NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Les attaques des rebelles de la LRA en Afrique centrale en baisse

Par Source APA - 12/02/2014

Selon le nouveau rapport des forces en présence, elles atteignent leur plus-bas niveau depuis près de cinq ans

 

Les attaques des rebelles de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) dans en Afrique centrale ont baissé à leur plus bas niveau sur cinq ans en 2013, suggérant que la célèbre bande serait sur le point d'être éradiquée, selon un nouveau rapport publié mardi à Kampala. Le Rapport annuel de sécurité 2013 de l'organisation non- gouvernementale Moniteur de crise sur la LRA révèle que les opérations militaires de la Mission régionale de l'union africaine (UA-RTF) et les défections, ont considérablement affaibli la capacité de combat du groupe. «Les exceptions notables à cette tendance comprennent la résurgence des pillages massifs dans les régions de République Centrafrique (CAR) sous la direction des combattants de la Seleka, et les premières attaques de la LRA au Sud-Soudan depuis 2011», indique ce rapport, publié par les organisations non- gouvernementales The Resolve et Invisible Children.

 


© autre médias
Joseph Kony, chef de guerre
Selon ce rapport, la plus grande faiblesse de la LRA est son incapacité à remplacer les combattants ougandais qui constituent le cœur de sa structure de commandement et de sa capacité de combat. «Au total, la LRA a perdu 32 à 40 de ses combattants et officiers ougandais, sur un total estimé à 200 en début 2013», indique ce rapport. Le rapport montre que les violences de la LRA en République démocratique du Congo (RDC) ont reculé pour la quatrième année consécutive, mais que les violences en CAR ont en revanche augmenté jusqu'à leur niveau le plus élevé depuis 2010. «Cette tendance a été marquée par l'enlèvement de plus de 200 personnes dans une série d'attaques particulièrement violentes dans les régions sous l'autorité des combattants de la Seleka, région où les forces de l'UA-RTF n'ont qu'un accès limité», indique ce rapport.

La LRA est un groupe rebelle ougandais qui a fui en 2006 le nord de l'Ouganda pour trouver refuge dans les jungles de RDC et de CAR. Son chef Joseph Kony est recherché par la Cour pénale internationale pour répondre d'accusations de crimes de guerre et de crimes contre l'Humanité.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

De qui se moque t-on?

Par sorokaté

13/02/2014 04:52

Djotodia qui déclarait officiellement connaitre la cachette de la LRA. Alors que depuis plusieurs années cette nébuleuse est recherchée sans succès par les forces conjointes (UA-RTF) et les USA. Non soyez sérieux!!! simple fiction à dormir débout.

Pour ma part c'est pas un hasard de voir ce monsieur (J.Kony) quitter son pays attérir ici en Centrafrique. Pourquoi accroche t-il à la Centrafrique? est-il difficile à trouver comme le cas de Ben Laden? non.

Les deux Soudans, les deux Congo, le Cameroun, ni le Tchad ne l'intéressent pas seulement la RCA. mais ne constitue -t-il pas un danger pour ces pays précités? non seulement en Centrafrique. C'est Bizarre.

Oui, par ce que la RCA n'est pas sécurisée, ha bon? mais cependant que les forces multinationales sont à ses trousses n'ont pas pu le neutraliser.., mais son adjoint était tué!!! ha bon? mais pas lui joseph KONY? compliqué comme scénario... et pourquoi a -t-il choisi comme zone de sa rébellion nos zones minières? ha ça ne ne sais pas déhhhh!!!

La seleka est née aussi dans cette zone qu'occupe la LRA, mais ils ne se sont jamais combattus. ha oui. non jamais!!! peut être ils s'évitent mutuellement. ils n'ont pas collaboré? c'est possible!!! comment et pourquoi puisqu'ils n'ont pas les mêmes revendications? hé ils sont tous des mercenaires étrangers sur le sol Centrafricain!!! donc ils peuvent louer leurs services à CPJP, CSKJP, MLPC-ADFT... a fin de réussir le coup du 24 Mars 2013? ha... c'est bien cela!!!

Chuuuuuuuuuuuuuuuuutttt les seleka se sont encore réorganisés dans cette zone domaine de monsieur joseph Kony...
mais pourquoi parle t-on de monsieur J.KONY aujourd'hui alors que les seleka ne sont pas encore neutralisés? hummmmm peut-être c'est une stratégie pour la partition du pays de Boganda. pardon cette affaire est trop compliquée!!!

Pour moi , je pense que c'est un signal à l'endroit de LRA de reprendre à son tour les massacres, car la pause et terminée.
Il n' y a plus de victimes de la LRA dans ces derniers temps allez LRA au boulot.
je ne serai pas surpris d'entendre les échos inhumains de la LRA d'ici peu.

La Centrafrique est victime de ses richesses qui lui attirent toutes ces foudres.
Par manque de vraies politiques de développement et de sécurisation de notre état(623.000 Km2) par nos différents dirigeants, , la RCA est humiliée.

C'est dommage!!!

Sorokaté Alias Domzan-Bene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués