DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Centrafrique: Voici le message du président François Bozizé

Par journaldebangui.com - 10/01/2011

Il souhaite les vœux les meilleurs à la nation centrafricaine et se prononce sur les prochaines échéances qui attendent le pays

 

Centrafricains, Centrafricaines,
Mes chers compatriotes,
L’année 2010 s’achève. Malgré les aléas que nous avons connus au cours de cette année, nous nous sommes attelés aux tâches de développement de notre pays. Nous ne nous sommes pas déviés du chemin. Il y a des compatriotes qui n’aiment pas la démocratie. Mais nous avons lutté pour que la démocratie ait droit de cité en République Centrafricaine. C’est la seule voie que nous devons emprunter. Il n’ya pas d’autres voies. Le cinquantenaire ‘est terminé dans de très bonnes conditions.

Nous n’avons connu aucun obstacle. Pour ce faire, j’ai adressé toutes mes félicitations à tous les Centrafricains. Un événement malheureux s’est produit à Birao. Certaines personnes ont voulu mettre le pays à feu et à sang, mais Dieu n’a pas adhéré à leur plan. Dieu n’aime plus les souffrances et les malheurs en Centrafrique. Les événements machiavéliques de Birao ont échoué car c’est le plan de Dieu. Centrafricains, chers compatriotes, que tu travailles au bureau, à l’école, à l’hôpital, aux champs ou que tu te consacres à l’élevage, attèles-toi à ce travail avec toutes tes forces pour que la République Centrafricaine se développe. Garde toujours présent à l’esprit cette voie. Ne te dévie pas de cette voie. Ne suis pas ceux qui cultivent la méchanceté, l’aigreur et ceux qui sèment le désordre. Ce sont ceux qui ne veulent pas que la République Centrafricaine émerge. Ne les suis pas. Suis la voie de la paix pour notre pays la République Centrafricaine. Suis la voie de l’amour, de l’entraide et de la fraternité. Dieu est avec nous, Dieu est avec nous, Dieu est avec la République Centrafricaine. Il nous protège tous les jours. Au cours de cette année 2011, Il sera toujours avec nous. Dieu ne trompe pas, il ne meurt pas. Dieu est amour et il est sincère. Vous me connaissez tous, tout comme vous connaissez ma politique. Ma politique est celle du travail et c’est l’essence de Kwa na Kwa (KNK). Ma politique n’est pas celle des affrontements, des mensonges et du désordre, ni celle de la rébellion.

 


© wordpress.com
Le président Bozizé François
Aujourd’hui, le DDR n’est pas rentré dans sa phase efficiente. Ce n’est pas de ma faute, ni celle du gouvernement, mais la faute incombe aux responsables des mouvements politico-militaires. Ils ne veulent pas du DDR. Ils ne veulent pas que le DDR marche et qu’il soit effectif. Ils le bloquent, parce qu’ils n’aiment pas la paix. Ils boquent parce qu’ils n’aiment pas la paix. Ils bloquent l’avancement du DDR. Ils font exprès pour maintenir les combattants dans la souffrance, dans la brousse. Ils le font parce qu’ils veulent avoir les poches pleines tout en restant à Bangui. Ils sont tranquilles à Bangui alors qu’ils ont abandonné les jeunes dans la brousse, dans la souffrance. La souffrance, ce sont les combattants qui les endurent dans le maquis. Il appartient aux responsables politico-militaires d’être francs, de dire la vérité, de prêcher la paix dans le pays, de prêcher la vérité et la paix dans le pays. Ils contournent la vérité, ce qui n’est pas normal.

Pour le désarmement, j’ai réuni les responsables politico-militaires plus d’une dizaine de fois. Le reste c’était l’identification des sites militaires, et maintenant, ils s’activent à autre chose qu’à dire la vérité aux combattants. Il faut qu’ils soient clairs dans leurs propos afin que les combattants aussi les comprennent clairement et qu’ils invitent les éléments à la paix. S’ils veulent la guerre, qu’ils le disent. S’ils veulent la démocratie, qu’ils le disent au lieu de trouver des subterfuges par les éléments de Babba Ladde. Babba Ladde est un problème différent. C’est un Tchadien. Il n’est pas Centrafricain et tous ses éléments dont des étrangers. Leurs problèmes seront examinés avec les autorités tchadiennes et le Tchad. Il n’est pas question de faire l’amalgame avec le DDR. Les responsables politico-militaires font exprès pour que le DDR n’avance pas. Ils ont une autre stratégie. 2011 est l’année des élections. Les élections seront effectives le 23 janvier 2011. Que personne ne vous trompe car beaucoup de rumeurs circulent dans les quartiers. Ces rumeurs ne sont que du mensonge entretenu par des méchants. Rien ne peut bloquer le processus. La CEI travaille normalement. Tout le matériel est en place. Il ne reste que les bulletins qui ont été envoyés à l’imprimerie et qui reviendront dans quatre jours et tout sera en place. Ceux qui racontent n’importe quoi ne sont que des aigris. Ce sont eux qui n’aiment pas le bon devenir de la RCA.

 


© leconfident.net
Vous irez voter, voter le 23 janvier 2011. L’heure a sonné. Vous irez voter dans la paix. Soyez vigilant en allant voter et ce dans tous les bureaux de vote, parce qu’il y a des fauteurs de trouble qui vont être tentés de manipuler les urnes. Ils vont abuser de toi en te proposant des beignets ou en te faisant miroiter des grillades pour faiblir ton endurance et ta foi. Pour que ton pays se développe, fais un choix judicieux. Choisis une personnalité intègre, un bon chef d’Etat, un bon député pour qu’il se consacre au développement du pays.

Je vous le redis encore, soyez vigilants contre les ennemis de la RCA, contre les ennemis de la paix en RCA, car ses ennemis sont nombreux, car les Centrafricains d’un côté et les étrangers aussi de l’autre. Je préfère le dire compte-tenu de ce qui arrive dans certains pays, qu’ils veulent transplanter dans notre pays. Centrafricains, soyez vigilants. N’ayez pas peur. Les membres de la CEI, attelez-vous à votre mission comme des patriotes de Centrafrique. Militaires, policiers, gendarmes, assurez convenablement votre mission pour que les élections se déroulent dans la paix et la tranquillité. Il n’y a pas d’occasion aux troubles. J’invite les membres de la Cour constitutionnelle à accomplir leur mission avec objectivité. Nous voulons la paix en Centrafrique. Nous voulons la paix en Centrafrique. L’heure est arrivée et c’est le moment de travailler pour le vote. Les élections sont très importantes dans un pays car elles déterminent l’avenir du pays. N’ayez pas crainte. Je n’ai pas beaucoup à vous dire, car le mensonge peut parfois se glisser dans un bavardage inutile. Je vous salue tous. Joie et paix au cœur. Joie et paix au cœur.

Bonne Année. Bonne Année. Je vous remercie. Que Dieu bénisse le Centrafrique.
 
MOTS CLES :  Discours   Bozizé   Nouvelle Année 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués