DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Centrafrique: derrière l'exode massif des musulmans...

Par Rodrigue Joseph Prudence MAYTE - 10/02/2014

Manifestement, le Mal a pris plusieurs visages dans la crise centrafricaine

 

A l'instar d'une avalanche, les musulmans déferlent vers le Tchad depuis la déchéance de Djotodia. A l'allure d'une sédition, ils effectuent le déplacement par milliers. Il est fort possible que ces musulmans évitent à travers cet exode une foire d'empoigne désastreuse qui créerait de petits brandons dont l'incendie peut virevolter et pourlécher tout le pays. Déjà, le rassemblement tendancieux des ex seleka vers le nord de la Centrafrique suscite en ce moment une algarade qui défraie la chronique des quotidiens à Bangui. Manifestement, le Mal a pris plusieurs visages dans la crise centrafricaine. D'abord, les Anti Balaka, qui étaient vraisemblablement une jacquerie, deviennent simultanément une force nuisible. Ensuite, les Forces Armées Centrafricaines (FACA) qui s'identifient dès l'abord par le lynchage désopilant d'un ex seleka. Enfin, les ex seleka qui augmentent au fur et à mesure les enchères au point d’œuvrer in fine pour la partition du pays.

 


© journaldebangui.com
Rodrigue Joseph Prudence MAYTE
Faille-t-il comprendre que le Mal actuel puise ses sources dans l'insouciance des victimes par les nouvelles autorités? Pourquoi la Présidente de la transition ne s'inspirerait pas sur la justice rwandaise pour juger tous les auteurs des crimes odieux? Fort de ces questionnements, il serait souhaitable que la Présidente éclaircisse sa position sur la justice afin que les victimes sachent à quoi s'en tenir. D'ores et déjà, certains centrafricains insinuent que la Présidente botte en touche la question de la justice pour la simple raison qu'elle aurait signé un accord "de non poursuite" avec Djotodia. Aussi, cette catégorie de Centrafricains estiment qu'elle évite de se mettre à dos Djotodia et ses sbires voire les gros bonnets de la politicaillerie centrafricaine...C'est dans cet optique qu'elle préfère plutôt que la Cour pénale internationale (CPI) s'empare du dossier judiciaire.

Il faut admettre que la procrastination et la reculade des autorités de Bangui sur ce dossier brûlant accentuent inéluctablement la vindicte populaire. D'ailleurs plusieurs experts dénotent qu'il existe une causalité entre la vindicte populaire et l'exode des musulmans vers le nord. Ils martèlent que cet exode peut macérer davantage l'idée saugrenue de la partition du pays par ces escouades. Au demeurant, bien que la "Somaliland" ne soit pas reconnue comme un état au siège de l'ONU, il n'en demeure pas moins qu'elle existe comme une nation depuis fort longtemps. Une réalité illustrative qui doit tarauder constamment dans l'esprit des nouvelles autorités de Bangui. A l'évidence, il serait convenable que la présidente sache que le peuple centrafricain préfère l'efficacité à la règle. Les victimes de la brume contemporaine feront partie de ses cauchemars si jamais ces zombies s'affranchissent du gymkhana judiciaire de la Cour pénale internationale.

Rodrigue Joseph Prudence MAYTE
Chroniqueur, Polémiste
mayterodrigue@yahoo.fr
France, Vitré

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

ALPHA

Par JULES

10/02/2014 15:05

J'interpelle ici principalement un frère Tchadien qui intervenait sous le pseudo ALPHA.
C'est l'heure pour lui de revoir les messages qu'il laissait sur les blogs.
Cette tristesse que connaissait chrétiens et animistes dont t-il se réjouissait au début semble gagner désormais en plus , les musulmans. Partant de toutes ses déclarations au sujet des Centrafricains, est-il satisfait de ce cycle de violence? Trouve t-il normal que ces compatriotes installés depuis des décennies en Centrafrique, puissent quitter ce pays , pour ceux qui ont eu la vie sauve bien sur, de cette manière? Sera t-il capable de leur offrir une vie meilleure au Tchad une fois passé les mois de saupoudrage officiels? Voilà à quoi peut mener des discours de haine, d'inconscience et de révolte que ce pauvre Alpha entretenait.
Je regrette la souffrance des civils musulmans, même s'ils ont commis assez de maladresse en s'affichant avec fierté à ces criminels de séleka et en gardant chez eux leur butins. Mais je ne suis pas content de voir ce qu'ils subissent en ce moment. Ils ne sont malheureusement pas des seleka. IL FAUDRAIT QUE CELA CESSE, ILS DOIVENT DÉSORMAIS COMPRENDRE, POUR CEUX QUI SONT AU PAYS OU QUI REVIENDRONT EN RCA, QUE C'EST LEUR PAYS, QU'ILS DOIVENT L'AIMER, LE DÉFENDRE DANS TOUTE SITUATION, LE DÉVELOPPER ET NON S'ASSOCIER A DES CRIMINELS ÉTRANGERS POUR LE DÉTRUIRE.
Je pense que ALpha en tirera les leçons autant que son soit disant hégémonique de président qui a cru qu'il allait continuer à faire constamment ce qu'il veut en Centrafrique sans danger. Je leur disais que dans l'histoire de l'humanité, on a jamais réussi à soumettre indéfiniment un peuple. Les droits humains restent valable partout , on doit les défendre car il n'y a pas de sous peuple.
MUSULMAN de Centrafrique, reconnais tes erreurs. Chrétien et animiste de Centrafrique, oui tu as décidé de défendre face à l’humiliation et l'oppression que tu subissais des séleka. Mais ton tord a été de t'en prendre à tes frères civils même si tu peux leur reprocher des choses. Ensemble, Chrétiens et Musulmans, développant le slogan, plus jamais ça. Jeunesse Centrafricaine, tu t'es levé encore une fois avec les mains nus et des moyens rudimentaires pour dire non à l'oppression. Je te félicite même si la manière n'y est pas. Accepte le pardon et transforme cette énergie débordante dont tu fais preuve en une machine de paix et de développement pour ton pays. La justice te vengera mais reconnais que les musulmans Centrafricains, qu'il soit d'origine Tchadienne, Sénégalaise, Malienne, Nigérianne, ou Camerounaise sont tes frères et c'est une richesse pour le pays. Si eux, ne l'ont pas compris, va leur expliquer cela. Ne reproduit pas ce que séleka a fait et pour lesquels tu t'es révolté. Tu seras condamnés un jour par la justice. Faisons ensemble un premier pas vers la réconciliation et la recherche de la paix en Centrafrique. Merci
Jules

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués