NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

La diaspora centrafricaine à l’élection présidentielle de 2011!

Par Fridolin Ngoulou, Jde - 05/01/2011

Sur les 23 ambassades et consulats à travers le monde, 8 représentations diplomatiques vont participer au scrutin du 23 janvier

 

Les Centrafricains de la diaspora pourront voter pour l’élection présidentielle au Congo Brazzaville, au Tchad, au Cameroun, au Gabon, au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Maroc (Afrique) et en France (Europe), d’après le Rapporteur Général et Porte Parole de la Commission Electorale Indépendante (CEI), M. Rigobert Vondo. La République Centrafricaine compte au total vingt trois (23) ambassades et consulats à travers le monde, parmi lesquels huit (8) représentations diplomatiques vont participer au scrutin du 23 janvier 2011, pour la présidentielle.

Selon les dispositions du Code Electoral (art 179), il est organisé des opérations en vue de l’élection présidentielle lorsque le nombre des centrafricains inscrits sur la liste de la représentation diplomatique ou consulaire atteint trois cent (300) à la date de clôture des listes électorales. Seuls les centrafricains vivant dans les pays abritant les ambassades et consulats de Centrafrique sont appelés à s’inscrire sur la liste électorale. Cependant les centrafricains habitant les périphéries du Bénin se sont inscrits dans le bureau de vote de Cotonou (Bénin) en vue de participer à l’élection présidentielle du 23 janvier 2011, ce qui a été confirmé par Héritier Mombeke, Centrafricain résident au Togo. Pour lui, cette mobilisation a décuplé leur volonté à participer au scrutin. Yves Matiko, résidant au Maroc, a souligné que tous les inscrits attendent le jour J pour aller voter.

 


© journaldebangui.com
Des Centrafricains de la diaspora, lors de la conférence du candidat E. G. Nakombo à Paris
Beaucoup de déçus
Innocent Kokessa habitant à Accra (Ghana) et Jean Félix Riva résident en Chine ont déploré la non participation des Centrafricains, surtout les étudiants aux opérations électorales pour des raisons qu’ils ignorent, alors qu’ils sont nombreux. Pour Gaston Nguérékata, professeur de mathématiques aux Etats-Unis d’Amérique, aucune disposition électorale n’a été prise au niveau de ce pays pour permettre le vote des Centrafricains. Il en est de même pour le Sénégal, où Ruisdael Patrick Gnikoli a affirmé que ses compatriotes ont été abandonnés par la CEI et ne pourront pas voter. S’agissant de personnes inscrites sur la liste à l’étranger et le nombre des bureaux de vote, aucune indication n’a été fournie par M. Vondo. Pour mémoire, en 2005, 600 Centrafricains avaient voté en France dans trois bureaux de vote, 562 en Côte d’Ivoire, 469 à Douala, au Cameroun et 285 en République Démocratique du Congo.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués