NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Transition centrafricaine: Mme Samba Panza succède à Michel Djotodia

Par journaldebangui.com et autres médias - 20/01/2014

L’actuelle maire de Bangui, a été élue présidente par intérim de la Transition. Son appel à déposer les armes

 

Mme Catherine Samba-Panza, la maire de Bangui, a été élue présidente de transition de République Centrafricaine, ce lundi 20 janvier, par le parlement du pays lors d'une séance publique. La maire de Bangui a été élue au second tour face à Désiré Kolingba, fils de l’ancien président de Centrafrique André Kolingba (1981-1993). Au premier tour, elle avait obtenu 64 voix (une de moins que la majorité absolue fixée par le Conseil national de transition), et Désiré Kolingba 58, selon les résultats lus en séance publique. Parmi les candidats figuraient également Sylvain Patassé, fils de l’ex-président Ange-Félix Patassé (1993 à 2003), ou encore Emile Gros Raymond Nakombo, un banquier proche de l’ex-président Kolingba et déjà candidat à la présidentielle de 2011.

 


© Eric Feferberg. AFP
Catherine Samba-Panza, l'élue
Appel vibrant de la présidente élue à déposer les armes
Dans son discours de circonstance, elle a commencé par lancer un appel aux miliciens chrétiens et combattants musulmans à déposer les armes. «Manifestez votre adhésion à ma nomination en donnant un signal fort de dépôt des armes», a-t-elle déclaré à l'attention des miliciens chrétiens anti-balaka avant de s'adresser aux ex-Séléka, «déposez vos armes», pour faire «cesser la souffrance des populations» après des mois de sanglantes violences interreligieuses. Il existe un "moyen de rétablir le dialogue" entre ces communautés, avait-elle déclaré le 7 décembre 2013, lors d'un déplacement en France, à Tourcoing (Nord-France), «Il y a une fracture communautaire, sociale, et religieuse qui est en train de s'installer», commentait-elle, se disant favorable à l'intervention française en Centrafrique.

Sa mission première (ce qui ne sera pas de tout repos) sera de ramener la paix dans un pays déchiré par des tueries interreligieuses, malgré le déploiement de forces internationales, bientôt renforcées par une opération militaire européenne. François Hollande a tenu à «féliciter Catherine Samba-Panza pour son élection». «Il lui revient désormais de mener à bien la réconciliation et l'apaisement nécessaires en République Centrafricaine, en vue de la tenue d'élections démocratiques. La France se tient à ses côtés dans cette tâche difficile», a-t-il conclu. Sa tâche sera aussi lourde : trouver un premier ministre de Transition, pacifier le pays, remettre une administration totalement paralysée en état de marche et permettre aux centaines de milliers de déplacés de rentrer chez eux. Le tout en peu de temps: selon le calendrier de la transition, des élections générales doivent être organisées au plus tard au premier semestre 2015, la France souhaitant pour sa part qu’elles se tiennent en 2014.

«Profession de foi»
La séance extraordinaire du Parlement avait débuté vers 10h00 (9h00 GMT) par le grand oral des huit candidats sélectionnés dimanche par le CNT. Un par un, ces derniers ont présenté pendant 10 minutes leur "profession de foi" aux parlementaires. Les prestations des uns et des autres étaient plus ou moins convaincantes. Quelque 129 membres du Conseil national de transition (le CNT, parlement provisoire qui compte 135 membres) prenaient part au scrutin. 119 parlementaires étaient présents dans la salle et 10 autres ont donné des mandats pour voter en leur nom, indiquait une source parlementaire. Une urne transparente a été installée dans la salle où le CNT siège et chaque parlementaire est appelé par son nom à venir y déposer son enveloppe. La 37ème maire de Bangui remplace l'ex-président de Transition Michel Djotodia, contraint à la démission le 10 janvier 2014, car incapable de mettre fin aux violences interreligieuses qui frappent le pays.

 

 
MOTS CLES :

24 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Il faut avoir la victoire humble vu le contour de ce choix

Par Mathias

20/01/2014 17:40

Une mascarade de haut voltige. juriste,elle aurait pu exiger un autre cadreplus sain pour compétir,mais elle a admis la fausseté comme elle s'était assise sur le droit pour s'asseoir avec les séléka et se taire sur leurs multiples exactions.
Elle aurait gagné dans un autre contexte,on l'applaudirait et prendrait pour modèle pour les femmes mais ca sent mauvais les dessous de ce choix.D'autres femmes ,fille de ce pays,diplomés ou peu diplômes ou pas du tout,certaines malgré leurs peu de chance en politique se sont montrés plus courageuses et braver seleka,djotodia,et deby au peril de leurs familles jusqu'à ce que vous venez vous 'asseoir sur le fauteuil de djotodia.
Sur place à bangui,les jeunes filles et femmes qui bravaient seleka malgré leur surarmement et recevaient des balles ou accompagnant les taximoto qui manifestaient contre seleka sont plus dignes et attirent l'admiration que nos intello de la mangeoire qui jouent à l'équilibrisme ou aux carpes quand il ne ne faut pas. Quand on apprend le droit,c'est pour en faire quelque chose de bien pour la sociéte ou pour les plus faibles.On l'a entendu plus se mettre en avant pour l'ambition qui l'anime que d'en faire tirer profit un peuple qui en avait largement besoin ou un taré djotodia pour le droit chemin.
Il y a ceux qui font du droit pour eclairer les gens et les défendre et il y a ceux qui le font pour la mangeoire,cette madame samba panza malheureusement nous donne cette impression. En cela elle déssert les femmes bien que certaines sur le marché politique ou économique chez nous ne sont pas différentes des hommes corrompus et nuls en politique.Elle complète le tableau
En fait,les centrafricains ne sont pas dupes,le vote etait connu dejà avant cette comédie. je ne vois en quoi elle tirerait ce grand plaisir,sinon celui de la mageoire.
Maintenant que vous avez eu ce que vous voulez,on espère que ce n'est pas pour sauver djotodia et lui envoyer l'argent centrafricain puisque vous lui etes redevable de quelque chose sur le dos des centrafricains. Et sachez que le peule ne veut plus de l'imixion de deby ce despote tchadien en centrafrique et que nous lui demandons rien et qu'il arrete de toujours croire qu'il a tout droit en centrafrique. ce ne sont pas vos proches qui sont tués par seleka,alors ne venez pas comme d'autres politiciens avec leurs langues de bois de corrompus faisant l'impasse sur les horreurs de seleka et ne dormant que dans les marecages de la politique politiciennne accusant pour le compte de déby leurs adversaires politiques. cela nous fatigue

Quand la comedie devient un mode d'élection en centrafrique

Par marcellin

20/01/2014 17:53

Les centrafricains ne sont pas betes,elle non plus sait comment et pourquoi elle est arrivée en finale.
regardez leurs reactions avant la deliberation,c'est pour dire:

Scrutin uninominal majoritaire à 2 tours: C'est plus démocratique.
Par Francky BELANDO
20/01/2014 12:41
"Le scrutin devait initialement se dérouler en un seul tour. Finalement, le CNT a décidé que pour être élu, un candidat devait obtenir la majorité absolue au premier tour, faute de quoi un second tour sera organisé entre les deux candidats arrivés en tête."

Je me réjouis de ce que la sagesse ait encore prévalue du côté des Conseillers nationaux de transition qui ont finalement opté pour un scrutin uninominal majoritaire à deux tours, mode de scrutin qui présente plus de garanties de démocratie et qui permettra à la personnalité qui sortira des urnes d'avoir plus de crédibilité et de légitimité: Dans ce mode de scrutin, en effet, la réussite au premier tour est conditionnée par l’obtention d’une majorité absolue de la moitié des suffrages exprimés.

L'heure est trop grave pour que nous puissions choisir la voie de la facilité qu'offre le mode de scrutin uninominal à un tour qui peut déboucher sur l'élection d'une personnalité "minoritaire", c'est-à-dire une personnalité dont une majorité d'électeurs auront voté contre elle ou n'auront tout simplement pas voté pour elle.

On reste connecté au Palais de l'Assemblée Nationale...

"Le pays ou la mort, nous serons plus que vainqueurs".

Election
Par Koraa
20/01/2014 12:57
La composition du CNT est regrettable car a l'image de la seleka, neanmoins si un homme comme Mbrenga est elu on peut dire que la maturite et le patriotisme des centrafricains ont prevalu.

élection pour la forme...
Par sorokaté
20/01/2014 13:57
Je devine que ce sera la femme madame la maire de la ville de Bangui.
étant donné qu'elle est maire à cause de seleka cela est avantageux pour le camp seleka de garantir ses intérêts.
il suffit seulement de voir la majorité qui constitue le CNT on comprendra ce que sera le ou la Future président(e) de transition en RCA.

Nous ne sommes pas dupes. la RCA n'est pas sortie de l'auberge.
Pour vu que les défis auxquels notre pays est confronté puisse prendre FIN.
Notre problème est de reprendre la souveraineté de notre état sans les mercenaires chez nous.

Sorokaté Alias Domzan bene.

Je n'attends rien de ce vote,Déby a déja tout célé,on vous couillonne peuple
Par kota
20/01/2014 14:22
Le problème n’est pas tant le vote mais les votants quand on sait ce que c’est ce Cnt. Sont ils des centrafricains qui veulent un nouveau départ où ceux qui veulent perpétuer l’asservissement à déby ? car il est dit que certains candidats tel que desiré kolingba est parrainé par déby et la samba Panza connaissance proche de djotodia,on se pose quelque question car vu l’interview d’un général tchadien sur afrika.net,par l’arrogance affichée dans l’entêtement d’avoir une main mise sur centrafrique malgré le vœu des centrafricains qui veulent une vrai epause dans cette relation avec ingerence de déby,c’est comme si déby est rassuré d’avoir quelqu’un. Ce general mahamat ali abdhallah ,dit texto que le tchad va apporter sa contribution dans le financement et l’encadrement de centrafricain à tous les niveaux. Voilà. Alors les centrafricains la lutte continue. Si ces cons de la cnt voulait tourner la page,je pense que c’est quelqu’un comme le docteur nali par son intégrité et neutralité qu’ils devaient choisir,mais c’est comme s’ils ne veulent pas de paix .ils ont choisi les autres candidats juste comme un faire valoir,s'ils voulaient un vote neutre il fallait élargir les votants.

pauvre centrafrique,tu ne grandiras jamais avec de telles pourritures dans les institutions
Par merlin
20/01/2014 14:36
Effectivement quelqu’un vient de m’annoncer que le 2e tour se joue entre madame la maire et le fils kolingba. On se fout vraiment de la gueule de ce peuple,tout cela pour vous amener sur un vote cent pour cent seleka ? Si dejà les gens ont dit sur le parcours voleur de ce désiré converti à l’islam et qui est proche de déby et cette madame samba panza amie de djotodia et que des gens serieux figurant sur la liste ne passe pas,il faut s’interroger sur le séjour de tous ces conseillers à djamena et de ce que déby traficotte encore sur notre pays. Malgré tout ce que nous avons vécu,certains sont encore dans des votes de corruption ou ethnique. De toutes les façons ce sont des votants illegitimes,ils ne représenteent qu’eux-mêmes corrompus à une cause qui n’est pas populaire. On n’ avait vu aucun d’eux se plaindre du peuple massacrée ; pour nous centrafricains,la lutte continue,cc’est un non évènement. Il fallait voter à main lever ainsi on aura su les traites. Djotodia parti, Déby désavoué,djotodia reconduit,déby qui continue d’emmerder. Effectivement,l’interview de ce général est assez provocateur et prélude de cette mascarade si vraiment ce bilal desire kolingba et l’autre personne se trouvent tous deux là. Un final qui d’un coté ou de l’autre maintiennent Sélaka au pouvoir. Les anti balakas ont raison de presager de cette magouille. Quelle honte !

Toute cette comedie pour nous refiler du seleka et déby?
Par Chiche
20/01/2014 14:58
Quelle honte! j'ai écouté cela sur france 24,centrafrique vos morts ne valent rien pour ces pourris. C'est vous qu'on massacre,ils sont tranquilles,il faille qu'on se retourne contre eux ainsi nous auront tous la même vie,la même peur aux ventres. qu'est ce qu'un désiré kolingba qui aurait survécu par déby pourra lui dire?, La dame en question, elle pense à son ambition,les gens qui sont ambitieux comme cela ne sont motivés que par l'argent. On élemine des gens qui n'ont pas de liens avec les rebellions, mais il faut bien fouiner car seleka a fait des degats vers le fleuve s'en prenant aux habitations des entourages du fleuve cette Dame n'a jamais été inquiétée. Quant au fils kolingba,c'est la blague de la journée. Franchement centrafricains,votre avenir se joue aujourd'hui. On n' a pas besoin de president tordu. Ou ils recommencent avec des votants neutres et que déby arrête d'interférer dans notre pays ou le peuple fait comme s'ils n'existent pas. pour 11 mois o n peut vivre sans ces magouilles de déby et choisr un groupe de personnes neutres decider en commun du pays. On n'est tooujours à suivre des conneries qu'on nous impose. Le conseil du village à l'immege des anciens aurait suffit que cette honte produit du choix de déby avec cette mascarade d'élection. Le nature des votants posant largement problème. En quoi ces deux zozo valent plus que certaine autorité précitée? Centrafrique est ce encore un pays qui renferme des hommes qui reflechit pour leur pays? Ce Cnt est à dissoudre.

Le tour est joué
Par sorokaté
20/01/2014 15:23
Madame Catherine est élue président de transition en RCA.

Nous attendons les actes.
Désiré à 53 voix et Catherine a obtenu 75 voix

Du cafouillage pour prendre les 2 millions ,maintenant que le CNT soit Démis
Par jackot
20/01/2014 15:30
Comment Hollande et la france peut cautionner une telle mascarade quand elle doit savoir que ce peuple veut pour aller aux elections sortir de tout ce qui a trait avec déby et à la Séléka. A moins qu'elle ait sacrifié la centrafrique comme elle nous l'a demontré depuis le 24 mars,alors peuple vous savez ce qu'ill vous reste à faire,d'ailleurs personne ne vou sprotège ,vous protégez par vous memes.
Cette dit haut par le drian que Déby est roi chez vous,alors c'est à nous de nous débarasser de tous ces traites.les gens ne reçoivent que des ordres à appliquer,ils ne décident de rien. Votre vie est sacrifiée,dites à cette france d'arrêter de hair à ce point. aucun pays de l 'afrique francophone n'a vécu ce que ce ex pays colonisateur nous fait endurer,mem quand ce peuple lui indique d'où vient son mal,elle te la retoourne comme un couteau dans la plaie. Ceux qui votent les socialistes,abstenez,;rien à cirer à de ces meurtriers. Vous choisissez ces gens ils vous poignardent dans le dos,laissant un dictateur decider de la vie ou de la mort de vos parent et le laissant encore et plus interferer dans une institution mise en place par djotodia de façon qu'il puisse avoir une majorité de votant à sa faveur quel que soit la composition heteroclite. Utiliser grossièrement les autres candidats pour nous offrir ce specttackle? le but n'étant pas de trouver quellqu'un de rassembleur et de neutre et d'integrité parfaite et acceptable par tous pour un nouveau départ.Alors si vos choix déby ne fait pas l'unamité,vous avez qu'à recommencer en elargissant les candidatures ou en virant le Cnt,pour enfin sortir quelqu'un qui a une adhesion populaire et plus ou moins generale,or on nous impose une figure voulue par déby pour continuer son jeu en centrafrique. On en marre. On ne veut plus de ces etats voisins qui veulent à chaque fois foutre leur nez dans nos affaires. qui en centrafrique fout son nez dans des affaires chez eux,pourtant on a des centrafricains de parents de ces pays qui pourront les deranger et ne le font pas. Tant que cette classe de politiciens reste à diriger ce pays ou à offrir ce qu'on avoir comme résultat de mascarde de vote,chers compatriotes ce sera de combats vains. Il va falloir qu'on commence à regler leur compte,sans cela on n'évollue jamais et avec une france qui participe à cette mascarde honteuse. selaka et déby toujours à basket. peuple du sud,du nord ,de l'est et de l'ouest quand Séléka et déby tue,elle ne trie pas,ces cons de nos differents régions bouffent avec séléka et deby,pendant ce temps on vous tue sans distinction alors,ne vous trompez pas,pour nous peuple ce 'est pplus une histoire d'ethnie. deby tue ,bila kolingba mangeait avec déby ,il ne se souciait pas de vous ou ne disait pas à déby de dire à ses soldats d'arreter,il se croit plus musulmans et laisse tuer sans crier. pour venir gouvernez il se retrouve une ame de centrafricain mais pour le service de déby. Quant à la maire,elle pouvait par sa proximité avec djotodia aider à pacifier plusieurs quartier,elle jouait la non téméraire,celle qui ne veut pas cracher dans la soupe qu'elle mange. si avec djotodia elle n'arrive pas à s'imposer ou imposer une voie pour vous peuple,c'est avec le roi Déby qu'elle pourra afficher une fin de non recevoir de ses élucubrations conforméments aux voeu du peuple centrafricain? Je crois qu'on doit les combattre comme les seleka pour voir une lueur dans ce pays

vote à laDouma,il n ' y a pas à en tirer une fierté,jeu joué d'avance
Par kota
20/01/2014 15:37
Si elle est élue qu'elle laisse ses liens avec djotodia au second plan,qu'elle prend du recul par rapport à deby comme le veut le peuple et dissout rapidement ce Cnt de merde. Si elle commence à voyager pour se faire corrompre. De toutes les façons,ele doit savoir qu'elle n'est pas le voeu du peuple mais celui du Cnt miné par les seleka. Le peuple veille et ne lui pardonnera rien parce qu'elle est femme,n'est-ce pas ses copains seleka qui tuaient les femmes sans question de conscience.

C'est régrétable pour la RCA.
Par sorokaté
20/01/2014 15:46
Si les Kolingba, les Patassé, les Bozizé avaient une vraie politique pour une Centrafrique FORTE unie, soudée. Nous n'allons pas connaitre ces humiliations.

Des rumeurs qui circulaient dans ces derniers temps parlaient deja de cette damme Samba Panza Cathérine et le fils de Kolingba comme des pions de déby Djotodia seleka . Aujourd'hui c'est chose faite.

Nous nous demandons si le CNT est une institution républicaine? le CNT est -il patriotique? C'est regrettable et honteux ce que fait le CNT.

madame Catherine est la suite logique de seleka Dondoja.
Cette fois ci notre déshumanisation est voulu par nos soit disant représentants du CNT seleka.

Tous ce qu'aspire le peuple c'est de retrouver notre souverainiste. Avec cette allure notre indépendance politique et économique ne sont que UTOPIQUES.
Pauvre Centrafrique.
Sorokaté Alias Domzan Bene.

Vive Maman Cathé

Par MBIWA

20/01/2014 18:05

La Messe est dite:Mme Samba-Panza Présidente de la Transition Centrafricaine.
Il n'y a plus débat,maintenant au travail.Vous verrez d'ici quelques jours,ceux qui
râlent aujourd'hui vont commencer la danse du ventre pour avoir un marocain.

Elle est la Présidente de tout les Centrafricains n'en déplaise à certains!!!!!!

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués