NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: les conseillers nationaux ont choisi Mme Catherine Samba-Panza

Par Luidor Nono avec agences - 20/01/2014

Les cent vingt-neuf membres du Conseil national de transition (CNT) prenant part au scrutin de ce lundi, 20 janvier 2014, ont accordé leur confiance à l’actuelle Maire de la capitale Bangui

 

C’est par 75 voix contre 57 que Mme Catherine Samba-Panza, est parvenue à l’issue du second tour de l’élection à prendre la place de Chef d’Etat de la Transition devant son challenger du jour, le candidat, Désiré Kolimba, fils de l’ancien Chef d’Etat. Les votes ont débuté à la mi-journée au Parlement provisoire centrafricain pour élire celui ou celle qui remplacerait Michel Djotodia, contraint à la démission il y a une dizaine de jours. Finalement sur les huit candidats en lice, dont deux femmes, les 129 Conseillers nationaux présents ont porté leur choix sur l'une des candidates. Mme Catherine Samba-Panza, actuelle Maire de la capitale centrafricaine Bangui. D'autres conseillers avaient des procurations de ceux absents.

 


© afriquenewsblog
Mme Catherine Samba-Panza, Chef d'Etat de la Transition de Centrafrique!
C’est la présidente en exercice du Conseil national de transition (CNT), Léa Kouyassoum Doumta, qui avait ouvert les travaux par un rappel des circonstances ayant amené à la démission de l'ex-président et ancien chef rebelle Michel Djotodia, le 10 janvier. «Le peuple nous regarde. Nous allons procéder à un choix important pour l’avenir de notre pays», elle-t-elle souligné. Les candidats disposaient de 10 minutes chacun pour présenter leur «profession de foi» aux membres du CNT, qui devaient choisir à bulletin secret le nouveau chef de l'Etat de transition.

Le scrutin devait initialement se dérouler en un seul tour. Le CNT a finalement décidé que pour être élu, un candidat devait obtenir la majorité absolue au premier tour, faute de quoi un second tour sera organisé entre les deux candidats arrivés en tête. C’est ainsi, que la maire actuelle de Bangui s’est retrouvée au second tour face au Fils Kolingba. Le dépouillement a connu un petit incident au cours duquel les forces de défenses et de sécurité (Séléka-Faca) ont fait une intrusion dans la salle. La présidente Léa Kouyassoum Doumta a dû suspendre le déroulement le temps de les évacuer.

 

 
MOTS CLES :

14 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

C'est regrettable pour la Centrafrique

Par sorokaté

20/01/2014 15:56


Si les Kolingba, les Patassé, les Bozizé avaient une vraie politique pour une Centrafrique FORTE unie, soudée. Nous n'allons pas connaitre ces humiliations.

Des rumeurs qui circulaient dans ces derniers temps parlaient deja de cette damme Samba Panza Cathérine et le fils de Kolingba comme des pions de déby Djotodia seleka . Aujourd'hui c'est chose faite.

Nous nous demandons si le CNT est une institution républicaine? le CNT est -il patriotique? C'est regrettable et honteux ce que fait le CNT.

Madame Catherine est la suite logique de seleka Dondoja.
Cette fois ci notre déshumanisation est voulu par nos soit disant représentants du CNT seleka.

Tout ce qu'aspire le peuple c'est de retrouver notre souveraineté. Avec cette allure notre indépendance politique et économique ne sont que UTOPIQUES.
Pauvre Centrafrique.
Sorokaté Alias Domzan Bene.

Félicitation

Par MBIWA

20/01/2014 15:57

Bravo à la CNT et Félicitation à Mme La Présidente Samba-Panza!

LA seleka=Deby=encadré par la France sont les pères de centrafricains

Par Birao

20/01/2014 16:21

Hahahaahhahahahahahhahahahahhahaahahahaahahaahahhahaaha les anit-balakas, la diaspora centrafricain comme Sorakaté et les autres chiens, c’est fini pour vous, c’est une dame maintenant qui gère le pays...c’est la copine de Djotodia qui prend le relai, les selekas sont très contents de voir leur sœur sur la tête d’état, voila la haine voila le manque de intellectuels voila le manque de cadre politiques voila la gestion en distance de Tchad et France. Amusez vous bien les pauvres centrafricains, cette dame va rencontrer Deby et Holland avant de revenir taper sur la tête de centrafricains. Puis en 2015 Zigulé est en classe de formation en France pour se fait préparer afin de prendre le gouvernement pour les 5ans qui viennent, les selekas seront les patrons toujours selon le compromis (Tchad-Franc).

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués