DOSSIERS  |     DOSSIERS+  |     FORUM BRAZZAVILLE  |    

Bangui: l’ONU nomme une commission d’enquête sur les exactions

Par rjdhrca - 23/01/2014

Les trois membres de la Commission internationale devraient venir à New York pour y rencontrer le SG de l'ONU et partir ensuite à Genève et à Bangui pour accomplir leur tâche

 

Les membres d'une commission internationale d'enquête sur les violations des droits de l'homme commises en République centrafricaine (RCA) ont été mise en place hier mercredi 22 janvier 2014, pour punir les responsables d'exactions commises depuis début 2013 par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon alors que la présidente de la transition Catherine Samba Panza, prêtera serment ce jeudi. Conformément à une résolution adoptée le 5 décembre 2013 par le Conseil de sécurité des Nations unies, cette commission sera chargée pendant une période initiale d’un an d’enquêter sur les exactions commises depuis le 1er janvier 2013 en RCA et de traquer les responsables.

 


© journaldebangui.com
Mme Fatimata M'Baye (g)et MM. Jorge Castañeda (milieu) et Bernard Acho Muna (d)
Selon un communiqué de l’ONU, la commission sera composée d’un secrétariat et de trois experts dans le domaine des droits de l’homme: Jorge Castaneda (Mexique), Fatimata M’Baye (Mauritanie) et Bernard Acho Muna (Cameroun). Ce dernier présidera la commission. M. Castaneda est un ancien ministre mexicain des Affaires étrangères qui a enseigné dans plusieurs universités au Mexique et aux Etats-Unis. Mme M’Baye est une avocate spécialisée dans les droits de l’homme. Elle est vice-présidente de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) et co-fondatrice de l’Association mauritanienne des droits de l’homme. M. Muna, avocat à la Cour suprême du Cameroun, a été vice-procureur au Tribunal pénal international pour le Rwanda.

Ces trois personnalités vont rencontrer prochainement à New York M. Ban avant de se rendre à Genève puis à Bangui pour y commencer leur enquête. Le haut-commissariat de l’ONU aux droits de l’homme leur fournira une aide technique. M. Ban devra rendre compte en juin 2014 des conclusions des enquêteurs au Conseil de sécurité. Celui-ci a demandé à toutes les parties concernées de «coopérer pleinement» avec la commission. La création de la commission d’enquête avait été décidée par le Conseil aux termes d’une résolution adoptée le 5 décembre 2013. Elle «demandait au secrétaire général (Ban Ki-moon) de mettre en place rapidement une commission internationale d’enquête (…) pour une période initiale d’un an».

Lors de consultations mercredi au Conseil, un haut responsable de l’ONU a mis en garde contre un risque de génocide en RCA et s’est déclaré «choqué par l’intensité de la haine entre les communautés» musulmane et chrétienne. «Les incitations à commettre des violences sur une base religieuse ou ethnique et les attaques délibérées et ciblées contre les civils (…) indiquent un haut risque à la fois de crimes contre l’humanité et de génocide», a estimé le conseiller spécial de l’ONU pour la prévention du génocide, Adama Dieng. Il a appelé à mettre fin à la «culture de l’impunité» qui prévaut dans le pays et à promouvoir le dialogue entre chrétiens et musulmans. S’adressant elle aussi au Conseil, la représentante spéciale de l’ONU pour les enfants et les conflits armés, Leila Zerrougui, a évalué à 6.000 le nombre actuel d’enfants soldats en RCA. Zainab Hawa Bangura, représentante spéciale sur les violences sexuelles dans les conflits, a pour sa part recensé 4.530 cas de violence sexuelle « perpétrée par des hommes armés soupçonnés d’appartenir à la Séléka» à Bangui et dans plusieurs villes de province (Bossémbélé, Damara, Mbaïki, Sibut) entre janvier et novembre 2013.

 

 
MOTS CLES :

9 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

les sujets Musulmans de Yaloké complices des seleka sont en DANGER de mort...

Par sorokaté

23/01/2014 13:45

De nouvelles fraîches. La localité de Yaloké( Gaga, Zawa Békadili, ....) est occupée.
Il y a eu des morts ce matin 23.01.2014 à yaloké des Anti balaka souvenez vous quand les seleka ont massacré les habitants de GAGA et de Yaloké, certains jeunes exaspérés se sont organisés en Auto défenses Ati _Balaka.
Ainsi depuis la semaine ces anti balaka ont mis à nue des maisons, commerces, et autres immobiliers appartenats aux sujets MUSULMANS connus comme complices de seleka.

Aujourd'hui, tous les villages environnants sont sous le contrôle des anti balaka la ville de YALOKE est encerclée par ces derniers, des sujets musulmans et seleka sont en débandade.
" Le peuple Centrafricain est docile, aimable, hospitalier mais si sa dignité est mise à mal rien ne l'arrêtera."

Pour ma part: Il est temps qu'on se dise des vérités au lieux de faire semblant en parlant trop précocement d'une réconciliation aboutissant à un pardon HYPOCRITE.
Il est le devoir des autorités actuelles de transition de tout faire pour qu'il y ait une JUSTICE avant de parler de réconciliation.

Que les seleka ne se trompent pas leurs exactions sur le peuple Centrafricain a dépassé les limites, donc c'est impossible de les accepter en Centrafrique.
Aucun sujet seleka n'aura la paix en Centrafrique cela est indéniable.
D'ailleurs les villes de Berbérati, Gazi, Carnot, Nola sont vidées de ses habitants musulmans en partance du Tchad.

Voilà les rudes défis qui attendent les autorités de l'actuelle transition.
La Ville de Yaloké de Bocaranga et de Bouar sont en révolution ( Anti seleka ).
Les choses ne seront plus comme avant.

Qui cherche qui trouve.
Qui vira VERRA.

Le savez vous pourquoi le PIMENT est piquant?
Sorokaté Alias Domzan Bene.

POUVOIR AUX CHRETIENS DE LA RCA

Par tities

23/01/2014 13:58

Je souhaite que la RCA soit gouverner par les CHRETIENS et non par les Islamistes Djihadistes composés de SELEKA . Les Chrétiens tolèrent et acceptent de vivre avec les musulmans . Par ailleurs, les islamistes ne veulent pas cohabiter avec les Chrétiens . Les musulmans et Chrétiens Centrafricains doivent s'unir comme ils l'ont été depuis les décennies avant l'arrivée des Djihadistes de la SELEKA et leur criminel de guerre Michel DJOTODIA .

Merci Sorokaté pour ces bonnes nouvelles

Par abou

23/01/2014 14:12

La Victoire est proche. Ne laissez pas la clone de Djotodia "l'élue du CNT Séléka" nous distraire. Finissons-en avec les Sélékas. Remercions les anti-balakas. On en finira avec ces musulmans étrangers bientôt. Tenons bon.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués