DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Centrafrique: plus jamais de rebelles au Gouvernement

Par Génération Centrafrique - 23/01/2014

Notre pays a plus que jamais besoin de toutes ses compétences pour se relever

 

La nouvelle Présidente de la Transition, Madame Catherine Samba Panza, a très vite annoncé la prochaine composition d’un gouvernement restreint à dix-huit personnalités, de préférence des technocrates. A Génération Centrafrique, nous nous félicitons de cette orientation et espérons que les promesses faites vont se concrétiser dans les premiers actes. Toutefois, à la lecture des propos et revendications des uns et des autres, notamment des groupes de rébellion, notre inquiétude de voir le chantage des armes et des occupations de territoire mettre en péril l’avenir des générations actuelles et à venir n’est que grandissante.

 


© journaldebangui.com
Notre pays a plus que jamais besoin de toutes ses compétences pour se relever. Le confier à des aventuriers, haineux qui cachent leurs soifs du pouvoir dans l’usage des armes serait hasardeux. Une telle présence au gouvernement ou à de hautes fonctions n’aurait de sens que pour étouffer toute éventuelle action en justice contre les auteurs des atrocités que nous avons vécues et continuons de vivre.

En effet, la Présidente de la Transition tire toute sa légitimité dans le fait de n’avoir pas appartenu, à un quelconque « pouvoir » dans notre pays, depuis ces trente dernières années et donc n’a pas participé à cette descente aux enfers que nous payons aujourd’hui. Nous considérons que, si discuter avec tous les groupes armés qui tuent, violent, pillent et détruisent le Centrafrique est une nécessité pour créer les conditions d’une paix durable et une libre circulation sur le territoire centrafricain, il n’y a aucune nécessité à les intégrer dans un gouvernement tendrait à légitimer leurs actes de barbarie.

Des décisions courageuses sont à prendre de toute urgence : ne plus légitimer la prise d’armes pour « rouler en GM » et prendre une loi contre tout acte de pillage quel qu’en soi la circonstance. Ces décisions, nous y croyons, seront celles d’une femme courageuse parce qu’entreprenante.

Génération Centrafrique place beaucoup d’espoir en cette transition que dirige désormais Madame Samba Panza et l’assure de tout son soutien en s’engageant à faire des propositions susceptibles de sortir notre pays de la profonde crise dans laquelle il se trouve.

Fait à Paris, le 23 janvier 2013.
Génération Centrafrique
Contact : gcentrafrique@gmail.com

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués