FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Bangui: des enfants blessés admis au complexe pédiatrique

Par rjdhrca - 06/02/2014

Ces mineurs ont été blessés soit par balle ou par des coups de machettes. Leur prise en charge est assurée par l’ONG internationale Emergency.

 

Plusieurs enfants ont été victimes de balles perdues au mois de mars à novembre. De décembre à janvier, ces mineurs ont été la cible de cette crise, dans la mesure où certains d’entre eux sont morts. Ce sont ainsi, une quarantaine d’enfants âgés de 2 à 15 ans qui ont été admis au complexe pédiatrique pour des soins de santé. «Avec l’appui de l’Emergency, nous continuons d’assister les enfants victimes des balles et des armes blanches. Aussi des exactions perpétrées par des groupes armés», a dit Jean-Chrysostome Gody, directeur du complexe pédiatrique, qui a également précisé qu’au total 40 enfants sont admis au complexe pour leur prise en charge médicale.

 


© Diaspora Multimédia & Audiovisuel
Sans commentaires
Le directeur de la pédiatrie souhaite que l’ONG Emergency poursuive ses activités auprès des victimes, à cause de manque de moyen du ministère de la Santé publique. «Nous avons soumis au ministère des requêtes en vue d’avoir un financement pour l’achat des médicaments, mais nous n’avons reçu aucune réponse favorable», a-t-il dit. Cette même demande a été lancée auprès des donateurs, des ONG nationales et internationales, afin que les enfants aient une réponse qui sauve, a-t-il fait mention.

Pour les autres cas de d’intervention entre autres, le paludisme, la diarrhée, l’anémie, il est à relever que les kits médicaux ne sont pas en nombre suffisant pour faire face aux exigences. «C’est un problème, qu’il faut trouver une solution le plus rapidement possible. Ensemble, réduisons le nombre de décès infantiles par le moyen des dons des médicaments et le financement de la structure», a-t-il suggéré.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

La VIE Humaine n'a plus de sens pour certains...

Par sorokaté

07/02/2014 13:08

On s'entre tue pour des causes qui nous échappent. Si c'est pas pour des intérêts égoïstes des Uns et des Autres.


Voilà les vrais assassins mercenaires étrangers recrutés pour réussir le plan colonial sont tous partis chez eux au Tchad converti aux réfugiés( HCR) certains bi nationaux sont abandonnés à la frontière avec seule revendication la scission du pays qui pourrait aboutir à un DDR ou bien une grâce présidentielle par complaisance.

Cependant des enfants innocents devenus victimes, orphelins, parfois handicapés à vie gratuitement.
La traître négrière a cédé sa place de nos jours à des conflits d'intérêts égoïstes.

La VIE Humaine n'a plus de sens aux yeux de certains avides de pouvoir.
Sorokaté Alias Domzan-Bene.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués