NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Sommet de l’UA: Mme Catherine Samba Panza n’a pas reçu d’invitation

Par Autres médias - 30/01/2014

La Centrafrique a été suspendue de l’organisation depuis la prise du pouvoir en mars 2013 par les rebelles de la Séléka

 

Le Soudan du Sud et la Centrafrique, deux pays ravagés par la guerre, seront les principaux sujets abordés au nouveau sommet de l'Union africaine (UA), qui se tient jeudi 30 et vendredi 31 janvier 2014 à son siège d'Addis-Abeba. Les débats seront ouverts ce jeudi matin par le président en exercice de l'UA, le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn, dont le pays transférera la présidence tournante de l'organisation à la Mauritanie. A l'origine, le sommet, devait avoir pour thème central «l'agriculture et la sécurité alimentaire». Mais les combats qui font rage au Soudan du Sud et les derniers développements en Centrafrique sont venus bouleverser ce programme. «Le fait que ces deux tragédies humanitaires s'étendent dans les deux pays, au moment où nous parlons de la ‘Renaissance de l'Afrique’ (le thème du cinquantenaire de l'UA l'an dernier), doit être douloureux pour chacun d'entre nous», a reconnu lundi le ministre éthiopien des Affaires étrangères, Tedros Adhanom. «A moins que nous ne trouvions d'urgence une solution, la situation dans ces deux pays aura de graves conséquences sur la paix et la sécurité dans la région, voire pour l'ensemble du continent», a-t-il ajouté. Dans le même temps, cette crise centrafricaine a été et sera traitée (durant les deux jours) sans la présence des principaux concernés. En effet, la présidente de la Commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini Zuma a exclu l’idée d’envoyer un carton d’invitation à la nouvelle présidente centrafricaine Catherine Samba Panza, dont le pays a été suspendu depuis la prise du pouvoir en mars 2013 par les rebelles de la Séléka.

 


© grazia.fr
Mme Catherine Samba-Panza, lors de son investiture à Bangui, le 20 janvier 2014
L'Union africaine en quête de financements pour la Misca
La crise centrafricaine est ainsi au cœur des préoccupations géopolitiques de l'Union africaine. Une conférence pour lever des fonds afin de financer la Mission internationale de soutien à la Centrafrique aura ainsi lieu à Addis-Abeba le 1er février. La conférence des donateurs destinée au financement de la Misca, se tiendra en effet, en marge du 22e sommet de l’Union africaine, qui s’est ouvert le 21 janvier dernier. Cet événement sollicitera la générosité de plus de 110 pays et organisations, alors que le budget prévisionnel de la Misca a été chiffré à 500 millions de dollars au cours de la réunion tenue le 28 janvier lors de la réunion du Conseil exécutif de l’organisation. Les délégués ont également émis le souhait de voir la Misca passer sous pavillon onusien dans un proche avenir.

L'ONU veut accélérer la transition politique en Centrafrique
Selon des diplomates, l'Union africaine (UA) est toujours réticente à laisser le contrôle des opérations à l'ONU. Elle souhaiterait que les Africains aient «le temps de faire leurs preuves» tandis que Washington et Londres rechignent à payer la facture. Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l'ONU, doit remettre fin février un rapport sur la possibilité de faire passer la Misca sous pavillon onusien. Le 20 janvier dernier, l'Union européenne a décidé de lancer en Centrafrique sa première opération militaire depuis six ans, en mobilisant 500 à 600 hommes en appui aux 4 000 soldats africains de la Misca et aux 1 600 Français déjà déployés. L'Espagne, la Belgique, l'Estonie ou la Pologne pourraient y prendre part. Par le biais de ce mandat de l'ONU accordé à la future force de l'Union européenne, la résolution donne aux Européens le droit de «prendre toutes les mesures nécessaires»: ils pourront donc faire usage de la force, pour se défendre et protéger les civils, un droit déjà accordé aux militaires africains et français.

«Des élections au plus tard en février 2015
La résolution qui doit être adoptée mardi, 28 janvier menace de sanctions ciblées «les individus ou entités (...) qui menacent la paix, la stabilité ou la sécurité en RCA (...) font obstacle au processus politique de transition [et] violent les droits de l'homme». Ceux qui bloquent la distribution de l'aide humanitaire ou transgressent l'embargo sur les armes à destination de la RCA, instauré en décembre par le Conseil de sécurité, sont également concernés. Les Nations unies mettent ainsi en place un régime précis de sanctions mais les personnes à punir devront être désignées ultérieurement. Aussi, le Conseil de sécurité stipule que les élections présidentielles et législatives devront être organisées «dès que possible, au plus tard en février 2015 et, de préférence, au second semestre de 2014».

La France milite depuis longtemps pour ce calendrier resserré. De son côté, la mission politique de l'ONU en Centrafrique, le Binuca, le Bureau intégré des Nations unies pour la consolidation de la paix en RCA, aidera à organiser ces scrutins. Le mandat de ce bureau est renouvelé pour un an et élargi : il devra aussi aider à rétablir un semblant d'administration capable de «fournir des services de base à la population». Il assistera la commission internationale créée par l'ONU pour enquêter sur les exactions commises par les ex-rebelles musulmans de la Séleka et leurs adversaires chrétiens anti-Balaka. La résolution recommande donc de «donner d'urgence au Binuca des moyens considérablement plus importants».

 

 
MOTS CLES :

7 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

BOZIZE DOIT REVENIR-BOZIZE DOIT REVENIR

Par AMIRAL AKOUNA MATATA

30/01/2014 12:22

BOZIZE DOIT REVENIR BOZIZE DOIT REVENIR

Où sont les detracteurs de BOZIZE qui criaient aux loups:"BOZIZE DOIT PARTIR".
Je veux parler de Béala,Ndouba,Penninah,Samaley,Nzara ti ténè,Sanzé et tous les autres dont j'ignore les noms.Le pays est dans le KO total,les centrafricains meurent tous les jours et peut etre certains de vos parents:peres,meres soeurs et freres sont recouverts de la pierre tombale.Quelles solutions avez vous pour notre pays.
Vous vous cachez et restez bouche bée.Honte à vous.

BOZIZE DOIT REVENIR,le seul à ramener la paix dans notre pays.
Nous serons nombreux à le soutenir aux prochaines elections presidentielles.
Qu'en déplaise aux traitres qui ont contribué à la destruction de la RCA.

VIVE LE GENERAL FRANCOIS BOZIZE
VIVE LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

AMIRAL AKOUNA MATATA

@BOZIZE DOIT REVENIR-BOZIZE DOIT REVENIR Par AMIRAL AKOUNA MATATA

Par sorokaté

30/01/2014 12:58

Pardon SVP . Nous avons trop souffert. Pardon et pardon. Ne remuez pas le couteau dans la plaie encore ouverte.
Ne nous insulter pas, nous les villageois!!! nous qui n'avions pas bouffé avec les politicards.

Nos larmes n'ont pas fini de couler. Oui c'est votre droit de dire ce que vous pensez mais pas nous rappeler les cauchemars. réfléchissons plutôt à comment faire pour ne plus tomber plus bas comme le cas aujourd'hui.
Bonne diligence.

Sorokaté Alias Domzan-Bene.

Rien d'Etonnant

Par josué

30/01/2014 16:50

Ca ne choque pas si elle n’est pas invitée dejà vu les conditions de son election,on sait que l’afrique est e continent du n’importe quoi mais c’est comme inviter des prefets à des missions presidentielles. Elle est élue par par un ensemble confus des barbares,de traites et d’autres tekoués,ce qui fait d’elle une présidente de Transition et non Présidente de la république,elle ne s’est pas présentée devant le peuple ni devant un représentant du peuple. Ca ressemble à une reunion de mafia pour designer un parrain. Et cela s’est vite concrétisé par son echec face au peuple déçu par la composition de son gouvernement qui montre qu’elle n’ a pas la poigne pour faire avancer les choses,mais profite d’une situation pour s’amuser entre parents et copains.
C’est pourquoi je pense que les centrafricains doivent demander à la communauté internationale qui semble gerer centrafrique du jour au jour de fixer le cadre de cette transition et ceci est très necessaire et important. Les gens se dévoilent pour ce qu’ils sont et leurs limites de concevoir un pays en nation malgré les outils à leur disposition pour avancer comme des gens intelligents,ils se dévoilent incapables d’etre de bons leaders.
Ainsi au bout d’un an ,si ces autorités ne parviennent à rien,qu’ils dégagent et qu’on nomme d’autres gens,de la presidence d’intérim au gouvernement pour poursuivre et achever la transition,car la logique qui semble les animer dans ces fauteuils est divergente de celle du peuple.

Le premier de mme samba panza là, il parait qu’il veut aller crècher dans la villa de la mairie renovée par l’ex maire de bangui pour la mairie de bangui et qui par occasion peut recevoir une autorité étrangère en centrafrique tant il manque de bon lieu où crècher. Ce papy de premier ministre n’a-t-il pas de maison à bangui ? s(il n’en a pas qu’il loue comme les anciens ministres venus de l’etranger et payer de sa poche comme eux,l’etat centrafricain ne logeant plus les fonctionnaires. Il veut le beurre et l’argent du beurre. Il veut nous refaire les années 80 qui l’ont fait devenir quelqu’un,c’était leur mentalité de l’époque sous kolingba :occuper les maisons de l’Etat puis les transformer par un tour de passe passe en maison privée. Bokassa avait laissé un quartier ministériel que les ministres de kolingba ont occupés puis se les sont partagés pour une poussière d’argent et certains n’ont rien payé,idem pour de belles villas vers camp beal où ils se l’étaient distribués à deux cent mille cfa et meme à ce prix,beaucoup qui sont encore propriétaires aujourd’hui n’ont rien payé. Il faiu faire un jugement de nos politiciens et ces apprentis politiciens depuis les indépendances et vous verrez combien de maisons d’etat vous aller récupérer.
Il est premier ministre de quel pays,il est premier ministre de transition,ce sont leurs generations et leurs mentalités qu’ils continuent de voguer avec cela qui fait que ce pays soit ainsi,pourquoi viendra-t i l avec des exigences de rang ou de confort. Les gens qui dorment à meme le sol a l’aéroport il les dépasse en quoi ?
Les camps militaires et gendarmes avaient de belles maisons de commandement entretenues jusqu’en 79,j’ai vu les photos chez les residents de l’époque,mais pendant le règne kolingba ils y ont logé des parents parachutés des provinces ou qui n’ont pas encore fait la transition du local à la modernité ou qui refuse de vivre comme citadin,ont dénaturé ces solides maisons coloniales utilisant comme cuisine et y cassant à la hache bois les verandas destinés à autre choise et offrant l’image que vous avez dans l’évolution de ces divers camps kasai,obrou,gendarmerie. Et la belle messe militaire un lieu de luxe sous bokassa,juste un endroit sointe l’eau verdatre. Aujourd’hui d’autre plus propre nous laisse une villa du peuple banguissois,on peut dire cela maison de la mairie de bangui,o apprend que le premier ministre de transition veut en faire son palais. C’est aussi la faute de la président e de transition,si elle ne peut s’imposer ou dire ce qui doit être,ce monsieur qu’on voit la tronche d’un papy ventard se prendra pour le président de la transition. Ca lui apprendra à choisir des collaborateurs pour un travail qui relève de l’Etat sur la base ethnique et copinage et non de competences nationales. Aura-telle une autorité sur ces gens plus ceux de djotodia qui ont eu raison d’elle ?CHACUN fait ce qu’il veut et le désordre continue.TOUCHE PAS AU BIEN DU PEUPLE,vous vous etes déjà assez dépouiller l’Etat de ses maisons.bande de voleurs professionnels.
Avec la lecture sur les magouilles de déby,en plus que cett presidente de transition,certainement nulle en geopolitique et encore,file la télécommunication à ces selekas,franchement si on fait du droit pour reflechir moins que nos godobés,c'est grave

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués