NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Mme Catherine Samba Panza, présidente intérimaire de Centrafrique a prêté serment

Par source: AFP - 23/01/2014

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, et le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius étaient présents

 

La nouvelle présidente centrafricaine de transition, élue lundi, 20 janvier par le parlement, a pris ses fonctions jeudi après avoir prêté serment sur la constitution. Mme Samba Panza, 59 ans, première femme à accéder à ce poste en Centrafrique, a prêté serment devant les magistrats de la Cour constitutionnelle provisoire, lors d'une cérémonie au palais de l'Assemblée nationale, où siège le Conseil national de transition (CNT, parlement provisoire), en présence notamment du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, et du ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius. Je jure devant Dieu et devant la Nation d'observer scrupuleusement la charte constitutionnelle de transition, de garantir l'indépendance de la justice, l'intégrité du territoire, de préserver la paix (...) de conserver l'unité nationale sans aucune considération d'ordre ethnique, régional, religieux, confessionnel, a déclaré la nouvelle présidente. Elle s'est aussi engagée à n'œuvrer que pour l'intérêt national et non à des fins personnelles.

 


© Autre presse
Mme Catherine Samba-Panza, Chef d'Etat de la Transition de Centrafrique!
Peu avant la prestation de serment, Mme Samba Panza s'était entretenue avec Laurent Fabius, dont la présence est un signal fort de la France et du président (François) Hollande de vouloir m'accompagner dans ma mission, a-t-elle affirmé à l'issue de cet entretien. Sans l'intervention de la force Sangaris, je ne sais pas où le pays serait aujourd'hui. Je suis profondément reconnaissante à la France, a-t-elle ajouté. Le chef de la diplomatie française a une nouvelle fois félicité la nouvelle présidente: nous avons su qu'une femme remarquable serait à la tête de ce pays. Nous sommes et nous serons à vos côtés, a assuré M. Fabius.

La nouvelle présidente devrait nommer rapidement son Premier ministre, probablement d'ici vendredi soir, selon des sources politique et diplomatique, pour avoir en début de semaine un gouvernement prêt à relever le défi de restaurer la paix après des mois de haines intercommunautaires et de violences.

 

 
MOTS CLES :

11 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

stupéfaction!

Par diouf

23/01/2014 17:17

Vous les centrafricains,vous etes exceptionels,avez vous besoin de truc protocolaire pour une élection dans un contexte comme nous le suivons? vraiment vous bannalisez le symbole d'investiture. djotodia est venu il l'a eu par vote d'applaudissement. Cette dame est là,par les mêmes qui ont applaudi votre heros et vous etes fiers de feter cela et d'en faire en plus un évènement. Cette dame dont je ne doute pas des qualites pouvait preter serment entre quatre murs dans un bureau,cela aura été tout aussi correct. car sa légitimité est superficielle; Elle doit la gagner encore par le coeur de son peuple par ce qu'elle sera et fera demain qui ira dans le sens de leur volonté. L'apprentissage démocratique une dure labeur,chers frères de centrafrique,comme vous n'avez pas d'hommes politiques sinon des évèques qui ont fait le boulot à leur place et formidablement d'ailleurs ayant sauvé des vies,il est temps pour vous de vous y mettre

@diouf vous avez raison c'est choquant ce que font nos politicards.

Par sorokaté

23/01/2014 18:31


Franchement vous avez raison nous peuple centrafricain sommes humiliés à jamais. On a subit et continue de subir les mêmes humiliations. Dire cette vérité au politicards de Centrafrique c'est devenir un opposant dangereux contre leur démocratie. Cher diouf voyez vous comment le peuple est humilié!!! comme si nous n'avons personne pour changer les choses. L'heure est grave mais certains dansent de joie, saute de joie par ce qu'ils sont élus présidents d'un clan.

En ce moment précis cher diouf des milliers des personnes sont dans la brousses comme des bêtes sauvages cependant d'autre organisent des fêtes de victoire d'investitures .

Mon cœur saigne quand je vois tout ce qui se passe chez moi. C'est choquant!!! Certains politicards ne cessent de baratiner la nouvelle locatrice du palais Centrafricain avec des paroles douces pleines de venin

Merci de votre constat amer et humiliant. Nous avons constaté qu'il n'y a plus d'intellectuels en RCA , les mêmes erreurs se repentent par les même rites.

Je ne comprends pas pourquoi le peuple Centrafricain est de venu trop DOCILE de cette façon?
C'est choquant!!! Vraiment trop bestial.

Ali Bongo, sssou, laurent Fabius, Ministre des affaires intérieures du Tchad tout ce monde est convié pour valider l'élection par le CNT seleka de cette femme comme présidente encore imposée par l’extérieur.

Avons nous les yeux? avons des bras? avons nous les m^mes qualités humaines que les autres? sommes nous des humains? hô Centrafricain hô Béafricain!!! gné ni gnèèèèèèèè.

Tranquillement les politicards sont calmes sans imposer une feuille de routes catégorique à cette dame élue par le CNT.
tous ils attendent comment ils seront appeler à la mangeoire.
Certains commencent à s'organiser pour les futures élections à l'horizon de l'an 2015 selon le programme imposé par la France.
Dommage!!!

Sorokaté Alias Domzan Bene

PROPAGANDE FRANCAAISE AUTOUR DE LA CEREMONIE D'INSTALLATION DE LA NOUVELLE RECRUE

Par Nomzamo

23/01/2014 19:42

1- Laurent fabius gouverneur principal de la RCA se déplace pour l'installation de la nouvelle recrue. C'est d'ailleur le seul responsable occidental à s'y rendre. Cette cérémonie prévue hier a été reportée aujourd'hui pour permettre au gouverneur principal d'être présent.

2- Monseigneur NZAPALAINGA et l'imam de Bangui sont invités aujourd'hui sur France 24 pour prêcher ma bonne parole
3- MAMBACHAKA, artiste Centrafricain est également aujourd'hui invité sur France 24 pour vanter les mérites de la nouvelle recrue

4- Monseigneur NZAPALINGA et l'imam de Bangui sont invités aujourd'hui à l'Elysée pour rencontrer le roi de la france, françois hollande pour parler de la RE CON CILIATION alors que nos compatriotes continuent à se faire tuer par la créature française séléka via le tchad et le soudan.
Le roi fait une déclaration sur le perron de l'élysée entouré de ses deux sujets venus de la colonie oubanguienne.

En matière de PROPAGANDE oups pardon de COMMUNICATION, difficile de faire mieux.

Reste maintenant à la nouvelle recrue de passer aux cas pratiques.
Cette cérémonie grandiose comme si elle avait gagné les élections au suffrage direct est indécente. Surtout lorsqu'on sait que ceux qui ont participé à l'installation de ce chaos sont présents: france, gabon (accords de libreville), congo parrain politique des séléka tchad parrain militaire et politique de la séléka.

Au fait pourquoi le cinglé, drogué, déby n'a t-il pas fait le déplacement lui même?

La RCA est victime de ses richesses tout comme la Côte d'Ivoire où la france est allée jusqu'à faire une guerre ouverte et sanglante pour imposer un sahélien burkinabé aux Ivoiriens. Le jour où le Sénégal aura des richesses comme la RCA, on pourra reparler de leur démocratie.

La démocratie est contraire aux intérêts de la france en Afrique. Il s'agit ici ni plus ni moins une question de COLONISATION (voir interview de boubacar Diop à Médiapart sur le refus de la france de décoloniser). La décolonisation des colonies françaises = déclin immédiat et le relégation de la france au niveau des pays comme l'Espagne, le Portugal ou l'Italie.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués