NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: le PM intérimaire André Nzapayéké remercie son prédécesseur

Par APA - 30/01/2014

C’était lors de la passation de service avec Me Nicolas Tiangaye à Bangui la capitale

 


© Apa
Le PM intérimaire entrant (d) et celui sortant (g) intérimaire aussi
Le Premier ministre centrafricain, André Nzapayéké, a fait part de sa volonté d’être «à l’écoute » de tous ses compatriotes, sans distinction aucune, expliquant qu’il compte ainsi profiter de «toutes les compétences» en vue de réussir sa mission. «Je serai un premier ministre à l’écoute de tous les centrafricains de toutes les tendances et sensibilités. J’ai besoin de toutes les compétences pour m’accompagner dans cette mission difficile afin de répondre au plus vite aux besoins pressants de nos populations», a notamment dit M. Nzapayéké, lors de sa passation de service, mardi à Bangui, avec son prédécesseur Nicolas Tiangaye.

Le nouveau Premier ministre a ensuite exhorté ses collaborateurs à se mettre au travail car, a-t-il souligné, «nous n’avons de temps à perdre]». Auparavant, il avait remercié son prédécesseur pour avoir mobilisé la communauté internationale sur le sort de la république Centrafricaine, non sans souhaiter que «i les contacts soient maintenus» avec Tiangaye pour que ce dernier puisse l’«aider» dans sa «lourde tâche» au vu de son «expérience». «Je reste disponible à apporter ma contribution aux autorités de la transition à savoir la présidente, le président du Conseil National de Transition et le Premier ministre», a, pour sa part, déclaré le Premier ministre sortant Me Nicolas Tiangaye.

 

 

 
MOTS CLES :

10 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Beaucoup de diplomatie

Par B. G. St Amour

30/01/2014 19:09

Le PM entrant ne peut pas dire autre chose que de souhaiter "garder les contacts" avec le PM sortant.

Qu'est ce que Tiangaye peut -il apporter à Nzapayéké?

Lui qui, curieusement, est resté muet face aux exactions des Séléka?
Il a commencé à un moment donné à raisonner comme son mentor Djotodia en rejetant la responsabilité des troubles sur les partisans de l'ex président Bozize.

Ce "brillant Avocat", "brillant défenseur des droits de l'Homme" a déçu tout un peuple qui attendait beaucoup de lui, et même la Communauté Internationale qui voyait en lui le technocrate capable d'impulser un dynamisme pour sortir la RCA du chaos! Hélas, tous les espoirs étaient déçus!

On donnerait aujourd'hui raison à Bozize qui, en le nommant PM en Janvier 2013, a déclaré devant l'assistance "on reconnait le bon maçon au pied du mur. La conclusion qu'on peut tirer aujourd'hui, c'est que Tiangaye a été le pire des PM que le pays ait connu.

Tiangaye a été un activiste, et comme tel, il a montré ses limites dans la gestion de la crise centrafricaine. Son réflexe d'Avocat le poussait à défendre systématiquement les criminels de la Séléka au lieu de les condamner et de dénoncer leur forfait.

Qu'a-t-il fait des pouvoirs étendus que lui ont conférés les Accords de Libreville?

A peine retombé dans l'autre camp, son réflexe de contestataire a refait surface et le premier acte qu'il a posé avec son complice de Ziguélé, lui aussi parrain de la Séléka c'est de faire créer une plate forme de contestation, naturellement!!!

Au lieu de s'agiter pour mettre en difficulté la transition qui a démarré il y a quelques jours, il ferait mieux de commencer à constituer sa propre défense devant la CPI car a été complice de toutes les exactions de la Séléka de part son silence.

Au diable, Tiangaye et laisse la RCA suivre son chemin!

B. G. St Amour



Bien dit saint amour... merci pourquoi on nous prend?

Par sorokaté

30/01/2014 20:21

sans commentaire , je souscris totalement a votre point de vu. merci.

A malin malin et demi

Par Lissoro Tere

31/01/2014 17:28

A voir Tiangaye sur la photo on a la nette impression qu'il a drolement fondu comme si non-PM il ne mangeait plus a sa faim. Et naturellement la question qui vient a l'esprit est"n'a t-il rien percu du deal qui a conduit les deux a la porte des postes qu'ils occupaient"? Certainement pas puisqu'il a tente une fois de plus de se remettre en selle comme des temps anciens, en endossant son manteau de contestataire invetere soutenu par son allie de malheur Ziguele. Il aurait mieux fait de suivre l'exemple du hideux Nourredine Adam en rejoignant Djotodia a Cotonou pour reclamer sa part du butin! Et ainsi il pourra continuer de grossir. Pauvre reveur!
Mais dans le fond, ou sont Dologuele, Ndouba, et la joyeuse compagnie de lutins et de lurrons,qui semblent avoir perdu leur voix? Ont-ils recu l'ordre de leurs parrains communs de se taire alors que la Republique est entrain d'etre ecartelee par les tortionnaires retires a Sibut, Berberati, Bouar, Bria,etc... et qui proclament a qui veut le savoir qu'ils n'ont pas arrete le combat et qu'une republique est entrain de naitre sur la terre de nos ancetres?
C'est sur ce terrain que les nouveaux maitres de Bangui (pour ne aps dire de la Republique centrafricaine) sont fermement attendus au lieu de rechercher des maisons de luxe dans cette ville a l'allure d'une ville de fantomes.
"Le chemin de la liberte est bien long" et "a malin, malin et demi"

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués