NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Pourquoi la Guinée Equatoriale dit non au passeport Cemac?

Par Junior Sagne et Roseline Ngo Boula - 24/01/2014

les autorités équato-guinéennes ont émis des réserve pour des raisons de politique intérieure et des raisons de sécurité nationale

 

Les raisons de politique intérieure
Pour ce qui est de la politique intérieure, Il faudrait quand même rappeler, cher Abdoul, qu’en 1990, la Guinée n’était qu’un petit bout de territoire agricole de 28000 km². A cette époque, personne ne voulait aller en Guinée équatoriale. Les gens vivaient de la chasse, de la pêche et de l’agriculture. Puis il y a eu la découverte du pétrole off-shore au milieu de la décennie 90 avec l’essor qu’on connait aujourd’hui : augmentation du pouvoir d’achat, modernisation des infrastructures, afflux d’investisseurs étrangers, mais aussi l’immigration. En quelques années, la Guinée est devenue le troisième exportateur de pétrole en Afrique centrale derrière le Nigéria et l’Angola et le premier de la zone CEMAC.

 

Mais attention, le pays connaît d’énormes disparités malgré le boom pétrolier:

•Plus du 1/3 de la pop vit en dessous du seuil de pauvreté
•50% n’ont pas accès à l’eau potable
•25% de jeunes sont au chômage
•20% d’enfants meurent avant l’âge de 5 ans.

La Guinée de veut pas plus de misère sur son territoire. Elle veut plus de talents. D’où sa politique d’immigration choisie. Pour bien situer le contexte, il faut voir que cette Guinée-là fait face à des voisins de tailles différentes qui sont parfois regardés comme une menace.
- Le Gabon : 350km de frontières terrestres avec la Guinée. 2X plus peuplé que la Guinée. La population de Libreville est l’équivalente que toute la guinée équatoriale – le chômage frappe 30% des moins de 28 ans.
– Le Cameroun : 189 km de frontière, représente 25 fois la population équato-guinéenne. La population de douala représente le double de celle de la guinée et le taux de chômage ici frôle les 40%.

Dans un environnement où les jeunes sont prêts à partir pour réussir, la Guinée représente un eldorado facile à atteindre. A la veille du jour de l’an, les services de renseignement craignant l’afflux d’émigrés au 1er janvier ont fermé pour faire valoir leur réserve. Aujourd’hui, la crainte de Malabo c’est que ses 28000 km² de territoire soient envahis par des étrangers qui iraient occuper les emplois des Equato-guinéens, accroître l’insécurité et même la prostitution. En somme, Malabo est pour une immigration choisie qui entre en confrontation avec la doctrine et les valeurs du passeport CEMAC.

Des raisons de sécurité nationale
Malabo a mis des conditions à l’entrée en vigueur du passeport CEMAC que nous pouvons regrouper en cinq points :

1.La production de passeports biométriques au profit des nationaux et la création d’un visa CEMAC unique vis-à-vis des pays tiers,

2.La création d’une banque de données permettant l’échange d’informations et le contrôle aux frontières – ça n’existe pas !

3. la mise en place d’équipe et de matériels capables de lire les passeports biométriques aux frontières de chaque pays membres - ça n’existe pas

4.la création d’un comité de suivi et d’évaluation des flux migratoires au niveau communautaire, -- C’est dans ce sens qu’il faut comprendre le geste du ministre camerounais et de son homologue équato-guinéen qui ont installé, samedi dernier, le comité mixte permanent de suivi des questions consulaires et de sécurité transfrontalière.

5. la création d’un centre permettant les échanges d’informations entre services de polices et des douanes en vue de maîtriser la circulation des personnes et des biens – ca n’existe pas !

En définitive, Malabo dit non au passeport biométrique CEMAC, en l’état actuel des choses, parce qu’on a mis la charrue avant les bœufs!

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués