI , ILS CHERCHENT UN NOUVEAU TERRITOIR POUR ASSEOIR LEUR POUVOIR , C'EST POUR CELA QU'ILS VEULENT LA PARTITION DE LA RCA CAR ILS NE VEULENT PAS COHABITER AVEC DES CHRETIENS QUI ONT ACCEPTE DE VIVRE AVEC EUX DEPUIS DES DECENNIES AVANT CE CONFLIT .

Assez de tueries !

Par Freedonio

13/02/2014 11:26

Les musulmans pris pour cibles par les milices anti-balaka n'ont pour leur immense majorité rien à voir avec les membres de la Séléka !... Les anti-Balaka qui se disent chrétiens n'ont pas du lire l'évangile depuis longtemps ! Si les membres de la Séléka qui se sont rendus coupables d'exaction doivent être punis pour cela, il faut les traduire en justice, et ne pas tuer aveuglément des innocents !

La RCA EST INDIVISIBLE Par tities, bien vu!!!

Par sorokaté

13/02/2014 13:20

12/02/2014 23:08
LES MUSULMANS VEULENT LA PARTITION DE LA RCA POUR INSTAURER LE QUARTIER GENERAL ISLAMISTE ET EXPLOITER LES RESSOURCES MINIERES AFIN DE FINANCER LES DJIHADISTES D'ALQUAÏDA EN PLEINE GEGION D'AFRIQUE CENTRALE . DEPUIS QUE LES TERRORISTES ISLAMISTES SONT CHASSES DU MALI , ILS CHERCHENT UN NOUVEAU TERRITOIR POUR ASSEOIR LEUR POUVOIR , C'EST POUR CELA QU'ILS VEULENT LA PARTITION DE LA RCA CAR ILS NE VEULENT PAS COHABITER AVEC DES CHRETIENS QUI ONT ACCEPTE DE VIVRE AVEC EUX DEPUIS DES DECENNIES AVANT CE CONFLIT .

C'est cela la stratégie qui est derrière les atrocités de la seleka. Ce qui va compliquer d'avantage la tâche à la FranceAfrique en Centrafrique. La France aura du pain sur la planche. Chasser d'un coté les Djihadistes et les recruter pour des causes expéditives en est une autre chose. le président Français allait empêché ce coup d'état ainsi on n'en serait pas à ces conséquences actuelles. Pourquoi pas négocier avec le régime en place en RCA sur les exploitations des richesses du dit pays? mette en place une coopération économique fiable, démocratique de partenariat avec la RCA au sujet du pétrole octroyé aux Chinois?

Voilà que les Chinois ont fait leur valise, les travaux sont suspendus.
Le Tchad, le Qatar, l'Arabie Saoudite les Soudans et tout ce qui adviendra comme la montée en puissance des chassés au nord Mali constituerons tous un cailloux dans la chaussure de la FRANCE.

La France en voulant nous maintenir dans l'esclavagisme, elle s'est mise dans une situation dangereuse et s'est également humiliée. Ses interventions au Mali et en Centrafrique ont mis à nue les mauvaises manies colonialistes de la France en Afrique, cela a ouvert les rideaux de la cellule Africaine de l'Elysée qui depuis plus de 50 ans restait un secret ce qui ne l'est plus. Cette attitude incongrue de la France vis à vis des pays Africains a causé un grand malaise au sein de l'Union européenne.

La France n'a pas cessé de pratiquer la traître négrière en cette 21e siècle. Il suffit de bien observer tous les présidents Africains Francophones on se rendra compte compte que ceux ne le sont pas , mais ne sont que des préfets coloniaux.

Une triste et honteuse situation. La convention de Genève n'est que virtuelle pour certains états " puissants" au monde.

Sorokaté Alias Domzan-Bene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués