NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Bangui: le ministre français de la Défense arrive dans la capitale centrafricaine

Par Lucie Nkouka avec autres médias - 07/02/2014

Jean-Yves Le Drian effectue à partir du 09 février une tournée en Afrique centrale qui le conduira au préalable à N'Djamena et Brazzaville

 

Le ministre sera dimanche à N'Djamena, lundi et mardi en République du Congo, et mercredi à Bangui. Il s'agira de sa troisième visite en Centrafrique depuis le début en décembre de l'opération militaire française Sangaris pour tenter de stabiliser le pays. A Bangui, M. Le Drian s'entretiendra notamment avec la présidente de transition centrafricaine Catherine Samba Panza. Le ministre français a par ailleurs estimé, hier jeudi, 6 février, qu’une prolongation du mandat des forces françaises en Centrafrique par l'ONU au-delà de la période initiale de six mois est "vraisemblable". "Nous avons un mandat des Nations unies pour six mois. Après, il est renouvelable. Il faut qu'à la fin de l'histoire il y ait une mission des Nations unies elles-mêmes, c'est-à-dire que les Casques bleus viennent, sinon ce pays, qui est soumis à des atrocités régulières, risque de tomber dans le chaos et c'est très dangereux qu'un pays au centre de l'Afrique à proximité des zones à risque comme le Sahel, la Corne de l'Afrique et les Grands Lacs, s'effondre", a déclaré le ministre.

 


© africatime.com
Jean Yves le Drian et le général Sorano
La résolution adoptée le 5 décembre prévoit la préparation de la transformation éventuelle de la mission africaine (Misca), présente au côté des forces françaises, en une "opération de la paix des Nations unies." Interrogé sur la situation, M. Le Drian a répondu: "On revient de très loin. On a même évité le pire dans ce pays d'un peu plus de 4 millions d'habitants où le quart de la population est déplacé, où il y a des exactions depuis plus d'un an, des massacres à répétition, des situations dramatiques, épouvantables, avec une situation humanitaire catastrophique". "Notre rôle a permis de faire baisser la tension sur Bangui, il a permis aussi progressivement à la force africaine de s'installer" mais "on est encore loin du compte". "A Bangui, la situation est à peu près stabilisée même s'il y a encore des exactions régulières. Sur le reste du territoire, c'est beaucoup plus compliqué". "A partir du moment où la force européenne va arriver, où la force africaine commence à se structurer - il y a 6.000 militaires africains actuellement -, on pourra être plus présent sur l'ensemble du territoire centrafricain pour, là-encore, par notre seule présence et par les patrouilles que nous faisons, faire baisser la tension et préparer la transition politique" censée déboucher sur des élections, a ajouté M. Le Drian.

Début décembre, le président français François Hollande avait prédit que l'intervention française, avec comme mission prioritaire de "désarmer toutes les milices et groupes armés qui terrorisent les populations" serait "rapide" et "efficace". En vertu de la Constitution française, l'Assemblée nationale doit se prononcer par un vote sur l'opération française en Centrafrique, dès lors que celle-ci dépasse quatre mois. Initialement prévu le 26 février, ce vote interviendra finalement un jour avant, le 25, a annoncé mercredi le gouvernement français.

Déjà à N'Djamena, dimanche 09 février, le ministre français de la Défense, verra le président tchadien Idriss Déby. Lundi, le ministre doit se rendre à Pointe-Noire, en République du Congo, pour se faire présenter le dispositif de protection maritime destiné notamment à lutter contre la piraterie. Il visitera à cette occasion la plateforme du groupe pétrolier français Total installée au large de Pointe-Noire. Mardi, il participera aux manifestations marquant le 25e anniversaire du protocole de Brazzaville, qui ouvrait la voie à la paix en Afrique australe. M. Le Drian s'est déjà rendu les 13 décembre et 3 janvier en Centrafrique, où la France a déployé environ 1.600 hommes le 5 décembre dans le cadre de l'opération Sangaris.

 

 
MOTS CLES :

8 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

L'Armée Française va t-elle quitter la RCA au terme de son mandat???

Par sorokaté

07/02/2014 12:45

"....Début décembre, le président français François Hollande avait prédit que l'intervention française, avec comme mission prioritaire de "désarmer toutes les milices et groupes armés qui terrorisent les populations" serait "rapide" et "efficace". En vertu de la Constitution française, l'Assemblée nationale doit se prononcer par un vote sur l'opération française en Centrafrique, dès lors que celle-ci dépasse quatre mois. Initialement prévu le 26 février, ce vote interviendra finalement un jour avant, le 25, a annoncé mercredi le gouvernement français...".

A l'attention de monsieur Diran,
La France était engagée pour une mission bien déterminée qui est celle de désarmer pourquoi n'a t-elle pas fait?
Pourquoi cette France une fois en Centrafrique a adopté une attitude passive vis à vis des milices armées( seleka et Anti balaka )? des témoignages attestent que parfois c'est le sangaris qui réarmes les uns et les autres.

-Pourquoi le Sangaris ne quitte pas les blindés? on observe la présence des éléments de sangaris que dans les grands artères de la capitale Bangui.
-La seule mission assignée à sangaris(France ) c'est de désarmer toutes les forces irrégulières en Centrafrique mais nous constatons que ni la seleka ni les autres sont encore bien armées malgré que la seleka est dissoute par son chef Dondoja.
-Monsieur Drian , pourquoi tous les chefs étrangers de seleka sont tous partis vers le Tchad que votre pays la France a réitéré sa confiance en son président dictateur et agresseur de la la RCA?
- La France est responsable de cette guerre contre la Centrafrique pour des raisons suivantes:

1-) Depuis Bokassa Jean Bedel avec l’opération Barracuda jusqu'au coup d'état réussi de Bozizé ainsi qu'à sa destitution(pouvoir) par la seleka les empruntes digitales de la France sont répertoriées.

2-) Tout a commencé du fait que nos différents régimes ont essayé de coopérer avec d'autres puissances beaucoup plus économiquement démocratiques que la France. Tous nos anciens dirigeants sauf le feu Patassé ont accédé au pouvoir et partir de là par les mauvaises manie de la France depuis 53 ans.

3-)Monsieur Patassé a eu le malheur de faire partir l'armée Française en RCA et de collaborer avec le feu Kadhafi, monsieur Pattassé était la volonté du Peuple ce qui heurta la volonté nuisible du colon. Nous avons assisté à plusieurs coups d'états sans succès en RCA. La France était obligée de sortir de anonymat pour soutenir souverainement le coup d'état de monsieur Bozizé en 2003.
4-) Monsieur Bozizé placé comme président par la France pour ses intérêts en RCA va donc décevoir la France car ce dernier va comprendre que la France ne fait une politique de coopération mais pérennise honteusement les pratiques coloniales, il va donc (Bozizé) se tourner vers les Sud Africain et les Chinois jugés crédibles que la France. Je n'invente rien cette triste réalité est connue de tout le monde en Centrafrique.

5-)Encore l'affaire du pétrole octroyé aux Chinois va déclencher la colère non justifiée du colon Français , des médias Français vont servir de plates formes pour les ennemis de la RCA. Des accords de Libreville et de N'Djamena feront de monsieur Dondoja Vise président de la RCA ce qui n'arrêtera pas le plan colonial mis en place.

La seleka semble bien joué ce jeu, ainsi la France via le Tchad va doter la seleka au début constituée des centrafricains avec une revendication purement ethnique va basculer vers une revendication politique (conquête du pouvoir) à la surprise de tout le monde. Des tentatives de prise du pouvoirs ont échoué en violation des accords de Libre vile et de N'Djamena. Les Sud africains basés à Damara comme ligne rouge seront surpris d'avoir affaire avec les mercenaires Tchadiens bien armés et lourdement équipés, ainsi donc le 24 Mars 2013 un certain chef de guerre nommé Dondoja va s'autoproclamé comme d'habitude en RCA comme président.

NB: Le président Français va déclarer je cite" la France ne soutien plus des régimes dictatoriaux en difficulté.... la France n'intervient plus dans les affaires souveraines des pays ..."

Aussitôt la France va envoyer des commando pour assurer la sécurité du nouveau homme fort de Bangui, suivrons les hommes d'affaires Français débarqués en Centrafrique pour signer des contrats...........

Monsieur Le Drian, il y a trop de preuves qui minent La France quant à sa participation à la déstabilisation de la Centrafrique. Je ne suis pas le premier à dénoncer cela ni le dernier, mais comprenez que le peuple centrafricain n'est pas dupe, il a tout comprend. Votre pays la France ne va pas continuer à maintenir toute une nation dans la servitudes coloniales. Nous allons nous débarrasser du néo colonisation même si cela va nous coûter la VIE pour vu que nos cadets, nos fils nos futures générations soient totalement politiquement et économiquement INDÉPENDANTS.

La France doit comprendre qu'il est illusoire en cette 21é siècle de d'étendre son hégémonie aux" colonies"par des armes. Hier c'étaient des fouets aujourd'hui c'est par des armes...

Nous n'en voulons plus de cette coopération de chef et subalterne c'est révolue. Oui la seule mission qui justifie la présence militaire de la France en Centrafrique c'est le sangaris mais une fois arrivé au terme veuillez nous quitter.
" La France n'a pas d'autres ambitions en Centrafrique..." oui mais tenez à votre parole. Quittez nous. Nous sommes majeurs pour nous prendre en charge.

NB: Vous n'allez pas forcer l'âne à boire l'eau pour vous faire plaisir, ce serait une peine perdue..."
La France réitère sa confiance réitère sa confiance au président Tchadien..., mais qui est monsieur Idriss Déby? est-il un démocrate? l'amitié France Tchad est basée sur quoi?

La France n'a pas d'Amis mais que d'Intérêts mais les quels? l'Amitié France-Tchad répond t-il aux principes fondamentaux que défend la France? Pourquoi monsieur Sarkozi a combattu le feu Kadhafi? monsieur Hollande a voulu combattre Bachar El-ASSAD ... mais pourquoi?

On ne peut pas être contre le terrorisme et en même temps l'utiliser pour des FIN hégémoniques...
Que la France nous quitte. Nous ne voulons plus de coopérer avec la France. Ce n'est pas une déclaration de guerre mais plutôt un acte de divorce.

Chers vous tous , compatriotes , Centrafricaines, Centrafricains nous sommes une nation, nous sommes des HUMAINS, nous avons les mêmes capacités et compétences comme les autres peuples du monde, nous ne sommes pas les premiers ni les derniers au monde à connaitre des guerres géopolitiques, unissons nous, tous ensemble DISONS non aux manipulations, non à la traîtrise Aimons par dessus tout notre PATRIE. La Centrafrique nous appartient et non aux colons ni aux étrangers de nous en assurer la sécurisation.

Que tous les contrats d'exploitations signés avec d'autres pays soient soumises au peuple, que de larges diffusion radio-télévisées soient faites.

Vive la Centrafrique indépendante et paisible!!!



le trio infernal france,tchad,congo-brazzaville

Par famoundjou

07/02/2014 13:02

la rca peut-elle attendre quelque chose de ces trois pays ?non,la tragedie centrafricaine a pris sa source en france,le tchad et le congo-brazza jouent le role d,une charniere dans cette neocolonisation qui cache son visage.la preparation pour placer un dictateur pour les prochaines elections bas son plein.toute ces violences que la presse neocoloniale presente au camera du monde n,est que cliche,car ces eux ces trois pays les responsables de cette hecatombe,le pyromane francais joue au pompier trompant l,opinion mondiale qu,ils sont les pompiers,l,homme noir a beaucoup de progres a faire pour anticiper,les medias occidentales jouent un role non negligeable car ils sont la voix de leur peuple et l,aile intellectuelle des gouvernements en occident.

aujourd,hui des balais d,avions gros porteurs atterisent sur le tarmac de l,aeroport bangui m,poko,le but ce n,est pas d,aider le peuple centrafricain,mais bien preparer un regime qu,ils (LES FRANCAIS )cherchent a imposer au peuple .depuis le debut des sangaris beaucoup pensent qu,ils vont reduirent les selekas a neant,mais j,etais le plus pessimiste,car les selekas ont aider la france a renverser BOZIZE,la france ne sera pas ingrate pour les tuer,mais plutot les aider a rentrer la ou ils sont venues,car les selekas sont une invention franco-tchadienne,regarder les tchadiens continuent a manoeuvrer dans notre pays,aller chercher leur citoyens partout en tuant les centrafricains pour des raisons qu,on ignorent.le meme scenario s,etait derouler au RWANDA en 1994,la france protege encore ces genocidaires dans le monde et est en contact avec eux,car les selekas mercenaires ont tous disparues dans la nature,mystere.

la FRANCE ne veux pas amorcer la decolonisation,mais plutot recoloniser,car l,avenir de cette nation repose sur ces anciennes possessions africaines.le seul pays qui a eu son independance par la force est L,ALGERIE,la france n,a rien a leur dire et c,est un pays riche,car ils decident de leur avenir sans interference.comme les antibalakas et les faca ont refuser NDOTODIA,la lutte doit continuer le peuple doit choisir son leader qui a une vision claire du pays,c,est a dire exploiter les richesses du pays pour sortir le pays de la misere,car les aide ne sont pas la solution aucun pays du monde ne se developpe avec l,aide exterieure mais il faut creer les richesses.tous les pays qui nous entourent sont producteurs de petrole,le tchad gagne depuis 2003 une revenue de 3,5 milliards de dollards en revenues,(sources al-jazaira)avec le petrole et la restructuration totale des FACA la rca peux rever.

ce que la generation nouvelle doit se mettre en tete,la france ne va jamais aider la rca pour se developper car ce n,est pas dans leurs interets.toutes les forces vives de la nation doivent se battrent pour les nouvelles generations,car ils vont etre bien si nous leur donnons cette chance.l,etrage camoufflage qui s,etait derouler a l,assemblee doit prendre fin,car c,est comme au NEVADA dans le desert americain,a LAS VEGAS,la france a choisit madame SAMBA PANZA,avant mais ils ont jouer du poker dans l,enceinte de l,assemblee,vous vous moquer du peuple,c,est ce que l,histoire retiendra,le peuple doit se reveiller avant fevrier 2015 ,les preparatifs d,un grand complot se dessine,soyons tres vigilant car la france veux utiliser L,ONU pour le complot,mais cette fois-ci sa sera une declaration de guerre sans fin au peuple centrafricain.a bon attendeur salut.CIAO......

Anti-balakas et patriotes, Continuons la lutte !

Par abou

08/02/2014 01:04

La RCA doit se libérer de la France et de ses suppots, les Sélékas, le Tchad, le congo et la Pr séléka, Mme Samba-Panza née M'bala Catherine.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués