DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Gouvernance africaine: le pouvoir, une histoire de femmes

Par Source: jeuneafrique.com - 03/02/2014

Une bonne poignée a exercé comme présidentes ou Premières ministres dans des pays africains

 

Catherine Samba-Panza, Joyce Banda, Ellen Johnson Sirleaf ou Aminata Touré aujourd'hui. Sylvie Kinigi, Ruth Perry ou Élisabeth Domitien hier. Ces Africaines ont un point commun: elles sont ou ont été présidentes ou Premières ministres. Dans l'enthousiasme, certains l'ont qualifiée un peu rapidement de première femme chef d'État d'Afrique francophone, voire de "troisième présidente de l'Afrique postcoloniale" (le New York Times). Mais Catherine Samba-Panza n'est pas tout à fait une pionnière, y compris chez les francophones. La Burundaise Sylvie Kinigi a ainsi exercé cette fonction par intérim entre octobre 1993 et février 1994, tout comme la Gabonaise Rose Francine Rogombé pendant quatre mois, après la mort d’Omar Bongo Ondimba (en 2009).

 


© jeuneafrique.com
Elles sont toutes des femmes de pouvoir
En Afrique anglophone, la Libérienne Ruth Perry a occupé de facto le fauteuil suprême, en tant que présidente du Conseil d’État, entre septembre 1996 et août 1997, et l’on avait un peu oublié que la toute première femme chef d’État sur le continent restera, pour l’Histoire, une lusophone, Carmen Pereira, présidente de la Guinée-Bissau. Il est vrai que son règne fut météoritique : deux jours, du 14 au 16 mai 1984. Enfin, deux femmes exercent actuellement cette fonction en Afrique – Catherine Samba-Panza étant la troisième depuis son investiture le 23 janvier : Ellen Johnson Sirleaf au Liberia et Joyce Banda au Malawi.

Côté Premiers ministres (ou Premières ministres ?), la Sénégalaise Aminata Touré est la seule Africaine à occuper, en ce moment, cette position. La Mozambicaine Luisa Diogo, la Malienne Cissé Mariam Sidibé, les Santoméennes Maria das Neves et Maria do Carmo Silveira, et (déjà) la Sénégalaise Mame Madior Boye les ont précédées à ce poste au cours des années 2000.

Mention particulière doit être faite de deux femmes, dont le passage à la tête de leur gouvernement s’acheva brutalement. La Rwandaise Agathe Uwilingiyimana, assassinée par les génocidaires le 7 avril 1994, et… la Centrafricaine Élisabeth Domitien. Ce lointain prédécesseur de Catherine Samba-Panza fut, de janvier 1975 à avril 1976, la première femme Premier ministre en Afrique. Jean-Bedel Bokassa, qui l’avait nommée, finit par la faire arrêter, juger puis emprisonner avant de la bannir de la scène politique. Motif : elle s’était opposée à son projet de se proclamer empereur…

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

pas d,amalgame svp

Par famoundjou

05/02/2014 12:28

toute ces femmes politiciennes citez-ci haut ont des histoires differentes dans leur propre pays.madame AMINATA TOURE du MALI par exemple est une femme tres brillante qui s,est toujours battue pour son pays le MALI et s,oppose farouchement a la france-a-fric,la liberienne JHONSON SIRLEAF est une femme qui a ete vote par le peuple LIBERIEN,elle a defendue l,afrique entiere en demandant que les contrats miniers qui sont souvent defavorables aux pays africains puissent etre renegotier,elle a plaider pour l,afrique partout,chaque dirigeante que vous citiez ont des parcours politiques differentes.

ce qui s,est passe en rca,est une honte pour la democratieet le peuple on ne peux pas se rejouir,UN POKER DANS UN CASINO,cette dame est le choix de la FRANCE ,DU TCHAD,ET DU CONGO BRAZZAVILLE,qui ont fait ce choix a la place des centrafricains.LE CNT,conseil national de transition est un organe invente par le colon francais a l,instar de la LYBIE ou la france a organiser la guerre,LA SYRIE ou les francais sont toujours en quete d,une recolonisation.les personnes qui constituent LE CNT n,ont pas la legitimite,ils n,ont pas ete voter par le peuple centrafricain,donc arreter.je suis desole que L,ASSEMBLEE NATIONALE qui est la maison du peuple se transforme en un lieu de caffouillage monstre,un vraie complot contre le peuple,cette femme est nee au tchad,elle a ete choisit avec le consentement de DEBY et de la FRANCE qui veulent imposee un dirigeant aux centrafricains.dans la plus grande democratie aux etats-unies d,amerique si tu n,est pas ne sur le territoire americain tu sera jamais president selon leur constitution,l,histoire est ce qu,elle est rendez-vous en fevriez 2015,les centrafricains vous montrerons leur choix.L,UNION AFRICAINE n,a pas inviter cette femme pourquoi selon vous?cette mascarade d,election,la democratie c,est le pouvoir du peuple par le peuple et non une escroquerie rocambolesque de la sorte.SI LA TANTE RUTH ROLLAND ETAIT EN VIE MON DIEU les vraies FILS ET FILLES DIGNE DE LA RCA ONT DISPARUE MYSTERIEUSEMENT ,ON ALLAIT PAS VOIR CETTE HONTE,HONTE A VOUS QUI MAINTENEZ LE PEUPLE DANS LA MISERE ET LA SOUFFRANCE.regardez vous dans un mirroir,vous qui abusez le peuple.l,avenir de beaucoup de generations se jouent.....l,histoire est en marche et le bon DIEU sait tout et voie tout,le peuple triomphera un jour...CIAO..

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués