DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Premier discours de Mme Catherine Samba Panza

Par Acap Presse - 21/01/2014

La nouvelle Président de transition Centrafricaine, l’a prononcée après son élection par les Conseillers de transition

 

Mme la Présidente du CNT
Mesdames et messieurs les Conseillers Nationaux
Mesdames et Messieurs les représentants du Corps diplomatiques et des Organisations internationales
Mesdames et Messieurs.

Chers compatriotes

Grande est mon émotion pour la confiance que vous venez d’accorder à ma modeste personne en m’élisant aux fonction de Chef de l’Etat de la transition afin de conduire le reste de la transition en cours dans l’ultime phase de l’organisation des prochaines élections présidentielles et législatives en vue du retour à l’ordre constitutionnel dans notre pays la RCA.

A cet effet, je voudrai ici remercier du fonds du cœur tous les Conseillers nationaux pour cette marque de confiance. Je remercie également le peuple centrafricain tout entier qui je ne peux m’en douter a applaudi et à accepter l’élection de l’une de ses filles, sœur, et mère comme sa Présidente.

 


© acap-cf.info
Mme Catherine Samba-Panza, Chef d'Etat de la Transition de Centrafrique!
C’est un événement historique qui entre dans les annales de notre pays.

Mes remerciements vont plus particulièrement à l’ensemble de la communauté internationale notamment les Nations unies, l’Union Européenne, l’Union Africaine, la CEEAC, pour sa solidarité et surtout pour les appuis multiformes qu’elle n’a cessé d’apporter au Gouvernement et au peuple centrafricain.

Je mesure à sa juste valeur, la tâche qui m’incombe désormais. Elle est certes lourde mais aussi exaltante.

Dans l’urgence, la priorité des priorités consistes à
1. Arrêter la souffrance de nos populations en leur apportant l’assistance nécessaire dont elles ont besoin et en organisant leur retour à domicile.

2. A restaurer la sécurité et l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire
3. A réconcilier les filles et fils du pays pour relancer les activités dans les secteurs publics et privés.

A compter de ce jour, je suis la Présidente de toutes les Centrafricaines et de tous les Centrafricains, sans exclusive. (applaudissement)

A cet effet, je lance un appel pressant à chacun et chacune d’entre vous pour soutenir l’œuvre de reconstruction de notre chère Patrie.

Je lance notamment un appel vibrant à mes enfants anti-balakas qui m’écoutent. Manifestez votre adhésion à ma nomination en lançant un signal fort de dépôt des armes ! (applaudissement)

A mes enfants ex-selekas qui m’écoutent également. Déposez vos armes !

Aux Forces de Défense et de Sécurité, regagnez vos corps respectifs pour apporter l’appui nécessaire aux troupes de la MISCA et de SANGARIS pour ramener la sécurité et l’ordre public.

Je demande aussi à la communauté internationale qui a été jusqu’ici présente à nos côtes dans ces moments difficiles de continuer à nous appuyer.

Je ne saurai terminer mon propos sans m’adresser à Bilal Désiré Kolingba, mon challenger et aux autres frères et sœurs qui étaient en lice avec moi, que tous nous avions en tête le même objectif à savoir sauver la RCA.
Ils n’ont pas démérité mais c’est la loi de la démocratie

Je reste ouverte et disponible à toute contribution de votre part pour le redressement de notre pays.
Puisse Dieu bénir la RCA
Je vous remercie.

 

 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

tres beau discours mais il manque une chose importante

Par famoundjou

01/02/2014 22:10

chers compatriotes,l,histoire a voulue que madame SAMBA-PANZA dirige la transition pendant un an.merci pour se discours pronant l,unite,la reconciliation,car notre pays doit prendre un elan nouveau pour son futur,mais je ne sais pas si vous avez remarquer,il n,existe nul part le mot JUSTICE,car sans rendre la justice aux victimes civiles et militaires centtrafricains la RECONCILIATION sera impossible.le pauvre villageois qui sa vit paisible a vue sa maison detruite,son grenier brule,sa femme violee sans raison et ses enfants trouvent refuge dans la foret,comment ne pas demander JUSTICE?les auteurs de ces crimes abominables sont au BENIN et dans d,autres pays,L,AILE INTELLECTUEL DES SELEKAS sont a bangui et veulent etre candidats au prochaine election,assez de plaisanterie s,il vous plait.

la JUSTICE CENTRAFRICAINE actuel doit commencer les procedures en justice contre les auteurs des crimes contre le peuple,si vous voulez etre credible,faite quelque chose pour les victimes.la petite centrafricaine qui se retrouve au RDC ex zaire dans un camp de refugier,au cameroun,au congo-brazzaville demandent a leur maman pourquoi nous retournons pas a la maison?surement avec les conditions de precarite,celle qui se trouve dans la foret a la merci des serpents,des escorpions,et d,autres animaux se demandent les raisons exactent de ces actes barbares des selekas pire que les NAZIS.

vous etes a la commande nous nous reservons de vous critiquez severement,car l,histoire nous dira.remercier l,enfant de l,ancien president c,est insulter le peuple,nous n,avions pas la memoire courte,les annees ou les bases du tribalisme ont ete instaurer en rca,et les consequences qui ont decouler,les enfants d,anciens CHEFS D,ETATS qui ce sont presenter nous vous disons que la rca ne sera jamais une monarchie,creer des entreprises privees et embaucher les centrafricains qui ont besoin de travail sans compter sur l,etat centrafricain pour faire fortune,au lieu de rever en dormant debout.ces elections sont une insultes contre le peuple car c,est ce que l,histoire retiendra,LES DES etaient jetter en avance,les francais et tchadiens ont fait leur choix depuis le 5 decembre,une escroquerie intellctuelle,elle savourait madame SAMBA-PANZA a lille,car elle avait rencontrer HOLLANDE qui avait confirmer,cette roulette russe qui s,etait derouler a l,assemblee avec des personnes qui n,ont jamais voter par le peuple centrafricain et de surccroit ont voter NDOTOYAMA a main lever pour eviter des repressailles,drole de democratie en rca.la meme chose,voter madame en sachant qu,elle etait deja choisit par le couple franco-tchadien pour continuer .bonne chance.

les antibalakas qui ne sont pas encore une force politique doivent rester sur leur gardela derniere chance pour choisir notre leader sera fevrier 2015 une mascarade sera une declaration ouverte de guerre sans fin contre les ennemies de notre nation,ces forces obscures qui depuis l,independace confisque la souverainete au peuple doivent comprendre que rien n,arretera un peuple qui aspire a sa vraie souverainete meme pas la force.toute les forces vives de la nation ,partis politiques nouveaux,jeunesses,associations,doivent conjuguer leur effort pour donner un elan vital a l,avenir et les futures generations futures.que les ennemies de notre nation ne se trompe pas dans l,histoire un homme providentiel viendra toujours liberer son peuple,nous voulons plus cette humiliation supreme,nous laverons l,affront..wait and see...

l'analyse du discours

Par oumar

02/03/2014 02:04

C'est un discours très rassurant. Madame Cathérine est une brave dame et je suis sûr qu'avec les bonnes volontés des Centraficains, ce pays peut bien se remettre sur les rails, ce qui sera un grand honneur tous les Africains. Je prie toujours pour la Centrafique.

l'analyse du discours

Par oumar

02/03/2014 02:08

c'est un discours très rassurant. Madame Cathérine est une brave dame et je suis sûr qu'avec les bonnes volontés des Centrafricains, ce pays se mettra sur les rails, ce qui sera un grand honneur pour l'Afrique. Je prie toujours pour la Centrafrique

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués