NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: Quatre chefs de guerre en fuite dans le Nord-Est

Par Xinhua - 24/01/2014

Une centaine de combattants de cette rébellion sont aussi en défection à Nzako, au Nord-Est

 

Quatre chefs de guerre et une centaine de combattants de la rébellion ougandaise de l'Armée de résistance du seigneur (LRA) de Joseph Kony, visé par un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) basée à la Haye aux Pays-Bas, ont fait défection il y a quelques jours près de la ville minière de Nzako, au nord-est de la Centrafrique, a confié mercredi à Xinhua à Bangui Agrid Maixin, ancien député suppléant de l'Assemblée nationale. Classée sur la liste des organisations terroristes par les Etats-Unis, la LRA est un redoutable groupe armé d'origine ougandaise réputé depuis plus de vingt ans pour des enlèvements, des viols, des massacres des populations civiles, avec des victimes qui se comptent par milliers, d'où un mandat d'arrêt international émis par la CPI contre son leader Joseph Kony pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Retranchée dans l'est de la Centrafrique depuis 2008, elle sévit en même temps en Ouganda, en République démocratique du Congo (RDC) et au Sud-Soudan. «Ceux qui ont fait défection demandent la présence des forces des Nations Unies pour désarmer, craignant des représailles de la part des forces régulières centrafricaines», a indiqué Agrid Maixin.

 


© autre médias
Joseph Kony, chef de guerre
Pour l'heure, cette information n'a pas été confirmée par les Nations Unies. Du côté officiel centrafricain toutefois, un responsable sécuritaire, le colonel Ousta de l'ex-rébellion de la Séléka chargé de la sécurité des combattants de la LRA ayant fait défection, a exhorté dans un bref entretien téléphonique à Xinhua la nouvelle présidente de transition Catherine Samba-Panza à accélérer le désarmement de ces rebelles qui constituent «une menace grave pour la sous-région». En septembre 2013 déjà, le pouvoir de l'ex-chef rebelle centrafricain Michel Djotodia avait annoncé la défection d'environ 2.600 de ces combattants rebelles, dont des femmes, dans la même zone. Ces derniers avaient demandé la présence des forces des Nations Unies pour déposer les armes ainsi que l'autorisation du pouvoir de Bangui d'une installation et d'une réinsertion socioprofessionnelle dans la région.

Profitant de la dégradation sécuritaire dans le pays, la LRA a migré vers la région du nord-est afin d'échapper aux opérations de la Force régionale d'intervention de l'Union africaine (UA) compos ée de troupes ougandaises, congolaises, sud-soudanaises (quelque 3. 085 hommes) pour un mandate qui court jusqu'au 22 mai 2014, avec l'appui de conseillers militaires et d'une unité de 100 soldats américains basés au Sud-Soudan. Au moment où cette organisation refait parler d'elle avec les nouvelles défections annoncées, la Centrafrique continue d'être secouée par les violences, malgré les appels à la paix des autorités. Des affrontements sont signalés dans plusieurs villes et villages comme Bouar, Sibut, Damara, entre les milices d'autodéfense villageoises anti-Balakas (anti-machettes) et les ex- rebelles de la coalition Séléka dont certains fuit les grandes villes vers le Tchad et les deux Soudan.

 

 
MOTS CLES :

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Pour qui on nous prend? la présence de monsieur J. Kony en RCA n'est pas un fait de hasard nous avons tout compris!!!!

Par sorokaté

25/01/2014 02:03

Kony a quel problème avec l'état Centrafricain? il s'est rebellé contre son pays ou bien contre le notre? pourquoi c'est seulement chez nous qu'il commet des crimes? Depuis plus de vingt ans qu'il est en Centrafrique que dans les zones minières!!!! ni la CPI, ni l'ONU, ni les forces Africaines en core moins les USA n'ont pas réussi à lui mettre la main dessus c'est une mise en scène?

Et pour quoi seulement en RCA pendant Vingts ans? le peuple Centrafricain comprend-il cette mafia?
Qui va dévoiler cette triste réalité au peuple centrafricain? l'affaire de monsieur Joseph Kony dépasse même une fiction!!!!
A l'arrivée de Dondoja il a promis de venir a bout de LRLA 6 mois après des rumeurs circulaient que la LRA a opté pour déposer les armes, mais puisque Dondota n'est plus là cette LRA parle de cavale de certains chefs leaders.

N'est ce pas une Fiction? mais qui est derrière cette fiction? pourquoi? la Centrafrique est victime de ses richesses.

Affaire à méditer.
Sorokaté Alias Domzan Bene.

pas besoin de chercher midi a 14h

Par kotoko Sembona

26/01/2014 05:57

Kony etait recu et protege par le Soudan de Bechir avant que Ndjotodia ne loue ses services pour se lancer dans sa demarche de conquete de pouvoir avec le projet de transformer notre pays en un pays islamique. Donc Ndjotodia savait bien ou se trouvait son compagnon assassin, voila pourquoi il avait dit qu'on devait lui accorder 1-3 mois pour que les Seleka viennent au bout de ce bourreau. Mais ce que Ndjotodia ne savait pas c'est que ce Kony est un malin qui savait bien qu'il ne pouvait suivre Ndjotodia a Bangui, de peur de se faire arreter. Cela aurait servi a Ndjotodia de se venter d'avoir fait quelque chose pour la securite du pays. Maintenant ces officiers font defection parce qu'ils savent que Kony ne s'en sortira pas avec la presence des troupes etrangeres qui vont etre transformees en troupes de l'ONU dont le mandat viserait eventuellement son arrestation.

les diots de rca

Par mohamed

26/01/2014 15:08

mr sembona cest dommage que vous soyez aussi con l'histoire de kony ressemble a celle de benladen en afrique centrale il faut se poser les vrais question à qui profitent le crime ?
de plus mr sembona kony etait un soit disont chretien evangeliste rien avoir avec l'islam et le soudan combat les rebelles du darfour comme tout le monde le sait les rebelles du darfour sont financé par d'autre etats ( occidentaux, arabes du golf..etc)contre l'etat federal soudanais parcequ'il ya du petrole dans le darfour djotodia n'etait qu'un pion comme tant d'autre comme votre incapable de bozizé qui est arrivé grace a deby et sassou mais a été incapable de viré les rebelles tchadiens installer en rca afin de securiser le sud du tchad il a été incapable de fedéré son pays un president qui se respecte ne s'affiche pas evangeliste illuminé le ko en rca est le resultat de la mediocrité des centrafricains

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués